Avec la manière, Jessica Springsteen décroche sa plus belle victoire, sur la côte d'Azur

La joie de Jessica Springsteen à la remise des prix.
Crédit : © LAOHS 2019 / Filippo Gabutti

Samedi 14 septembre - 19h59 | Mélina Massias

Avec la manière, Jessica Springsteen décroche sa plus belle victoire, sur la côte d'Azur

Avec quatorze barragistes, il fallait être plus que rapide, ce soir, à St-Tropez. Rapide, Jessica Springsteen l’a été. Aux rênes de RMF Zecilie, l’amazone américaine a livré deux démonstrations d’une grande justesse technique. Sur la côte d’Azur, la jeune et talentueuse cavalière s’est offert l’une de ses plus belles victoires. Derrière elle, Pieter Devos, récent médaillé d’or par équipe aux championnats d’Europe Longines de Rotterdam, n’a pu être plus rapide avec Claire Z. À domicile, Simon Delestre et son petit Hermès Ryan des Hayettes ont prouvé qu’ils étaient bel et bien de retour, en prenant la troisième place de ce Grand Prix plus que disputé.

 - Avec la manière, Jessica Springsteen décroche sa plus belle victoire, sur la côte d'Azur

Crédit : © LAOHS 2019 / Filippo Gabutti

Elle s’était imposée en 2016 avec son incroyable Cynar VA dans le Grand Prix CSI 5* de Saugerties, aux États-Unis. Aujourd’hui, en décrochant son deuxième Grand Prix de ce niveau, Jessica Springsteen signe la plus belle victoire de sa carrière, dans une épreuve convoitée par les meilleurs pilotes du monde. Après trois parcours parfaits aujourd’hui, dans la qualificative puis dans l’acte initial et dans le barrage, l’Américaine a prouvé toute sa fiabilité et sa qualité. Grâce à l’amazone, la belle équitation a triomphé sur la côte d’Azur. RMF Zecilie, sa partenaire du jour a, elle, décroché son tout premier sacre à ce niveau, après avoir terminé huitième du Grand Prix 5* de Wellington au début de l’année. Parfois atypique dans son attitude, la fille d’Acolord, avec une mère par Canturo, a démontré, à 12 ans, l’étendue de ses qualités pour la plus grande joie de sa cavalière.
 

Une première manche (presque) trop simple

Uliano Vezzani proposait treize obstacles aux trente-cinq couples au départ de ce Longines Global Champions Tour de St-Tropez. Dès le premier partant, le sans-faute apparait comme une formalité. Pieter Devos et Claire Z, parés d’or par équipe il y a quelques semaines lors des championnats d’Europe Longines de Rotterdam, effacent toutes les difficultés sans le moindre sursis. Ils sont alors imités par de nombreuses autres paires. Après cinq passages, quatre combinaisons s’étaient déjà ouverts les portes du barrage. Pourtant, quelques favoris pêchent sur le tracé de cette épreuve. Luciana Diniz et Vertigo du Désert peuvent se mordre les doigts. Le duo laisse en effet derrière lui le premier vertical du parcours, se jouant après coup de toutes les subtilités de l'exercice. Sanction inverse pour Denis Lynch, qui commet une faute sur l’ultime oxer, aux rênes de sa nouvelle recrue, Ruben LS La Silla, arrivé dans ses écuries il y a quelques semaines. Daniel Deusser double la mise, fautant inhabituellement à deux reprises avec son petit alezan, Scuderia 1918 Tobago Z. Du côté des Tricolores, si Kévin Staut et Simon Delestre se hissent sans mal parmi les barragistes, les autres locaux connaissent moins de réussite. Tout d’abord, Olivier Robert, et son Anglo Arabe Tempo de Paban sortent de piste avec huit points. Au score d’Olivier Perreau, il faut ajouter quatre points supplémentaires, portant le total de GL Event Venizia d’Aiguilly à trois fautes ce soir. Enfin, Pénélope Leprevost et Vancouver de Lanlore renversent l’entrée du double numéro neuf, malgré un bon parcours.

Sans prise de risques, pas de chance de victoire

Sans prise de risques, pas de chance de victoire - Avec la manière, Jessica Springsteen décroche sa plus belle victoire, sur la côte d'Azur

Simon Delestre et Hemes Ryan des Hayettes se sont offert une belle troisième place.
Crédit : © LAOHS 2019 / Marco Villanti

Une chose est sûre, il fallait tout donner au barrage pour tenter de l’emporter ce soir. Dans un ultime affrontement fleuve, comptant pas moins de quatorze couples, la victoire s’annonçait difficile à décrocher. Ouvreur de cette dernière confrontation au bord de la plage de Pampelonne, Pieter Devos prend tous les risques. Et le Belge garde les commandes de l'épreuve un long moment, avec Claire Z. Ses poursuivants ont en effet tenté de lui griller la priorité, mais en vain. En prenant les risques maximum, Christian Kukuk et son beau Limonchello TN se retrouvent trop à droite pour sauter l’oxer numéro trois de ce parcours raccourci, renversant le chandelier. Déséquilibré, le cavalier des écuries Beerbaum ne peut continuer son parcours sans faire une volte. Malgré les courbes serrées dessinées par Jos Verlooy, en selle sur Igor, médaillé de bronze à Rotterdam, cela ne suffit pas non plus pour rattraper le leader provisoire. Simon Delestre entre alors en piste. Avec son petit Hermès Ryan des Hayettes, le Lorrain prouve rapidement que son fils d’Hugo Gesmeray est bel et bien de retour. En arrêtant le chronomètre à quelques centièmes de celui de Pieter Devos, Simon Delestre décroche au final une belle troisième place. Des risques, Eric van der Vleuten et Kent Farrington en prennent également. Respectivement associés à Wunschkind 19 et Austria 2, les deux pilotes tentent le tout pour le tout sur la dernière ligne. Si pour le premier cité, la puissance de son fils de Casall lui permet d'atterrir de l’autre côté de l’ultime oxer sans faute, Kent Farrington traverse l’obstacle, après avoir essayé de retirer une foulée dans l’ultime ligne. Finalement, c’est la talentueuse Jessica Springsteen qui a le dernier mot.
En détrônant Pieter Devos, qui avait conservé la tête jusqu’à son passage, la fille du célèbre chanteur n'a jamais été rattrapée. Grâce à un parcours fluide, harmonieux et plein de maîtrise, l'amazone étatsunienne s'est adjugé un Grand Prix fort convoité, remportant par la même occasion son ticket pour le Longines Super Grand Prix de Prague. La compagne de Lorenzo de Luca peut savourer cette belle victoire, à quelques jours de la dernière étape du circuit qui se courra chez elle, à New York.


Les résultats complets ici.
 

À lire également...

Réagissez

  • arabebarbe - le 15/09

    Jessica et Zecilie ont été éblouissantes. Et, en effet, Hermès Ryan était plein d'énergie, quel plaisir de le revoir ainsi.

  • mire - le 15/09

    et quel bonheur de revoir Ryan aérien…………. tout simplement MAGNIFIQUE !!!

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter