Ben Maher signe la cinquième victoire britannique sur six éditions dans le Grand Prix 5* de Londres

Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Samedi 03 août - 22h54 | Yeelen Ravier (avec communiqué)

Ben Maher signe la cinquième victoire britannique sur six éditions dans le Grand Prix 5* de Londres

Cet après-midi, Ben Maher a remporté avec brio le Grand Prix 5* de Londres, quatorzième étape du Longines Global Champions Tour. Signant le cinquième succès britannique dans cette épreuve, le pilote était associé à Explosion W, avec qui il participera aux championnats d'Europe Longines de Rotterdam dans deux semaines. De bon augure! Les deux Irlandais Shane Sweetnam et Darragh Kenny ont complété le trio de tête avec leurs respectifs Alejandro et Classic Dream.

Cet après-midi, Ben Maher a on ne peut plus ravi les spectateurs londoniens en décrochant la quatorzième étape du Longines Global Champions Tour. Lauréat de la toute première édition de ce Grand Prix 5* de Londres en 2013 avec l'extraordinaire Cella, le champion olympique par équipes de 2012 a remis ça aujourd'hui! Élancé sur son excellent et très aérien Explosion W, le pilote a d'abord bouclé une première manche parfaite avant de dérouler un barrage supersonique. Franchissant la ligne d'arrivée sans faute en 35"98, il a supplanté ses trente-deux concurrents. Une performance de sacré bon augure pour le couple, qui participera aux championnats d'Europe Longines de Rotterdam dans un peu plus de deux semaines.
En prime, il s'agit du cinquième succès britannique dans cette épreuve sur six éditions, le seul cavalier non-britannique à l'avoir remportée étant le Suédois Rolf-Göran Bengtsson et Casall Ask. Les trois autres triomphes nationales sont à mettre au crédit de Scott Brash, victorieux avec trois chevaux différents.

Devancé d'une seconde-et-demie au barrage, l'Irlandais Shane Sweetnam a dû s'incliner avec Alejandro, également sélectionné pour les championnats d'Europe dans deux semaines. En effet, un paquet de cavaliers avaient choisi le CSI 5* de Londres, qui se dispute sur sable, comme dernière étape de préparation avant l'échéance continentale. Ce fut également le cas par exemple pour le Belge Pieter Devos et Claire Z, dixièmes après avoir écopé de deux fautes au barrage, ou encore l'Allemand Christian Ahlmann et Clintrexco Z, pénalisés de quatre points sur le vertical numéro 9 en première manche. Présents aussi à Londres, le Barbizonnais Roger-Yves Bost et Sangria du Coty, appelés par le sélectionneur des Bleus Thierry Pomel pour partir aux Pays-Bas, ont eux concédé deux fautes dans l'épreuve précédente qui était qualificative pour le Grand Prix (revoir leur parcours ici). Le podium a été complété par un autre Irlandais puisque Darragh Kenny a terminé troisième avec Classic Dream, auteur d'un second tour sans faute en 37"62.

Le meilleur des trois Français qualifiés pour ce Grand Prix a été Julien Épaillard. Alors qu'il avait signé le tout premier sans-faute de l'épreuve en première manche, le Normand a concédé quatre points au barrage, péchant sur le vertical en entrée de double. Sacré coup de malchance en revanche pour le Lorrain Simon Delestre qui n'a concédé qu'un seul point de temps dépassé avec Hermès Ryan des Hayettes, après avoir survolé toutes les difficultés du parcours. Quant au Bordelais Olivier Robert, associé au généreux et bondissant Tempo de Paban, il a malheureusement buté sur le vertical de palanque ainsi que sur un oxer en fin de parcours.
 

À lire également...

Réagissez

  • rosetta2303 - le 04/08

    Oui, mais avec Bosty, il faut toujours se méfier de l'eau qui dort ! En plus, il sera peut être réserviste...

  • Gandalf - le 04/08

    C'est vrai que j'ai beau me dire que s'ils emmènent Sangria c'est qu'elle est prête j'ai de plus en plus de mal à m'en convaincre..

  • ALBERT MUDA - le 04/08

    Pas la super forme pour Sangria , n'est-ce-pas , M. Pomel ?

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter