Karim Laghouag et les Bleus mettent la main sur le CCIO 4*-S du Grand Complet

Crédit : Libby Law/FEI

Lundi 12 août - 09h55 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Karim Laghouag et les Bleus mettent la main sur le CCIO 4*-S du Grand Complet

Il n'en fallait pas davantage pour ravir le public venu nombreux assister au sacre successif des français dans les trois épreuves disputées ce dimanche au Grand Complet. Par trois fois, la Marseillaise a résonné dans le parc du Haras national du Pin. D'abord grâce à Gwendolen Fer et Traumprinz dans le CCI 3*-S, puis de Thomas Carlile dans le CCI 3*-L, et enfin dans l'épreuve majeure de ce week-end, la Coupe des Nations FEI. 

 - Karim Laghouag et les Bleus mettent la main sur le CCIO 4*-S du Grand Complet

Clara Loiseau et Wont Wait
Crédit : Libby Law/FEI

Depuis l'arrivée du circuit Coupe des Nations FEI au Grand Complet voici trois éditions, la victoire n'aura jamais échappé à la France. Au bout du suspense, les Tricolores, privés de l'une de leurs meilleures cartouches (Quamilha, le Selle Français de Thaïs Meheust, ayant été refusée à la seconde inspection vétérinaire), ont dû se serrer les coudes pour réussir à s'imposer face à une Italie extrêmement motivée et jusqu’alors en tête du classement général du circuit. 
Lorsque Jean Teulère, premier membre de l'équipe à s'élancer sur ce dernier test avec Voila d’Auzay, est sorti de piste avec trois barres au sol, le moral des Bleus n’a pas été au beau fixe et la pression s’est accrue. Du côté des Transalpins, Arianna Schivo a lancé les hostilités de bien belle manière avec un sans-faute sur Quefira de l’Ormeau. “Nous voulions déjà garder notre deuxième place et nous espérions remonter à la première. C'était jouable, très serré au score. L'équipe a bien travaillé, même s'il y a eu une petite faute ou deux, c'était bien”,a expliqué la plus française des carabinieri, cinquième en individuel. 
 
Lorsque Clara Loiseau, deuxième équipière française à s'élancer avec Wont Wait, a commis une faute, l'étau s’est resserré. Les Bleus n’ont plus eu droit à l'erreur. Tout reposait sur la prestation du leader Karim Laghouag. “Quand je cours avec Punch, je rêve forcément d'une victoire. Mais je sais que ma place est plutôt quatrième ou troisième. Son palmarès le montre”, a avoué Karim a posteriori“Punch est un poney magique ! […] C'est une belle surprise, d'autant que l'équipe comptait sur moi pour gagner. Cela me fait d'autant plus plaisir, car les classements par équipes sont me tiennent à cœur. Avoir cette pression supplémentaire, ce fut très bénéfique. J'ai cumulé cette saison quelques parcours à quatre points avec lui, ce qui est extrêmement rare. Je le monte depuis qu'il a quatre ans, il en a seize aujourd'hui. J'avais peut-être besoin de me faire bouger un petit peu pour y croire et aller chercher le sans faute. Ma femme Camille dirait « Il faut que tu montes un peu plus à la Laghouag et un peu moins à l'américaine » (rires). Grâce à ça, j'ai découvert que je pouvais le monter avec plus de pression et obtenir un meilleur résultat”.
 
En plus de repartir avec la victoire par équipes - la troisième consécutive pour la France dans cette étape française de la Coupe des Nations FEI - Karim Laghouag s’est également adjugé la victoire individuelle. Il a devancé deux Britanniques, David Doel et Kirsty Johnston, tandis que Thomas Carlile (encore lui car déjà premier, deuxième et troisième du CCI 3*-L !) a pris la quatrième place, lui qui aurait pu remporter l'épreuve si son partenaire Atos Barbotière n'avait pas fait tomber le premier obstacle du parcours.
 
Les résultats par équipes ici
Les résultats individuels ici
 

À lire également...

Réagissez

  • rosetta2303 - le 12/08

    Cette discipline est vraiment magnifique ! Quelle différence avec le jumping haut niveau pollué par l'argent ! Il en émane une vraie passion, une humilité, une fraternité, un esprit d'équipe... une vraie grande Famille ! C'est un bonheur que de voir ça ! Pour le Complet, mon cœur galope !

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter