Cardano CH, la révélation de la Coupe des nations de La Baule

Crédit : Scoodyga

Jeudi 23 mai - 18h24 | Lucas Tracol

Cardano CH, la révélation de la Coupe des nations de La Baule

Vendredi dernier lors de la Coupe des nations Longines de La Baule, la Suisse a triomphé notamment grâce au double sans-faute de Steve Guerdat et sa fabuleuse Albfuehren’s Bianca. Moins connu du grand public, Cardano CH a lui aussi fait forte impression sous la selle de Niklaus Rutschi en signant une copie parfaite. Et le formidable bai de onze ans devrait encore faire parler de lui… GRANDPRIX-Replay.com s’est penché sur la trajectoire d’une recrue de taille pour la sélection helvétique. 

 - Cardano CH, la révélation de la Coupe des nations de La Baule

Niklaus Rutschi félicité par Andy Kistler lors de la remise des prix de la Coupe des nations Longines de La Baule.
Crédit : Scoopdyga

Vendredi dernier à La Baule, cinq couples ont réussi à réaliser deux parcours parfaits lors de la Coupe des nations Longines de l'Officiel de France. Parmi eux, des duos attendus comme Steve Guerdat et sa formidable Albfuehren’s Bianca, les métronomes Pedro Veniss et Quabri de l’Isle, Niels Bruynseels et le surdoué Utamaro d’Écaussinnes, ou encore les battants Thierry Rozier et Venezia d’Écaussinnes. Plus inattendu car moins chevronné, Cardano CH a permis à Niklaus Rutschi de réaliser la même performance, et de surcroît avec la manière. Pour le puissant et respectueux bai, le parcours de Frédéric Cottier a été une véritable formalité, son score vierge participant grandement à la victoire suisse.

Si Niklaus Rutschi n’a rien d'un jeune premier, à cinquante-trois ans et vu son expérience, puisqu’il a notamment défendu les couleurs de la Suisse en Coupes des nations avec Radja van’t Arkelhof et Windsor XV, Cardano CH s’est véritablement révélé aux yeux du grand public sur la pelouse du stade François-André. “Niklaus a toujours été un super cavalier, mais je pense qu’il a aujourd’hui entre ses mains le meilleur cheval de sa vie”, a même confié le chef d’équipe helvétique Andy Kistler.
 
Né en Suisse chez Margrit et Johann Müller à Menznau, éleveurs de chevaux mais aussi de dalmatiens dans le canton de Lucerne, Cardano CH est le fruit du croisement entre Chameur et A quelle heure CH, une fille d’Apartigene v. Schlösslihof. “Nous l'avons acheté pour moi aux enchères alors qu’il n’était encore qu’un poulain”, se souvient Niklaus Rutschi. “Mon équipe et moi lui avons donc fait gravir tous les échelons”.

Monté à quatre ans par Vincent Girardin puis à cinq et six ans par Michael Baumgartner, alors tous deux en poste chez Niklaus Rutschi, Cardano a débuté les compétitions internationales réservées aux jeunes chevaux en avril 2014. Le hongre y a fait ses gammes avant de prendre part à son tout premier Grand Prix CSI 3* deux ans plus tard à Verbier. Âgé seulement de huit ans, il sort de piste avec douze points. Les tentatives suivantes ne sont guère plus concluantes.

En 2017, en revanche, il se classe douzième du Grand Prix Longines du CSIO 5* de Saint-Gall. Les choses s’enclenchent alors et Niklaus et son bai sont choisis pour représenter la Suisse lors de la Coupe des nations Longines de Falsterbo. Ils y réussissent la meilleure performance helvétique avec une seule barre à terre en première manche, ne parvenant toutefois pas à éviter la septième place du drapeau rouge à la croix blanche. En fin d’année, la paire prend alors la direction de la finale de Coupe des nations Longines de Barcelone, qui se solde par huit points dans chaque manche.

Après deux mois de pause, Cardano revient en forme avec une belle deuxième place dans le Grand Prix CSI 3* de Liège, une troisième place dans une épreuve du même niveau à Vermezzo, ainsi qu’une neuvième place dans le Grand Prix CSI 5* de Bâle, début 2018. Lors de ce dernier concours, il est alors récompensé du prix de meilleur cheval Suisse de l’année 2017. 

“Cardano est un phénomène”, Niklaus Rutschi

“Cardano est un phénomène”, Niklaus Rutschi - Cardano CH, la révélation de la Coupe des nations de La Baule

Crédit : Scoopdyga

Au printemps 2018, Cardano est de nouveau sélectionné pour une Coupe des nations, à Rome, où il ne laisse qu’une barre à terre et permet à la Suisse de conclure la compétition à la deuxième place derrière l'Italie. S'ensuivent deux parcours à quatre points dans la Coupe des nations Longines du CSIO 5* de Rotterdam puis une onzième place dans le Grand Prix. Cette saison 2018 restera malheureusement marquée par une blessure qui a écarté le bai des terrains de compétitions plusieurs mois. “Je lui ai laissé une grande pause”, se souvient son cavalier, conscient de détenir un cheval hors du commun. “Pour moi, ce cheval est un phénomène. Je répète sans cesse que c’est un crack, et qu’il suffit de bien monter pour qu’il réussisse des parcours sans faute. Aujourd’hui (propos recueillis à l’issue de la Coupe des nations, ndlr), nous avons montré que nous étions au point, et je pense que le futur est plein de promesses”. 

Cette année, le hongre s'était déjà distingué au CSI 4* de Grimaud dans le cadre de l'Hubside Jumping, où il avait pris la septième place du premier Grand Prix remporté par Patrice Delaveau et Aquila*HDC (la vidéo de leur parcours initial ci-dessous).

Propriété de Trudy Graf, le Demi-sang suisse a déjà suscité de nombreuses convoitises, comme l’a confié Niklaus Rutschi. “Je dois dire que j’ai beaucoup de liberté, je gère son programme comme je l’entends, et malgré les offres très importantes reçues, Trudy Graf n’a jamais souhaité le vendre jusqu’alors”. Aujourd’hui âgé de onze ans, Cardano CH n’a donc certainement pas fini de faire parler de lui. Et l'on continuera à le suivre attentivement !