Les Diables Rouges maintiennent le cap à Sopot, la France troisième

Les Belges ont remporté leur première Coupe des nations de la saison.
Crédit : Łukasz Kowalski/FEI

Dimanche 16 juin - 15h02 | À Sopot, Yeelen Ravier

Les Diables Rouges maintiennent le cap à Sopot, la France troisième

La troisième étape de Coupe des nations Longines de la saison s'est tenue ce matin à 10h30 à Sopot, en Pologne. Au terme de deux manches intéressantes puis d'un barrage contre l'Irlande, les Diables Rouges ont soulevé le trophée, poursuivant sur leur lancée. Les Bleus, pour qui cette épreuve par équipes était une étape importante dans la préparation en vue des Européens de Rotterdam, ont pris la troisième place.

Quel début de saison extérieure en fanfare pour les Diables Rouges! Un mois après leur deuxième place dans la Coupe des nations du CSIO 5* de La Baule, les Belges se sont imposés ce matin dans la seconde étape du circuit par équipes FEI. Pilier du quatuor aujourd'hui, Pieter Devos a signé un triple sans-faute parfait avec l'excellent Apart. En effet, le numéro cinq mondial a eu la lourde tâche et la pression de s'élancer dans un barrage contre l'Irlande, qui avait elle envoyé Paul O'Shea. Ce dernier ayant écopé de quatre points mais d'un bon chronomètre avec Skara Glen's Machu Picchu, Pieter Devos n'a eu qu'à assurer son troisième et dernier score vierge. Sa coéquipière Gudrun Patteet a également rendu deux copies parfaites avec Valdelamadre Clooney, l'étalon d'Oleksandr Onyshchenko qui avait évolué quelques mois avec la Normande Pénélope Leprevost l'an dernier. Bonne prestation pour Niels Bruynseels et Delux van't & L, cinquièmes de la finale de Coupe du monde Longines début avril à Göteborg, qui ont enregistré un tour à quatre points puis un sans-faute. Quant à Yves Vanderhasselt, qui disputait la quatrième Coupe des nations de ce niveau, le quadragénaire, également PDG d'une entreprise familiale spécialisée dans les transports, a bouclé deux bons tours à quatre points. Menés par leur chef d'équipe Peter Weinberg, nommé début 2017, les Belges surfent sur une belle dynamique collective. Gageons pour eux que cela se traduise par une qualification olympique aux championnats d'Europe Longines de Rotterdam!

L'Irlande s'incline mais prépare pour le futur

Deuxième après un barrage à quatre points pour Paul O'Shea et Skara Glen's Machu Picchu, l'Irlande de Rodrigo Pessoa peut être satisfaite de sa Coupe des nations. On relèvera le double zéro de Shane Sweetnam et son formidable gris Alejandro, mais aussi la superbe performance de Peter Moloney et sa récente recrue Chianti's Champion. L'ancien cheval de tête du Néerlandais Frank Schuttert, qui avait signé une belle Coupe des nations au CSIO 5* de Rome fin mai (0+5) avec son nouveau pilote, semble être une recrue de choix pour l'équipe d'Irlande. "Chianti's Champion a un potentiel dingue et Peter monte très bien, donc leur performance est très positive", n'a pas manqué d'indiquer Rodrigo Pessoa à la Fédération irlandaise. Même chose pour Bertram Allen et Harley vd Bisschop, ancien crack de Nicola Philippaerts, qui ont bouclé une première manche à quatre points et qui n'ont même eu besoin de repartir en seconde.

Bilan globablement positif les Vestes Bleues

Bilan globablement positif les Vestes Bleues - Les Diables Rouges maintiennent le cap à Sopot, la France troisième

Alexis Deroubaix et Timon d'Aure.
Crédit : CSIO Sopot

Pour les Bleus, le bilan doit être surtout positif, mais un peu mitigé. Mitigé, en la seule raison du forfait de Simon Delestre en seconde manche, la groom et le staff fédéral ayant détecté une blessure chez l'alezan. Pour l'heure, personne ne connaît la gravité de la situation concernant le fils de Marlou des Etisses, qui figure en bonne voie pour une sélection aux Européens de Rotterdam. Pour autant, le couple aura montré de très belles choses cette semaine, bouclant une première manche à quatre points après une minime faute sur la rivière - comme dans le Grand Prix. En sortie de piste, le Lorrain a d'ailleurs annoncé qu'il travaillerait sur cet obstacle prochainement, et s'est dit ravi de l'aisance avec laquelle Uccello avait sauté!

Pour les autres, le bilan est strictement positif. Que dire du sublime double sans-faute d'Olivier Robert et Tempo de Paban? L'alezan, que beaucoup, y compris son cavalier, pensaient réservé au circuit indoor en raison de ses difficultés sur les rivières, a été intouchable aujourd'hui. Après un superbe Grand Prix avant-hier, le hongre de douze ans n'a pas touché une seule barre dans cette Coupe, et n'a pas bougé d'un cheveu sur le fameux obstacle d'eau. De très bon augure pour la suite! Piliers de l'équipe, Alexis Deroubaix et Timon d'Aure ont à nouveau été brillants. Bouclant un score parfait au premier tour, le couple a concédé une "faute bête" sur le dernier obstacle. Après une légère inquiétude au CSIO 5* de La Baule, où le crack gris s'était montré un peu anxieux, tout semble revenu dans l'ordre pour le duo, en route pour le fameux pic de forme.

Quant à Sangria du Coty, la jument de tête de Roger-Yves Bost, il s'agissait de sa première épreuve par équipes depuis le CSIO 5* de Rome en mai dernier, où elle s'était malheureusement blessée, ce qui avait contraint son cavalier barbizonnais à tirer un trait sur les JEM de Tryon. De retour en CSI 5* depuis fin février, la Selle Français a livré un tour à deux fautes, écopées sur deux oxers isolés sans grande difficulté, puis un super sans-faute en seconde manche. La puissante baie a semblé très à l'aise, tant sur les dimensions que sur le plan technique. 

En bref, le sélectionneur national Thierry Pomel peut s'avouer globalement ravi de cette étape de Coupe des nations, dont il avait fait une étape importante dans sa réflexion pour la sélection des championnats d'Europe Longines de Rotterdam.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter