Niels Bruynseels gagne son troisième Grand Prix du Brussels Stephex Masters

Crédit : Scoopdyga

Dimanche 01 septembre - 21h05 | Avec communiqué

Niels Bruynseels gagne son troisième Grand Prix du Brussels Stephex Masters

Pour la troisième fois de l’histoire du Brussels Stephex Masters, Niels Bruynseels s’est montré imbattable dans le Grand Prix, doté de 500 000 euros. Le Belge avait déjà remporté le Grand Prix en 2016 avec Cas de Liberté, et de nouveau en 2017 avec Gancia de Muze, sa partenaire aujourd’hui. Il a remporté sa troisième victoire lors de cet événement populaire organisé dans les écuries Stephex de Stephan Conter.

«Je veux dire tellement de choses aujourd’hui, mais je pense que je n’aurai pas le temps de remercier tout le monde», a raconté Niels Bruynseels après sa victoire. «Gagner, c’est toujours bien, gagner un Grand Prix CSI 5*, c’est fantastique. En tant que cavalier belge, la Belgique compte avant tout pour moi alors je suis content de gagner ici à Bruxelles. Je tiens à remercier Audi et Rolex pour leur soutien à cet événement. Je tiens également à remercier Gancia de Muze. C’est elle qui voulait gagner aujourd’hui, alors que je courais pour la cinquième place!», a-t-il ri en se référant à son barrage.
La sixième édition du Brussels Stephex Masters a attiré plus de public que jamais. Pour ce Grand Prix Rolex présenté par Audi, les tribunes ont fait le plein de spectateurs, venus voir quelques-uns des meilleurs cavaliers s’affronter sur un parcours à 1,60m construit par Uliano Vezzani.
Dix des quarante-cinq couples au départ ont réussi à répondre à toutes les questions posées par le chef de piste italien et accédé au barrage. Contre la montre, les cavaliers ont été confrontés à un parcours raccourci sur l’immense piste en sable, finissant par un demi-tour sur un vertical, puis par une longue galopade le long de l’espace VIP jusqu’au dernier oxer.
L’Allemand Maurice Tebbel a été le premier à livrer un parcours sans faute en arrêtant le chronomètre à 43’’86 avec Don Diarado. Juste après, le Brésilien Marlon Módolo Zanotelli, médaillé d’or aux Jeux panaméricains, a réduit le temps à 43’’15 sur VDL Edgar M pour prendre la tête. Ensuite, l’Irlandais Denis Lynch (IRL) et son relativement nouveau GC Chopin’s Bushi ot fini leur exercice en 43’’90. Tous ont bientôt été dépassés par l’ancien numéro un mondial, le Néerlandais Harrie Smolders, qui a profité de l’étendue de son étalon Don VHP Z, parvenant à ramener le temps à 42’’61 et à prendre la tête du classement.
Niels Bruynseels et Gancia de Muze ont été les derniers à partir. Ayant envie d’engranger une troisième victoire à domicile lors de l’un de ses concours préférés, le Flamand n’a pas perdu de temps sur sa petite jument ultrarapide et a serré le virage autant qu’il le pouvait. Dans la dernière ligne droite, les acclamations de la foule devenaient de plus en plus fortes. Le chronomètre a alors affiché 42’’33, si bien que Niels Bruynseels a remporté son troisième Grand Prix à Wolvertem, gagnant une toute nouvelle Audi A7.
«Nous étions très proches aujourd’hui», a commenté Harrie Smolders, deuxième. «Don n’est pas le plus rapide, mais il a vraiment tout donné aujourd’hui. Nous voulions vraiment gagner de Grand Prix Rolex, qui manque encore à notre palmarès. Mais avec Gancia comme dernière concurrente, c’est vraiment difficile. Niels a tenté sa chance et nous sommes très proches à l’arrivée. Je tiens à féliciter Stephex d’avoir organisé un tel concours. Je pense que ce que nous voyons ici est incroyable. Le nombre de spectacteurs, l’ambiance, les sponsors, les installations.» Ayant gagné une Audi Q3 en tant que deuxième et un camion à deux chevaux STX en tant que meilleur cavaliers du CSI 5*, Smolders a conclu: «J’ai besoin de plus de conducteurs!»
Stephan Conter attend déjà avec impatience la septième édition de ce concours et a promis de le rendre «encore meilleur»«Avoir tous ces gens ici et tous les meilleurs cavaliers, pouvoir dire que je peux les accueillir en compétition dans mon jardin, c’est fantastique. Je ne peux pas faire ça tout seul. Rolex et Audi m’aident énormément. Ils sont avec nous depuis des années. Je ne pourrais pas non plus organiser tout cela sans tous les meilleurs personnes autour de moi: Ellen, Tom, Noémie, Ken. Sans vous, il serait impossible de créer un tel show. Merci à tous et merci au public qui est venu ce week-end!»

Les résultats

À lire également...

Réagissez

  • rosetta2303 - le 02/09

    SpeedyRomy, je répondais à Muda qui a toujours la langue bien pendue pour médire , mais j'ai regardé le programme samedi soir et il n'était pas prévu pour le lendemain. Il est fragile For Joy ! Dommage

  • SpeedyRomy - le 02/09

    rosetta2303 nous faisions référence au fait qu'il soit annoncé au programme pendant 3 jours mais au final se désengage à chaque fois avant l'épreuve. En CSI on s'engage la veille pour le lendemain donc c'est étrange d'annoncer plusieurs jour de suite qu'on part et au final non. Je ne doute pas qu'il s'agisse d'une méforme ou d'une blessure et assurément Kevin est un cavalier respectueux.

  • rosetta2303 - le 02/09

    Faut pas avoir fait bac plus 10 pour comprendre que si un pilote comme KS n'a pas fait partir For Joy, c'est qu'il a encore une petite blessure ! C'est pas la première fois ! Et KS respecte ses chevaux, lui !

  • SpeedyRomy - le 02/09

    Etrange en effet pour For Joy. Aucune explication n'a fuité pour l'instant à ma connaissance. Dommage quand on voit sa forme lors des derniers concours. En cas de blessure il perd une bonne cartouche pour les Global et la saison indoor

  • ALBERT MUDA - le 01/09

    Des tribunes qui ont fait le plein de spectateurs ?? Il n'y a pas de tribunes au Stephex Masters de Bruxelles mais il y avait bien beaucoup de monde autour de la piste pour admirer le spectacle . Et quoi de mieux pour un public Belge qui reste pour la remise des prix , qu'un vainqueur Belge et quel vainqueur ! Bravo Niels , bravo Gancia , une fois ! Quid de notre seul Français présent dans le 5* , engagé 3 fois et....jamais partant , le For Joy.....Comme Joe D. , j'ai attendu , attendu mais je ne l'ai jamais vu , snif...

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter