“Nous comptons bien remporter la Coupe des nations du MRT une troisième fois”, Andy Kistler

Crédit : R&B Presse/Pascal Renauldon

Jeudi 19 septembre - 18h25 | Communiqué

“Nous comptons bien remporter la Coupe des nations du MRT une troisième fois”, Andy Kistler

On l’aura sans doute remarqué, la Suisse du saut d’obstacles se porte plutôt bien en ce moment ! Dix fois moins importante que la France par exemple, cette dernière fait au moins jeu égal côté palmarès, toujours sur les podiums des grands championnats mondiaux, souvent sur la plus haute marche comme on vient de le voir à Rotterdam. À l’instar de l’ancien numéro un mondial et médaillé olympique Pius Schwizer, les helvètes sont fidèles au Morocco Royal Tour depuis le début de l’aventure. Andy Kistler, le chef d’équipe, lui aussi toujours présent au MRT, nous explique cette histoire d’amour entre les équitations suisse et marocaine. Pour rappel, la Suisse avait remporté la Coupe des nations, pour la seconde fois en trois éditions, l’an dernier à Rabat, devant la Belgique et la France.

La Suisse est extrêmement fidèle au Morocco Royal Tour, pourquoi cet attachement pour ce circuit ?
Selon moi, c’est en partie grâce à Pius Schwizer et Nadja Peter-Steiner. Ils m’ont, chacun de leur côté, fait comprendre qu’il s’agissait d’un super circuit qui se développe d’année en année et ont dû convaincre d’autres cavaliers. Nous avons fini par y envoyer une équipe avec, chaque année, de meilleurs cavaliers. La Suisse a gagné deux fois cette prestigieuse Coupe des nations marocaine. Nous comptons bien la remporter une troisième fois d’autant qu’il s’agira de l’édition du dixième anniversaire. C’est vraiment un concours que j’apprécie, nous nous connaissons tous et nous nous retrouvons avec plaisir chaque année : les cavaliers marocains, notre ambassadeur et toute l’équipe du Morocco Royal Tour. On s’y sent presque comme à la maison. C’est cet esprit que j’aime particulièrement. C’est un long trajet pour les chevaux, mais c’est un circuit extraordinaire, avec trois étapes bien différentes, mais chacune avec son charme, avec un public très motivé, notamment à Tétouan et à El Jadida, et une qualité d’installation parfaite à Rabat ; c’est un vrai plaisir de s’y rendre. De plus, et je tiens à le souligner, la qualité de l’événement se développe chaque année, on note à chaque fois des améliorations sensibles.
 
Avez-vous déjà une idée des cavaliers suisses que vous sélectionnerez pour le Morocco Royal Tour et notamment de l’équipe pour la Coupe des nations de Rabat ?
Il y a déjà une douzaine de cavaliers qui ont exprimé leur souhait de venir au MRT. Je n’ai bien sûr pas encore choisi l’équipe pour la Coupe des nations, mais nous tenons à présenter une formation forte et digne de cette série qui sera un jubilée cette année car elle célébrera son dixième anniversaire, ce qui fait de cette édition un vrai temps fort dans la saison internationale. C’est important pour la Suisse de faire honneur à ce circuit et à cet anniversaire en présentant une excellente équipe.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter