Patrice Delaveau poursuit son idylle bauloise

Crédit : Scoopdyga

Samedi 18 mai - 17h17

Patrice Delaveau poursuit son idylle bauloise

Face aux tribunes combles et survoltées du stade François André, Patrice Delaveau s’est emparé d’une quatrième victoire dans le Derby de La Baule cet après-midi. Cette fois, c’est en selle sur Vestale de Mazure*HDC que le Normand a été le meilleur, supplantant Olivier Guillon sur Andain du Thalie ainsi que Mark McAuley associé à Miebello. 

Il y avait d’abord eu un premier succès avec Orient de Frébourg en 1993. Puis, Patrice Delaveau avait dû attendre vingt ans avant de monter à nouveau sur la plus haute marche du podium du mythique Derby de La Baule, grâce à Ornella*HDC. Cette même jument si charismatique et survoltée lui avait permis de s’imposer à nouveau trois en 2016, année de sa retraite sportive. Particulièrement attaché à ce rendez-vous, Patrice Delaveau a cette année misé sur Vestale de Mazure*HDC pour tenter de ravir une quatrième victoire. Pari réussi, puisque la baie qui n’est pas sans rappeler Ornella Mail*HDC de par son passage de postérieurs lui a offert un superbe sans-faute conclu en 129“94. Déjà lauréate du Derby de Dinard en août dernier, la fille de Landor S de dix ans compte ainsi cent pour cent de victoire dans ce type d’épreuve. Satisfait d’avoir vu le niveau de l’épreuve revu à la hausse par rapport à l’an dernier, Patrice Delaveau devrait donc compter sur la jument Selle Français pour poursuivre sa moisson, puisqu’il compte bien surpasser le record de six victoires, établi par le Brésilien Nelson Pessoa. L'après-midi a donc été riche en émotions pour les représentants du haras des Coudrettes, qui après la victoire de leur protégée ont pris part à la cérémonie d'adieux de Rêveur de Hurtebise*HDC. 

De retour sur la piste de La Baule qu’il n’avait pas foulé depuis quelques saisons, Olivier Guillon a finalement dû s’incliner pour treize secondes de retard sur le jeune Andain du Thalie. Âgé de neuf ans seulement, ce fils de Calvaro a fait forte impression cet après-midi. Fautif sur l’oxer numéro seize, Mark McAuley a quant à lui pris la troisième place de cette épreuve avec son excellent Miebello, que l’on n’est pas habitué à voir sur ce type d’épreuve. En 128“7, l’Irlandais installé en Rhône-Alpes aurait par ailleurs pu s’imposer en cas de parcours sans pénalité. 
 
Les résultats ici

 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #107 GRANDPRIX n°107 JUIN

GRANDPRIX #107

(GRANDPRIX n°107 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter