“Il ne s’agit pas d’une retraite mais d’une réorientation”, Mark Todd

Crédit : Scoopdyga

Lundi 29 juillet - 10h26 | Lucas Tracol

“Il ne s’agit pas d’une retraite mais d’une réorientation”, Mark Todd

La nouvelle est tombée hier, le légendaire Sir Mark Todd ne concourra plus en complet. À la suite de cette annonce, le quadruple vainqueur du CCI de Badminton, quintuple lauréat du CCI de Burghley et double médaillé d’or olympique a pris la plume pour expliquer les raisons de ce tournant. À soixante-trois ans, pas question pour lui d’évoquer une retraite puisqu'il évoque plutôt d’une réorientation. 

“Bien, le temps est venu de mettre un terme à ma carrière de cavalier de concours complet... Cela n’a pas été une décision facile à prendre, et j’ai dû déterminer quand était le bon moment. Carolyn et moi avons longuement discuté de cela, en nous demandant notamment si je devais prétendre à de nouveaux Jeux olympiques ou arrêter ma carrière à la fin de l’année. Après avoir pris la décision de m’arrêter à la fin d’année, j’ai senti une certaine pression à chaque évènement, donc j’ai décidé d’avancer l’échéance à ce week-end. Après avoir été persuadé de revenir à l’entrainement de chevaux de courses plus tôt dans l’année, je me suis également rendu compte que je voulais y consacrer plus de temps et que je n’étais plus aussi concentré sur le complet. J’ai pu anticiper le fait que de garder de nombreux propriétaires satisfaits serait de plus en plus compliqué, et je n’avais plus la même envie de faire du complet. 
J’ai eu la chance de pouvoir compter sur les propriétaires les plus incroyables, qui m’ont totalement soutenu dans la prise de cette décision. Rien n’aurait été possible sans de merveilleux sponsors et bien entendu une équipe formidable (Jess Wilson et Brea Walker avec les chevaux de complet et dernièrement Hadden et Caitlyn avec les chevaux de courses), des vétérinaires et maréchaux qui ont gardé mes chevaux heureux en forme. 
 
Faire partie de l’équipe néo-zélandaise, et remporter ce week-end la Coupe des nations avec des amis et coéquipiers de longue date Tim et Jonelle a rendu cela encore plus spécial
Il ne s’agit pas d’une retraite mais d’une réorientation de carrière, grâce à laquelle Carolyn peut se sentir plus apaisée et je peux me consacrer à une passion de longue date. 
Il y a bien trop de gens à remercier, et avoir représenté si longtemps la Nouvelle-Zélande sur la scène internationale en recevant autant d’amour et de soutien a été un honneur absolu. 
D’une certaine manière, je serai toujours impliqué auprès de l’équipe néo-zélandaise, donc il ne s’agit pas d’adieux, car je suis sûr que je vais m’investir dans l’enseignement lorsque le temps me le permettra. 
Merci à tous d’avoir pris part à cela, et j’espère que le prochain chapitre sera au moins à moitié aussi amusant et excitant. Mark”
 
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #112 GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER

GRANDPRIX #112

(GRANDPRIX n°112 DÉCEMBRE/JANVIER)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter