CSI 5* GCT Cannes : Edwina again !

Edwina Alexander, victorieuse. Ph. Scoopdyga.

Mercredi 15 juin - 16h39 | AnneClaireL

CSI 5* GCT Cannes : Edwina again !

[Edwina Alexander] n’avait plus gagné une seule épreuve, plus un seul Grand Prix, depuis un an avec Itot du Château. C’était dans le Grand Prix Global Champions Tour de… Cannes. Il était temps : samedi soir, au terme d’un barrage à vous couper le souffle, le couple signe un doublé, mais avec un scénario différent. Si comme en 2010, l’Australienne était cette année la dernière à partir, la donne était complètement différente : « Tous mes adversaires avaient fait des fautes l’an dernier et il s’agissait alors d’assurer un tour sans faute et je peux vous dire que c’était bien plus stressant qu’aujourd’hui. » Car ce soir, à Cannes, trois des quatre barragistes précédents étaient sans faute : « Cette fois-ci, je n’avais pas le choix, j’y suis allée à fond », s’amusait Edwina qui avait pris le temps d’observer le parcours de l’Espagnol Sergio Alvarez Moya sur l’écran du paddock : « J’ai vu où je pouvais lui prendre une foulée. Je sais que son cheval n’est pas rapide en général et en plus il s’est bloqué avant un obstacle, donc je savais que c’était faisable. Je n’ai pas réfléchi, j’ai tout donné car le pire qu’il pouvait m’arriver était de finir quatrième. »


Cette victoire permettait à l’Australienne de prendre la seconde place du classement général du Global Champions Tour derrière [Ludger Beerbaum], troisième de l’épreuve derrière [Sergio Alvarez Moya] : « Ma jument n’est pas encore au point pour ces barrages rapides, mais j’y travaille et dans six mois je crois qu’elle sera prête à jouer à armes égales avec le cheval d’Edwina », a promis le cavalier allemand avec une certaine assurance. Ce soir, Gotha était à 4 secondes d’Itot du Château. Rendez-vous est donc pris à la fin de l’année !

 
[Olivier Guillon] fait son entrée dans ce classement grâce à un sans faute dans la seconde manche qui le remontait à la sixième place : « Je paye une erreur d’appréciation dans la première manche, erreur que j’aurais pu éviter. Il s’agissait ensuite d’aller vite (et sans faute – ils n’étaient que neuf) dans la seconde pour accrocher un bon classement. Ceci dit, ce n’est pas une piste facile pour Lord de Theize plus à l’aise sur de plus grands espaces, j’ai donc de quoi être satisfait. »
[Kevin Staut] retrouve aussi le haut du tableau avec une onzième place sur Zeta de Hus, juste devant [Julien Epaillard] et Mister Davier. Quant à [Patrice Delaveau], il est quatorzième avec Ornella Mail.

 
Le jumping a gagné quelques centaines de spectateurs en plus (jamais les Hespérides n’avaient connu une telle densité de population) et un nouveau sponsor en la personne de Sylvain Massa (Massa Pneus), éleveur de chevaux… de dressage : « Mais après le spectacle que nous ont offert ces champions ce soir, je vous promets que je vais continuer à soutenir cette discipline, et peut-être même élever des chevaux d’obstacles, d’autant que ma nouvelle femme est elle même une cavalière d’obstacles. » Entre ce type de soutient et celui, indéfectible, de la Ville de Cannes, ce beau trentenaire qu’est le jumping a encore de belles années devant lui.

 
  
Résultats – « Grand Prix de Cannes Massa Pneus »

 
1-    Itôt du Château & Edwina Alexander        AUS     00,00      39,30
2-    Action-breaker & Sergio Alvarez-Moya     ESP     00,00      42,37
3-    Gotha FRH & Ludger Beerbaum                 ALL     00,00      43,23

 
 
(source communiqué) 

À lire également...

Réagissez