Christian Ahlmann impose son Taloubet Junior dans le Grand Prix de Paris

Crédit : Jessica Rodrigues

Samedi 06 juillet - 22h47 | À Paris, Yeelen Ravier

Christian Ahlmann impose son Taloubet Junior dans le Grand Prix de Paris

Tout juste papa d'une petite Ela il y a cinq ans, Christian Ahlmann a brillé cet après-midi dans le Grand Prix 5* de Paris, accompagné de Take A Chance On Me Z, un fils de son fidèle champion Taloubet Z, retraité l'année dernière. La surprenante Belge Céline Schoonbroodt a terminé deuxième avec Cheppetta, suivie des deux Normands Kevin Staut et Pénélope Leprevost.

Épreuve phare du Longines Paris Eiffel Jumping, et onzième étape du Longines Global Champions Tour de la saison, le Grand Prix 5* de Paris a été cet après-midi le théâtre d'un beau passage de flambeau. Au pied de la mythique dame de fer, et sous les yeux de tribunes archi-remplies - chez les VIP comme chez les spectateurs -, Christian Ahlmann s'est imposé avec brio devant ses trente-trois concurrents. Signant le sixième des sept sans-faute d'une première manche exigeante, le géant allemand a ensuite déroulé un flamboyant barrage en 35"60. N'effleurant pas une barre, serrant ses virages à la perfection, le tout jeune papa - son épouse Judy-Ann Melchior ayant accouché cette semaine - a été le meilleur. Pour ce triomphe, le lauréat a pu compter sur Take A Chance On Me Z, son fidèle étalon de dix ans né au haras Zangersheide. En plus d'être né dans les installations de sa nouvelle famille, le magnifique bai n'est autre qu'un fils d'Abba Z, ancienne jument de sport de Judy-Ann Melchior, et de l'illustre Taloubet Z, qui a écrit quelques-unes des plus belles pages de la carrière de Christian Ahlmann. Ce dernier, retraité de la scène sportive depuis janvier 2018 et désormais reproducteur - comptant plus de 200 produits à son actif -, a visiblement transmis ses qualités et le flambeau à sa descendance. Au vu de leur barrage phénoménal, et notamment leur virage pour aborder l'oxer numéro 4, nombre des connaisseurs n'ont pu s'empêcher de revoir les fameux tournants en épingle de Taloubet Z... C'est évidemment la première victoire de Take A Chance On Me Z en Grand Prix 5*, s'agissant de sa septième épreuve de ce niveau.

Joli doublé pour les Normands Pénélope Leprevost et Kevin Staut

Contre toute attente, la deuxième place est revenue à Céline Schoonbroodt de Azevedo! Associée à Cheppetta, ancienne monture du Suisse Martin Fuchs puis du Brésilien Luiz Felipe de Azevedo Filho - qui partage la vie de la cavalière en question -, la Belge a déroulé un sublime double sans-faute. Remarquable performance pour la trentenaire, qui a accroché le premier podium en Grand Prix 5* de sa carrière. 
Victorieux de cette épreuve parisienne lors de sa première édition en 2014 avec l'inoubliable Silvana*HDC, Kevin Staut est monté sur la troisième marche du podium, cette fois-ci avec Calevo 2, nouvelle recrue qu'il monte depuis cinq mois. Bouclant un premier tour parfait, le Normand a profité de l'amplitude de son imposant bai foncé au barrage, franchissant la ligne d'arrivée en 37"25. Le couple, en lice pour une possible sélection aux championnats d'Europe de Rotterdam le mois prochain, semble en pleine progression. De bon augure pour la suite! Seule autre "Veste Bleue" à s'être qualifiée pour le barrage, Pénélope Leprevost a pris une belle quatrième place avec le puissant Excalibur de la Tour Vidal*GFE. Déroulant un précis et magnifique premier passage, l'amazone a franchi la ligne d'arrivée en 39"29 au second tour. Si le prometteur gris a encore du mal à serrer ses virages tout en restant dans le rythme, comme l'a prouvé l'enchainement du numéro 3 au 4, il s'agissait là seulement de son tout premier Grand Prix 5* et sa première épreuve à 1,60m! Aucun doute, le qualiteux fils d'Ugano Sitte fera parler de lui dans les premiers mois!

Un parcours délicat mais terriblement bien dosé!

S'ils ont été sept à sortir indemnes de la construction de Grégory Bodo, le parcours, et notamment le double oxer-vertical en numéro 11, a bel et bien donné du fil à retordre à tous les plus grands cet après-midi. Niels Bruynseels et sa nouvelle star Delux van't & L ont notamment concédé deux fautes, Alberto Zorzi trois avec Ulane de Coquerie, et Pieter Devos a laissé une barre à terre sur Claire Z. Roger-Yves Bost et sa généreuse Sangria du Coty ont écopé du même score. Belle prestation tout de même pour le duo, en préparation pour une possible sélection aux championnats d'Europe de Rotterdam, et pour la jument Selle Français, qui sautait aujourd'hui avec aisance et fraîcheur. Son coéquipier Simon Delestre a également laissé une barre à terre - l'entrée du double 11 - en selle sur un Hermès Ryan des Hayettes aérien. 
Quant aux autres Tricolores Olivier Robert, Julien Épaillard, Olivier Perreau et Edward Levy, ils n'ont pas su se qualifier lors de l'épreuve précédente. Ils tenteront de prendre leur revanche demain après-midi dans le Grand Prix dominical!
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter