Les amazones belges malmènent les Bleus à Bourg-en-Bresse

Crédit : Eloïse Durand

Samedi 25 mai - 22h10 | À Bourg-en-Bresse, Lucas Tracol

Les amazones belges malmènent les Bleus à Bourg-en-Bresse

Point d’orgue du jour à Bourg-en-Bresse, le rendez-vous à barrage à 1,45m a livré un beau spectacle ce soir à Ainterexpo. Si jusqu’alors les Bleus avaient mené la danse dans chacune des épreuves du label CSI 4*, c’est la Brabançonne qui a été jouée aux alentours de 21h en l’honneur de Gudrun Patteet et son généreux Sea Coast Peebles Z. Tous deux ont tué le suspens au barrage, supplantant leurs compatriotes Celine Schoonbroodt de Azevedo sur Cheppeta, les Français Nicolas Delmotte et la surprenante Alanine de Vains, ainsi qu’un beau tir groupé de Bleus.

Une fois n’est pas coutume, le chef de piste français Grégory Bodo a su jouer subtilement pour offrir une belle bataille au barrage. Ce soir à Bourg-en-Bresse, dix-sept des soixante-six partants de l’épreuve à 1,45m ont réussi à accéder au second parcours devant des tribunes combles. Un match qui a finalement tourné à l’avantage de la Belgique. Partie en tout début de barrage, la Belge Gudrun Patteet a lancé son petit Sea Coast Peebles Z à toute vitesse (leur barrage en images ici), ce à quoi il a répondu avec une vivacité remarquable. N’ayant pu participer à la finale de Coupe du monde de Göteborg en avril, où il avait été refusé à la visite vétérinaire, le bai brun par Picasso n’avait donc pas concouru depuis plus de deux mois. En franchissant la ligne d’arrivée en 35“90, le couple a lancé un sacré défi à la concurrence, qui n’a pu faire mieux… 

Pour quarante-et-un centièmes de retard, Celine Schoonbroodt de Azevedo a finalement dû s’incliner face à sa compatriote. La représentante du drapeau noir, jaune et rouge a toutefois réalisé deux parcours remarquables sur Cheppetta, sa Holsteiner de onze ans qui avait fait forte impression en se classant sixième de la Coupe du monde de Bordeaux en février. Encore tendre à ce niveau puisqu’elle ne participait aujourd’hui qu’à sa sixième épreuve à 1,45m du haut de ses neuf ans, Alanine des Vains a impressionné son monde ce soir. Sous la selle du Tricolore Nicolas Delmotte, la jument Selle Français a réalisé un premier parcours remarquable, avant de faire étalage de sa rapidité d’exécution dans un barrage conclu en 36“62. C’est au final une troisième place pour le Nordiste et sa baie. 

“Un vrai bonheur de monter Kosmo”, Maelle Martin

Si elle est aujourd’hui installée près de Toulouse dans l’écurie Chev’El d’Olivier Sadran, Maelle Martin peut toujours compter sur le soutien de son public. Portée par les applaudissements mais surtout par son exceptionnel Kosmo van hof ter Boone, la Bressanne a arrêté le chronomètre en 37“07. Une superbe performance pour son fils d’Arko de neuf ans, dont le potentiel se fait remarquer à chacune de ses sorties. “Ce cheval-là est génial…”, s’est réjouie l’amazone française avant la remise des prix :“Il est aussi bien que l’autre (Come On Jumper, ndlr) et il est difficile de déterminer lequel est le meilleur. Tous deux sont en pleine formation, ils n’ont que neuf ans et courent ici leur tout premier CSI 4*. Kosmo n’a pas touché une barre du week-end, et c’est un vrai bonheur de le monter ! Il a sauté sa toute première épreuve à 1,50m jeudi, dans laquelle il s’est promené. Nous avons eu une petite incompréhension avant le n°1 mais il a ensuite déroulé. Parfois on a l’impression que l’on pourrait se mettre à l’envers sur la selle et qu’il parviendrait quand même à réaliser un sans-faute !”
 
De nombreux autres Tricolores ont réussi d’encourageants doubles zéros, à l’instar de Marc Dilasser sur son Cliffton Belesbat, Max Thirouin avec le styliste Jewel de Kwakenbeek, ou encore Aldrick Cheronnet avec Atlantys by Wisbecq. Notons également la prestation parfaite de Philippe Rozier et son olympique Rahotep de Toscane, huitièmes. Frais et aérien, le fils de Quidam de Revel n’a pas manqué de donner le sourire son cavalier. De retour à la compétition après de longs mois de blessure, le gris a retrouvé une très belle forme et sera à suivre pour le reste de la saison. 
 
Les résultats ici
Le barrage de Gudrun Patteet ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter