Retour sur les championnats du monde de Pony Games

Crédit : Annabelle DL

Mercredi 24 juillet - 12h14 | Communiqué

Retour sur les championnats du monde de Pony Games

La 34ème édition des championnats du Monde de Pony Games s’est tenue du 17 au 20 juillet à Carmarthen au Pays de Galle. Avec une médaille de Bronze obtenue en équipe U17 et une quatrième place en Open, l’équipe de France emmenée par Nicolas Noesser n’a pas à rougir de sa prestation mais peut nourrir quelques regrets.    

 - Retour sur les championnats du monde de Pony Games

Equipe de France U17 médaillée de bronze
Crédit : Annabelle DL

Les Championnats du Monde de Carmarthen au Pays-de-Galle avaient été identifié dès le début de saison par l’équipe fédérale d’encadrement sportif comme l’échéance internationale de référence pour les équipes U17 et Open.
 
L’équipe de France U17 était composée de :  
Océane Déambrosis Larcher - Scea Les Ecuries De La Geffardiere (79)
Maelle Fonteneau - Le Comptoir Du Cavalier (49)
Lilou Jouineau - Poney Club De Chatenet (79)
Jeanne Le Manh - UCPA Sport Loisirs St Medard En Jalles (33)
Matthieu Papin - Poney Club De Bel Air (79)  
 
Au contact des meilleurs dès les premières sessions, les cavaliers tricolores ont fait preuve de constance et de régularité face à des équipes Britanniques très en forme et de nouvelles nations dont la progression technique est évidente d’année en année. Entrés en finale à la quatrième place, les Français ont tracé une première manche leur permettant de gagner une place. Lors de l’ultime session, les cavaliers très appliqués réalisent une entame quasi parfaite. Après six jeux, la pression a pesé sur les épaules des jeunes cavaliers. Remobilisés par leur coach, ils ont su trouver les ressources pour conserver leur place sur le podium qui vient récompenser un travail collectif de qualité.

L’équipe de France Open était composée de :  

Paul Barreau - Le Logis Du Poney (86)
 Julien Brun Cosme Gazot - Centre Equestre Des Oliviers (13)
Lucas Courtaillac - Centre Equestre Des Oliviers (13)
Florian Gicquel - Pony Mounted Games Of Loge Corne (49)
Camille Pinson - Centre Equestre De La Bonde (27)
Adrien Giraud (Réserviste) - Ecurie Florian Toinon (42)  

Après une entrée en matière qui a nécessité quelques réglages, les cavaliers français ont fait preuve d’une belle solidarité pour rester au contact du peloton de tête. Au gré des sessions, l’équipe a développé des automatismes et s’est aisément qualifiée en troisième position pour disputer la grande finale en deux manches.
Bien en place lors de l’entame, les français sortent de piste en troisième position à l’issue de la première manche. Malgré des équipes Anglaise et Irlandaise très rapides en vitesse pure, les français sont parvenus à faire valoir leur agilité et leur précision en jeux.

Une mauvaise entame de seconde manche illustrée par une élimination de l’équipe pour bris de matériel lors du jeu « Chaussettes » n’a pu être compensée par un retour en grâce des bleus en fin de session. L’équipe de France termine finalement quatrième de ces championnats du Monde.

Invitée à disputer la compétition qui se tiendra lors du célèbre Royal Welsh Show, l’équipe de France aura à cœur de prendre sa revanche face à des Britanniques qui joueront en pleine confiance.

Nicolas Noesser, sélectionneur : « Le bilan de cette semaine est mitigé. Nous rapportons tout de même une médaille. Je suis content de ce point vu pour les U17. Ils ont beaucoup appris pour l’avenir lors de ce championnat qui s’est joué à couteaux tirés.  Avec moins d’erreurs et plus de précision nous aurions sans doute pu accrocher l’argent.  Il faut continuer les efforts car on constate que de plus en plus de nations sont désormais capables de se qualifier en finale A. Davantage de regrets pour les Open qui restent au pied du podium. Nous devons tirer des enseignements de cette édition au cours de laquelle nous avons vu des anglais en grande forme et très à l’aise sur un terrain en herbe qui a parfaitement servi leur jeu. Au motif des satisfactions, on peut noter la monté en puissance de Paul Barreau tout au long de la compétition. Pour sa première sélection en Open, il a prouvé qu'on pouvait compter sur lui. L'aspect collectif est également à saluer, chacun a joué son rôle au service des autres. Pour la médaille nous avons surtout manqué de vitesse de rigueur et aussi un peu de réussite. »
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter