Hannah change encore d’écurie!

Avec Steve Guerdat, Hannah avait notamment signé deux splendides doubles sans-faite dans la Coupe des nations d'Aix-la-Chapelle.

Samedi 28 septembre - 15h17 | Sébastien Roullier

Hannah change encore d’écurie!

Après le Néerlandais Rob de Bruijn, le Suédois Mariano Maggi et surtout le Suisse Steve Guerdat, Hannah, récemment passée dans les écuries du Mexicain Juan José Zendejas Salgado et de l’Américaine Beezie Madden, change encore de crèmerie! On devrait bientôt la retrouver en compétition avec… Henrik von Eckermann. Naturellement, le Suédois se réjouit de pouvoir compter sur une telle recrue.

Après deux concours fin mai et début juin sous la selle du Mexicain Juan José Zendejas Salgado et trois autres avec l’Américaine Beezie Madden entre début juillet et début septembre, Hannah a encore changé d’écurie! Il y a une heure, Henrik von Eckermann a publié sur son compte Instagram une charmante vidéo de la crack en train de s’ébrouer dans un paddock de ses écuries, situées en Allemagne. Le Suédois, qui remercie au passage José Pablo Salgado, son propriétaire, citant également cavalier américain Nick Dello Joio, probable intermédiaire dans l’opération, devrait donc être le prochain cavalier de la jument de douze ans.
 
Née sous le nom de Happy d’Houtem chez Paul Coppens, en Belgique, cette BWP par Dulf van den Bisschop et une mère par Kashmir van’t Schuttershof a accompli tous ses exploits sous la selle de Steve Guerdat, qui l’a montée de février 2017 à mars 2019. Avec le Suisse, Hannah avait signé une superbe saison 2017, marquée par trois victoires en Grands Prix, aux CSIO 5* de Lummen et Falsterbo puis au CSI 5*-W de Stuttgart. Cette année-là, comme la suivante, le couple avait produit un fabuleux double sans-faute dans la Coupe des nations du CSIO 5* d’Aix-la-Chapelle. Sans oublier une dizaine d’autres classements dans des épreuves à 1,60m.
 
Après une début de saison 2019 moins faste, le couple avait malheureusement été séparé. “Je m’y attendais un peu parce que je sentais bien que son propriétaire n’était pas content depuis six à huit mois”, avait déclaré le multi-médaillé suisse dans les colonnes du magazine GRANDPRIX en mai. “Il trouvait qu’elle ne disputait pas assez de grosses épreuves, ne gagnait pas assez et ne lui rapportait pas assez d’argent. Elle a quand même réussi une très bonne saison en 2018 (avec une dizaine de classements à 1,50 m et plus, ndlr). En 2017, j’avais commis l’erreur de donner congé en même temps à Bianca et Hannah. Du coup, j’avais mangé des barres tout l’hiver en attendant leur retour! En 2018, j’ai donc arrêté Hannah un peu plus tôt afin de pouvoir la relancer dès janvier. Hélas, j’ai eu la mauvaise idée de l’engager au CSI 5* de Treffen (disputé chez l’armurier et milliardaire autrichien Gaston Glock, ndlr). Non seulement ce manège est horrible, mais en plus le chef de piste (l’Autrichien Franz Madl, ndlr) a construit un Grand Prix abominable. Malheureusement, j’ai embarqué Hannah dans cette galère. Après deux fautes dans cet affreux Grand Prix, j’ai préféré abandonner, mais elle a gardé une petite inquiétude, qui était encore perceptible au CSI 5*-W de Bordeaux… Pour autant, j’avais hâte de la relancer à l’extérieur. Elle se comporte très bien sur les grandes pistes en herbe, et je suis persuadé que nous serions repartis de l’avant. Mais j’ai commis une erreur de management, et son propriétaire a préféré l’envoyer ailleurs…”
 
Depuis, Hannah ne gagne plus. Retrouvera-t-elle son tout meilleur niveau avec Henrik von Eckermann. C’est tout ce qu’on lui souhaite, tant elle le mérite. “Elle semble avoir déjà accepté sa nouvelle maison”, plaisante le champion scandinave sur son compte Instagram. Wait and see

Sous le post Instagram d'Henrik von Eckermann, retrouvez en vidéo Steve Guerdat et Hannah en 2017 au Longines Masters de Paris.