Julien Lafaure s'impose dans la difficile et surprenante CEI 3* de 160km de Compiègne

Crédit : Françoise Lefort

Dimanche 16 juin - 21h11 | À Compiègne, Françoise Lefort

Julien Lafaure s'impose dans la difficile et surprenante CEI 3* de 160km de Compiègne

La CEI 3* de Compiègne, dernière course qualificative pour les championnats d’Europe Seniors d'Euston Park en août prochain, s'est déroulée hier, et a apporté son lot de surprises. Si Jean-Philippe Francès en a malheureusement fait les frais, Julien Lafaure a été ravi de s'emparer de la victoire!

Le très violent orage qui éclaté dans la nuit de vendredi à samedi a détrempé les pistes et rendu glissant le terrain de la CEI 3* de Compiègne, hier. Le chemin était gorgé d’eau, engendrant trois chutes dès la première boucle, peu après le départ donné à 6 heures du matin. Pourtant, les cavaliers du groupe France avaient écouté les consignes très précises indiquées la veille par leur sélectionneur et entraîneur : 22 km/h sur les dix premiers kilomètres, et surtout, les uns derrière les autres avec de la distance entre chaque cheval afin d’éviter les coups de pied qui ont pénalisé de nombreux cavaliers à Castelsagrat. Message entendu, qui n’a pas empêché des boiteries et causé un grand nombre d’éliminés...
Partis à quiarante-cinq, ils ne sont arrivés qu'à dix-huit après le contrôle vétérinaire final de la sixième boucle. La grande surprise a été l’élimination de Jean-Philippe Francès avec Bolt de Venelles, un hongre de neuf ans, qui avait franchi la ligne d’arrivée 2'39'' avant ses deux meilleurs poursuivants. Cette nouvelle a beaucoup déçu et attristé le champion, ayant selon lui déroulé une très belle course régulière. Le prix à payer sera son absence aux Européens d'Euston Park, son crack Tarzibus étant en convalescence.

La victoire est finalement revenue à Julien Lafaure, avec Ve Huit Cabirat, qui a réalisé une moyenne générale de 20,404km/h : "Ce petit cheval est extraordinaire!", a confié le vainqueur. "J’ai déjà gagné à Montpazier avec lui. Il mérite d’être en équipe de France. J’ai la chance d’avoir une super écurie, une super équipe, et surtout de pouvoir garder plusieurs chevaux." 

Deuxième de cette CEI 3*, le Monégasque Henry David Guedj  s'est avoué ravi de Tonik de Gargassan, après avoir couru une course à une vitesse moyenne de 20,403 km/h. La troisième est une Corse établie dans l’Oise, Olga Mélissa Marcelli, qui était en selle sur Saboteur Al Maury. Nicolas Ballarin a lui pris la quatrième place avec Tam Tam Tokay.
 

''Une course très difficile'', Jean-Michel Grimal


Jean-Michel Grimal, sélectionneur national, a livré son bilan. "Cela a été une course très difficile, en raison des intempéries de la nuit. Et la dernière boucle d’une longueur de 29 km, au lieu de 20 ou 21 d’habitude, a obligé les cavaliers à apprendre à gérer cette dernière. Les dix premiers sont restés groupés jusqu’à la fin de la quatrième boucle. Je ferai prochainement ma sélection pour les championnats d'Europe d'Euston Park. Je communiquerai dix noms dès le mardi 18 juin, et après un stage en juillet, j'annoncerai la sélection de cinq couples qui représenteront la France."
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter