Darragh Kenny, Jalisco B, Pierre-Henri Renault et Marc Damians sont à l'honneur dans le nouveau numéro de GRANDPRIX heroes

Crédit : Alamy Stock Photo

Vendredi 05 juillet - 17h26

Darragh Kenny, Jalisco B, Pierre-Henri Renault et Marc Damians sont à l'honneur dans le nouveau numéro de GRANDPRIX heroes

Le numéro estival du magazine GRANDPRIX heroes est sorti! Au programme de cet été, retrouvez les portraits du cavalier irlandais Darragh Kenny, du maréchal-ferrant réputé Pierre-Henri Renault, ainsi que celui de Marc Damians, figure emblématique des sports équestres français. Côté élevage, découvrez un focus consacré à l'étalon Jalisco B et sa brillante descendance, et une interview de Milena Pappas, fondatrice de PremiuMares. Enfin, partez à la rencontre des neufs chevaux qui ont eu l'honneur de jouer le rôle de Jappeloup dans le film éponyme, et voyagez également en Uruguay, dans les écuries minimalistes Solana.

Darragh Kenny, une réussite insolente et un flegme à toute épreuve
À trente et un ans, Darragh Kenny est à la tête d’une florissante écurie transatlantique, qu’il développe grâce au commerce de chevaux et au coaching. Dix-septième au classement mondial Longines, cet Irlandais brille par sa précision et son imperturbable sang-froid. Après avoir réussi ses premiers Jeux équestres mondiaux en 2014 à Caen, le cavalier formé dans son pays, en France et aux États-Unis, devrait vivre ses premiers championnats d’Europe fin août à Rotterdam, où le Trèfle remettra son titre en jeu et repartira surtout à la conquête d’une qualification olympique.`

Jalisco B, un chef de race dont l'influence ne faiblit pas
Après Galoubet A, sur lequel GRANDPRIX heroes s’est penché en février, place à Jalisco B, un autre fils majeur du chef de race Almé.
Moins charismatique que Galoubet, il a néanmoins montré son potentiel à haut niveau et a surtout engendré une pléiade de champions, qui font notamment le bonheur de l’équipe de France depuis près de trente ans. Essentiellement via son fils Quidam de Revel, le sang de Jalisco coule dans les veines de nombre des meilleurs chevaux, quel que soit leur stud-book.

"PremiuMares est né d'une passion pour la qualité", Melina Pappas
Fondée en 2015 par Milena Pappas, PremiuMares poursuit son implantation dans le paysage équestre. Spécialisée dans la sélection de juments aux pedigrees d’exception, cette société d’élevage vise d’abord et avant tout le haut de gamme et l’élite du saut d’obstacles. GRANDPRIX heroes s’est entretenu avec l’entrepreneuse et cavalière grecque.

Pierre-Henri Renault, maréchal-ferrant au service des stars
C’est l’histoire de l’un des meilleurs maréchaux-ferrants à qui on avait juré qu’il ne parviendrait jamais à exercer ce métier. Originaire de Chalain-le-Comtal, un petit village rhônalpin, Pierre-Henri Renault
s’est rendu indispensable à ses clients, à savoir quelques-uns des meilleurs chevaux de saut d’obstacles. Retour sur un itinéraire extraordinaire.

Marc Damians, l'itinéraire d'un homme aux mille casquettes
Ancien officiel à la Fédération équestre internationale, Président de la Société hippique française de 2005 à 2012, co-fondateur du Parc du cheval de Chazey-sur-Ain, trésorier de l’association du Jumping international de Bourg-en-Bresse, Marc Damians est l’une des figures de proue de la filière équestre française. À quatre-vingt-trois printemps, le fidèle Aindinois, ainsi que ses proches, ont accepté de retracer un itinéraire riche en expériences.

Que sont devenues les doublures de Jappeloup?
Le 13 mars 2013, le film « Jappeloup » s’était emparé des salles de cinéma de France, propageant la passion des sports équestres auprès d’un peu moins de deux millions de spectateurs. Retraçant la glorieuse carrière de l’illustre Jappeloup, sacré champion olympique à Séoul en 1988 avec Pierre Durand, ce longmétrage a nécessité un budget de plus de 26 millions d’euros, dont une partie a servi à financer le casting et l’emploi des neuf doublures du petit crack noir. Que sont devenus ces équidés issus d’horizons divers et immortalisés sur la pellicule ? GRANDPRIX heroes raconte leur histoire.

Solana Stables, le minimalisme dans toute sa splendeur
« Less is more », professait Ludwig Mies van der Rohe, architecte américano-allemand du XXe siècle, à propos du Bauhaus, courant artistique avant-gardiste du minimalisme. Cette maxime, le créateur argentin Nicolás Pinto da Mota l’avait sûrement à l’esprit lorsqu’il a imaginé, dessiné puis mis sur pied les écuries Solana, au sud-ouest de l’Uruguay. GRANDPRIX heroes vous emmène en Amérique latine.

Retrouvez ce magazine en libre-distribution dans les allées du Longines Paris Eiffel Jumping dès ce week-end, ou au CSI 5* de Chantilly, au GRANDPRIX CLASSIC de Fontainebleau ou encore au LONGINES Deauville Classic...
Abonnez-vous ici!

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter