Guillaume Foutrier ne montera plus Valdocco des Caps

Crédit : Scoopdyga

Mercredi 11 septembre - 15h43 | Lucas Tracol

Guillaume Foutrier ne montera plus Valdocco des Caps

Guillaume Foutrier et Valdocco des Caps avaient intégré les plus hauts rangs de l’équipe de France cette saison, mais leur histoire commune s’arrête là. Le bai poursuivra en effet sa carrière du côté de l’Irlande, sous la selle de Cian O’Connor. 

Fiers défenseurs de la bannière tricolore cette saison avec deux victoires en Grands Prix CSI 4* à l’Hubside Jumping du Golfe de Saint-Tropez, un cinquième rang dans le Grand Prix CSI 3* du Touquet, une dixième place dans l’épreuve reine dominicale du CSO 5* de La Baule, un sans-faute et un barrage décisif pour offrir la victoire à la France dans la Coupe des nations Longines de Saint-Gall, ou encore une troisième place dans l’épreuve par équipes du mythique CSIO d’Aix-la-Chapelle, Guillaume Foutrier et Valdocco des Caps n’évolueront plus ensemble. Comme l’a annoncé Studforlife, le bai a en effet été cédé à Cian O’Connor, qui achète des cracks à tours de bras depuis quelques mois, à l'instar d'irenice Horta ou PSG Final. Le nouveau duo fera ses débuts ce week-end à l’occasion du CSI 3* de Paderborn, en Allemagne. Pour expliquer cette vente, le Nordiste a évoqué pour Studforlife “un choix raisonné” qui devrait lui permettre de poursuivre sa progression aux côtés de ses partenaires grâce à de nouveaux investissements. 
 
Guillaume Foutrier et Valdocco des Caps avaient évolué ensemble depuis le début de carrière du bai, qui était passé sous la selle d’Alexandre de Rotschild, et plus brièvement entre les mains d’autres cavaliers. Fils de Number One d’Iso avec une mère par Quidam de Revel, le Selle Français avait réalisé une véritable percée cette saison, faisant étalage de ses moyens considérables et d’une rapidité au sol notable. Sa régularité n'avait d'ailleurs pas échappé à l'œil du sélectionneur national Thierry Pomel, qui avait nommé ce couple deuxième réserviste de l'équipe de France pour les championnats d'Europe Longines de Rotterdam, fin août. l s'agit donc là d'une perte pour l'équipe nationale, qui devra faire sans ce couple à l'avenir prometteur. 
 

À lire également...

Réagissez

  • arabebarbe - le 11/09

    C'était vraiment un beau couple. Dommage pour l' Equipe de France. Mais bon vent à Valdocco des Caps.

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter