Ben Maher met New York à sa botte et conserve son titre de champion du LGCT

Crédit : Archives Scoopdyga

Dimanche 29 septembre - 00h20 | Sébastien Roullier

Ben Maher met New York à sa botte et conserve son titre de champion du LGCT

Ben Maher s’est adjugé le Grand Prix du CSI 5* de New York, ouvrant le palmarès de cette nouvelle étape du Longines Global Champions Tour. Le Britannique s’est imposé en selle sur Explosion W, devançant l’Allemand Marcus Ehning et le Suisse Martin Fuchs, associés à Cornado NRW et The Sinner. Déjà vainqueur de la Global Champions League, Ben Maher a ainsi conservé son titre dans le LGCT.


Un rectangle de sable éphémère, un grand espace VIP garni d’invités pas tous captivés par le sport, quelques modestes petites tribunes sans charme mais heureusement bien garnies, des obstacles pas franchement originaux et une vue imprenable sur la skyline – ou ligne de gratte-ciel – de la Grosse Pomme. Tel était le menu offert au public de la dix-huitième et dernière étape du Longines Global Champions Tour. Pour la mise en scène, il n’y avait pas de quoi casser quatre pattes à un canard. New York mérite mieux et les organisateurs devront revoir leur copie. Citons tout de même le rayon de soleil offert entre le tour initial et le barrage par une chorale dont le chant en l’honneur de New York était simplement merveilleux. Le CSI 5* de Montréal étant mort dans l’œuf, le seul véritable pari réussi cette année par Jan Tops et Frank McCourt restera le fabuleux CSI 5* de Stockholm, organisé dans le sublime stade olympique de la capitale suédoise.
 
Sur les trente-cinq concurrents de cette dernière étape, il y avait quatre couples français. Le premier Grand Prix à 1,60 m de Simon Delestre et Uccello de Will depuis leur retour à la compétition il y a un mois, s’est soldé par huit points, concédés sur l’oxer 2 et le vertical 6b, placé à la sortie du double. La performance de Julien Épaillard fut autrement plus frustrante, puisque que Virtuose Champeix a renversé les deux premiers obstacles, le vertical 1 et l’oxer 2… d’autant que la suite a été impeccable. Ce tour initial a été plus difficile pour Titouan Schumacher et Atome. Après un bon début de tour, où l’on a vu son bai s’employer sans compter, le Normand a fauté sur le vertical 8, puis sur l’oxer 10c de sortie du triple, le vertical 11 et l’oxer 12… Abandon hélas aussi pour Kevin Staut et For Joy van’t Zorgvliet*HDC, deuxièmes de la qualificative et pénalisés d’une grosse faute dans ce Grand Prix sur l’oxer 9 surmontant un bidet puis d’un léger refus devant le vertical 10a, placé à l’entrée du triple.
 
Sept couples se sont disputé la victoire au barrage, au mérite de leur sans-faute au tour initial. Les ouvreurs, l’Italien Alberto Zorzi et la Selle Français Ulane de Coquerie, ont placé la barre très haut au mérite d’un superbe tour, mais ils n’ont fini que quatrièmes. Pas suffisant en tout cas pour effrayer l’Allemand Marcus Ehning, encore une demi-seconde plus rapide avec l’expérimenté Cornado NRW, dans une forme des très, très grands jours et finalement deuxième. Poussé dans ses retranchements, Pieter Devos, fragile leader du circuit, a craqué avec Claire, qui lui a infligé un refus entre les deux éléments du triple réduit en double. Le Belge a alors laissé une autoroute au Britannique Ben Maher, son seul concurrent encore en course au classement général…
 
La Suédoise Malin Baryard-Johnsson et H&M Indiana, déjà fabuleuses au tour initial, ont récidivé au barrage, mais a tout de même concédé un peu plus d’une seconde au temps de référence, finissant sixièmes. Idem pour le Néerlandais Marc Houtzager avec Sterrehof’s Dante, cinquième, qu’on a découvert cette saison à 1,60 m. Presque sans prendre tous les risques, Ben Maher a alors effacé d’une demi-seconde le chrono de Marcus Ehning grâce à la vitesse naturelle d’Explosion W et à ses qualités de pilotage. Impressionnant, le Britannique, qui a donc conservé son titre de champion du LGCT. Martin Fuchs a eu beau tout tenter avec un The Sinner particulièrement coopératif, le Suisse n’a pas été assez rapide pour emporter la décision, et a dû se contenter de la troisième place.
 
Comme l’an passé, Ben Maher et Explosion W ont finalement gagné trois étapes du circuit : Londres, Rome et donc New York. Cet été, ils ont aussi été médaillés d’argent individuel et de bronze par équipes aux championnats d’Europe Longines de Rotterdam. Autant dire qu’ils n’auront pas raté grand-chose durant cette saison extérieure… Pour compléter le tout, Martin Fuchs et Ben Maher ont également gagné le saison régulière de la Global Champions League pour le compte de l’écurie London Knights, qu’ils représentent aux côtés des jumeaux belges Nicola et Olivier Philippaerts, de la Belge Gudrun Patteet et de la jeune Britannique Emily Moffitt. Le voilà encore plus riches! Tout ce petit monde a rendez-vous en décembre à Prague pour les play-offs de la GCL et le Super Grand Prix LGCT.
 
Les résultats
Le parcours

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter