Julien Épaillard frappe d'entrée de jeu à Chantilly

Crédit : Sportfot

Vendredi 12 juillet - 21h00 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Julien Épaillard frappe d'entrée de jeu à Chantilly

Un beau vendredi sur l’une des plus belles pistes du circuit de la Global Champions League : l’arène Meautry Chantilly dont les tribunes étaient déjà à moitié pleine, ce qui est rare pour une première journée ! Une grande piste, verte, avec en toile de fond les majestueuses Grandes Écuries des princes de Condé, voilà un cadre qui inspire les cavaliers. Et qui en tout cas a bien inspiré les deux cavaliers allemands de l’équipe des Berlin Eagles, qui s’emparent de la tête du classement provisoire de cette épreuve par équipe en attendant la seconde manche demain après-midi. Côté individuel, Julien Épaillard a été le meilleur avec Virtuose Champeix. 

Pour la première étape de la Global Champions League du week-end cantilien, les Allemands Ludger Beerbaum et de son élève Christian Kukuk ont été particulièrement en forme. Ils ont été les seuls avec les Miami Celtics à signer deux sans-faute. Leur chronomètre, plus rapide de plus de quatre secondes, leur a permis de prendre la tête du classement provisoire “Mais ce n’est que la mi-temps, tenait à relativiser le plus grand champion des tous les temps, Ludger Beerbaum, et à la mi-temps, un résultat n’est jamais acquis. Il va encore se passer beaucoup de choses demain, alors je fais profil bas pour l’instant. Ceci dit, le parcours était très intéressant et agréable à monter, dans le mouvement en avant, assez gros, mais sans plus et surtout assez technique et d’ailleurs, il y a eu beaucoup de fautes aujourd’hui”. Beerbaum et Kukuk monteront demain les chevaux qui leur ont permet de prendre la tête aujourd’hui, à savoir le bai de onze ans Cool Feeling pour le premier et l’étalon de douze ans Limonchello NT pour son disciple. Résultat à confirmer donc demain en début d’après-midi.
 
Au classement individuel de cette épreuve, le public cantilien a eu droit à un festival français signé Julien Epaillard, qui avec Virtuose Champeix a devancé de plus de quatre secondes son compatriote Kevin Staut en selle sur sa nouvelle recrue Urhelia Lutterbach. “Virtuose est rapide au sol, il a de grandes foulées ce qui explique ce temps très rapide. J’ai gagné du temps en retirant une foulée sur la ligne du n°3 au 4 mais aussi grâce à de très bons virages qui m’ont fait gagner du temps. Je n’avais pas vu le tour de Kévin avant de partir en piste, j’ai fait le maximum et le cheval était très bien aujourd’hui. Demain nous ferons la qualification et on espère le Grand Prix”, s’est réjoui le lauréat de l’épreuve ! Car en effet, cette victoire, aussi gratifiante soit-elle, n’est pas suffisante pour participer au Grand Prix individuel LGCT de Chantilly. Pour cela, il faudra réaliser une performance du même calibre dans la deuxième manche de la Global Champions League, le Prix de la Ville de Chantilly, qui servira également de support qualificatif à ce Grand Prix. Bref, une grande journée de sport attend le public de Chantilly demain, à partir de 14h15 !
Côté déconvenues, Pénélope Leprevost a eu la mauvaise surprise de voir le premier double du parcours s'écrouler à cause du vent quelques foulées avant qu'elle ne le franchisse sur Varennes du Breuil, pourtant bien engagée. Le duo a donc dû s'arrêter et reprendre son parcours une fois l'obstacle reconstruit par la très efficace équipe de piste, ce qui a sans le moindre doute perturbé leur osmose. 
 
Les résultats ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter