Nicolas Delmotte intouchable à Béthune

Crédit : Mahilde Wavrant

Mardi 11 juin - 07h56 | À Béthune, Mathilde Wavrant

Nicolas Delmotte intouchable à Béthune

Une poignée de jours après s’être illustré dans la Coupe des nations Longines de Saint-Gall avec Urvoso du Roch, Nicolas Delmotte s’est imposé hier dans le Grand Prix CSI 3* de Béthune, cette fois avec Darmani van’t Heike. 

Le Jumping International de Béthune accueillait en ce lundi de Pentecôte son traditionnel Grand Prix CSI 3*. Un concours hippique devenu un rendez-vous incontournable dans les Hauts-de-France depuis plus d’un siècle pour de nombreux cavaliers habitués à concourir au plus haut niveau. Si l’édition 2019 a été marquée par une météo quelque peu capricieuse, spectacle et sport se sont unanimement conciliés pour le plus grand plaisir d’un public tout aussi averti que néophyte. Au terme d’un barrage franco-belge palpitant, où se sont affrontés cinq couples, la victoire est revenue à la France. Le Nordiste Nicolas Delmotte a tiré son épingle du jeu en selle sur son fringant complice Darmani Van’t Heike, devancant le Belge Bart Clarys et Joie de Toulon, suivi d’un autre cavalier de la région, Alexis Borrin et son produit issu de l’élevage familial, Aléa de la Marque.
 
Il est certain encore une fois, que le tour initialement proposé par le chef de piste Jean-François Morand, aura donné du fil à retordre aux quarante-huit couples engagés. Seuls cinq couples sont parvenus à s’extirper de l’ensemble des difficultés comme sur la redoutable combinaison rouge et blanche n°8, un triple, oxer-vertical-oxer, avec un vertical n°9 en bout de ligne à négocier avec délicatesse. À noter également que le temps imparti de 85 secondes a été revu à la hausse, passant à 93 secondes. Le parcours est resté dans son ensemble relativement aéré et délicat sur des côtes annoncées à 1,55m.
Parti en début de listing, le Belge, Bart Clarys a réalisé un tour sans pénalité avec un chronomètre juste dans le temps de 92“52. Il aura fallu attendre plusieurs passages pour retrouver un tour sans faute, celui du français Olivier Guillon et de son Selle Français âgé de douze ans, Type Top du Monteil. Il a été rejoint par trois couples locaux, Alexis Borrin et Aléa de la Marque, l’amazone Juliette Faligot et sa pétillante Arqana de Riverland, qui ne cesse de dévoiler son talent : déjà quatrième dans le Grand Prix CSI 3* du Touquet, et gagnante du Grand Prix CSI 2* d’Hardelot le week-end dernier, et enfin le Tricolore récent vainqueur de la Coupe des nations du CSIO 5* Saint-Gall, Nicolas Delmotte, ici associé à son fidèle métronome BWP de seize ans, Darmani Van’t Heike. Ce dernier remportait samedi la qualificative au Grand Prix. 

Une finale au chronomètre sélective

Le Belge Bart Clarys, parti en ouvreur dans ce barrage, n’a pu éviter une faute de sa fille de Toulon, Joie de Toulon sur la combinaison du triple de la première manche - transformée en double - dans un temps de référence de 47“16. Le Français Olivier Guillon a écopé à son tour de quatre points de pénalité, cette fois sur le dernier obstacle de cette finale, avec un chronomètre moins rapide de 51“43. Rapidement imité par ses compatriotes, Alexis Borrin et Juliette Faligot ont fait tomber à leur tour une barre au sol, la même, le vertical multicolore n°5. Dernier à s’élancer, Nicolas Delmotte n’a pas le droit à l’erreur. Et ce dernier a piloté avec une précision parfaite Darmani Van’t Heike vers la victoire en bouclant un magnifique tour sans faire tomber le moindre obstacle, en 49“93.
 
Les résultats ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter