Eugenio Garza Pérez poursuit sur la côte d’Azur sa belle saison 2019

Crédit : Marco Villanti/Hubside Jumping

Samedi 28 septembre - 11h10 | Avec communiqué

Eugenio Garza Pérez poursuit sur la côte d’Azur sa belle saison 2019

Médaillé d’argent par équipes et sixième en individuel des Jeux panaméricains de Lima, cet été au Pérou, Eugenio Garza Pérez a profité de l’Hubside Fall Tour pour relancer en compétition Armani SL Z, son cheval de tête. Bien lui en a pris, puisque le Mexicain a remporté hier la première majeure d’un nouveau CSI 4* disputé aux écuries du Golfe de Saint-Tropez, à Grimaud dans le Var.

Premier temps fort du week-end sur la piste de l’Hubside Fall Tour à Grimaud, hier, l’épreuve à 1,50 m, qualificative pour le Grand Prix CSI 4* de dimanche, a compté cinquante-six concurrents. Parmi eux, vingt couples ont réussi à se qualifier pour la finale au chronomètre et à l’issue de ce barrage, le Mexicain Eugenio Garza Pérez s’est finalement imposé avec Armani SL Z.
 
Ouvreur du barrage, Marc Dilasser a signé un nouveau parcours parfait en 29’’57. Installé à la tête du classement provisoire, le Normand a résisté quelques minutes aux champions lancés à sa poursuite. Vainqueur jeudi, Nicolas Delmotte a réussi un barrage plus rapide que son compatriote sur Alanine de Vains, mais a malheureusement écopé de deux fautes. Associée à la championne olympique Sydney une Prince, l’Américaine Katherine Dinan a quant à elle quitté la piste avec une faute. Si Alexis Deroubaix, Marie Demonte, Marie Pellegrin et Janika Sprunger ont conservé leur score vierge, tous sont rentrés avec un chronomètre plus lent que celui de Marc. Jusqu’à mi-barrage, celui-ci a donc conservé la tête de l’épreuve.
 
La seconde partie de cette finale a encore réservé quelques surprises. Dixième à s’élancer, le Brésilien Francisco José Mesquita Musa est venu détrôner le Tricolore grâce à un barrage bouclé en 29’’93. À sa suite, le Rhônalpin Julien Gonin est venu se glisser entre les deux hommes de tête, grâce à un chronomètre de 31’’38. Puis Bruno Garez s’est encore intercalé devant son prédécesseur en bouclant cette finale en 31’’21. Approchant le chronomètre du Brésilien, Thierry Rozier et Star ont néanmoins dû se résoudre à un temps de 30’’20, synonyme alors de deuxième place au provisoire. Alors que la victoire semblait se rapprocher pour le Sud-Américain, Eugenio Garza Pérez est donc venu lui voler la vedette, en signant un barrage impeccable en 29’’57. Un chronomètre que les derniers concurrents n’ont finalement pas réussi à abaisser. Pas même le rapide Jean-Luc Mourier qui, malgré un chronomètre parfaitement identique à celui du quatre-vingt-unième mondial, a écopé d’une faute sur l’ultime obstacle.
 
«Cette épreuve était vraiment intéressante et mon cheval a très bien sauté. Je suis arrivé hier soir car j\'étais à l’école en début de semaine. Je remercie donc toute mon équipe qui s’occupe des chevaux quand je ne suis pas là et qui me permet de vivre de telles compétitions dans de parfaites conditions. À vrai dire, je n’avais pas prévu d’aller si vite au barrage mais au fil du parcours, je me suis libéré et j’ai tout tenté. Armani m’a beaucoup donné et je suis vraiment reconnaissant. Il va maintenant se reposer jusqu’à dimanche, où il sautera le Grand Prix», a commenté le jeune cavalier de vingt-trois ans.
 
Les résultats