Le Mexique s’impose à domicile à Coapexpan

Crédit : Hector Vivas/Getty Images for FEI

Lundi 06 mai - 14h14 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Le Mexique s’impose à domicile à Coapexpan

À domicile, Patricia Pasquel, Manuel Gonzalez Dufrane, Lorenza O’Farrill et Salvador Onate ont sont montés sur la première marche du podium hier lors de la Coupe des nations Longines de Coapexpan. Avec deux points de retard, les Américains ont dû s’incliner, terminant tout de même devant le Canada. 

 - Le Mexique s’impose à domicile à Coapexpan

Lorenza O'Farrill & Queens Darling
Crédit : Hector Vivas/Getty Images for FEI

Seules trois nations étaient au départ de la Coupe des nations Longines de Coapexpan hier. À domicile, les vestes rouges d’Amérique Centrale ont été les meilleures, sans même avoir besoin d’envoyer leur quatrième cavalier Salvador Onate et Big Red – l’ancien complice de Steve Guerdat - en deuxième manche. Héroïne du jour, Lorenza O’Farrill a été la meilleure en signant un premier parcours à un point, avant de sortir de piste avec un score vierge dans le second acte grâce à son hongre de quatorze ans Queens Darling. Un succès d’autant plus remarquable que cette amazone de quarante-neuf ans aurait pu être contrainte d'écourter prématurément sa carrière il y a sept ans. Tapée par un cheval en sortant d’une remise des prix il y a sept ans, cette dernière n’a en effet plus pu marcher pendant un temps. Après plusieurs interventions chirurgicales et six vis placées dans sa colonne vertébrale, cette dernière a pu reprendre son sport et revenir au sommet. “Je suis submergée par la fierté et l’émotion”, a-t-elle lâché en fin de course. “J’ai dû faire un travail sur moi-même, autant psychologiquement que physiquement, mais le jeu en vaut la chandelle”, a-t-elle poursuivi. Après sa victoire dans le Grand Prix vendredi sur son autre monture Calvira, l’amazone donc un week-end de rêve. 
Patricio Pasquel n’est pas étranger au succès mexicain, puisqu’il n’a concédé qu’une faute en première manche avec Babel. Manuel Gonzalez Dufrane a quant à lui laissé une barre à terre sur chaque parcours avec Hortensia van de Leeuwerk. 
 
Les États-Unis n’avaient pas franchement envoyé leurs meilleurs couples à Coapexpan. Malgré deux parcours vierges de fautes aux obstacles, le chevronné Richard Spooner a accusé un point de temps à chaque fois sur Quirado RC. Du haut de ses vingt-et-un ans, Eve Jobs a laissé le vertical n°6 à terre en première manche avant de réaliser un parcours immaculé. La fille du créateur d’Apple était en selle sur Venue d’Fées des Hazalles, avec laquelle elle a terminé quinzième de la finale de Coupe du monde Longines de Göteborg le mois dernier. 
 
Malgré une entame de compétition difficile, les Canadiens ont quelque peu relevé la tête dans le second acte grâce à deux parcours parfaits de Lisa Carlsen sur Parette et Nicole Walker avec Falco van Spieveld. Pas de quoi grimper dans le classement final toutefois…
 
Les résultats ici
 
Le classement général ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter