Kate Derwin s’empare du Grand Prix Junior

Kate Derwin, seule cavalière sélectionnée pour le barrage, a remporté la partie
Crédit : PSV Morel

Dimanche 05 mai - 18h22 | Par Amélie Ulmer

Kate Derwin s’empare du Grand Prix Junior

Le retour du soleil au Grand Parquet a réussi à la cavalière irlandaise Kate Derwin qui a su faire face à six hommes lors du barrage du Grand Prix Zandona ce matin. Antoine Ermann a conclu son week-end prolifique en prenant la deuxième place, juste devant son compatriote Dylan Ringot.

 - Kate Derwin s’empare du Grand Prix Junior

Antoine Ermann aura particulièrement brillé ce week-end. Il s'empare aussi de la seconde place de ce Grand Prix Junior.
Crédit : PSV Morel

Une nouvelle fois le chef de piste, Grégory Bodo, a visé juste avec ce Grand Prix présenté par Zandona. En effet, malgré un nombre de partants conséquent, soixante-deux sur la start-list, il n’y a eu que sept valeureux barragistes. Le parcours imaginé a posé des difficultés techniques différentes qui ont ainsi offert au public des parcours hétérogènes plaisants à regarder. Et si plusieurs Français ont réussi à déjouer les pièges tactiques, c’est finalement la brillante Kate Derwin qui s’est imposée sur son étalon Ahg Whiterock Cruise Down, avec qui elle a également effectué un double zéro dans la Coupe des nations
 
Le tour initial de ce Grand Prix très disputé a obligé les cavaliers à faire preuve de finesse, et ce, dès l’obstacle numéro 1 qui a été très fautif et provoqué de nombreux refus. La Suissesse Jenna Rizato en a fait les frais, puisque sa monture, Cyrus du Roset CH, a refusé à deux reprises de passer cet oxer vert posé proche des tribunes et a donc été éliminée sans avoir passé le moindre obstacle. D’autres sont, quant à eux, sortis de piste avec des scores lourds. Ainsi, le Français Balthazar Groene sur Volupte de La Cherie a été pénalisé de seize points. Sa compatriote Charlotte Lebas en selle sur Donatella de la Pomme est sortie de piste dotée du même score.
 
D’autres ont réalisé de jolis parcours mais n’ont pas réussi à atteindre le sans-faute. C’est le cas notamment de Jules Orsini en selle sur Qlandestin Sas qui a effectué un magnifique parcours. À tel point que même son entraîneur a estimé qu’il était déjà au barrage avant même qu’il ait passé l’avant-dernier obstacle. Mais le cavalier tricolore s’est malheureusement relâché et a fait tomber la barre du dernier élément du parcours sous les cris de surprise public.

Le temps a fait son œuvre

Malgré les nombreuses fautes aux obstacles, le vrai décisionnaire de cette épreuve a été le temps. Avec 84 secondes accordés, les cavaliers n’ont pas pu traîner tout au long du parcours. Ainsi, Alice Laine avec son bel sBs Emerald Sitte tout comme Harry Allen en selle sur Canterbury Della Caccia ont produit des parcours admirables de fluidité mais ont écopé d’un point de temps dépassé. La Française a d’ailleurs laissé éclater sa colère à la fin de son tour du fait de ne pas avoir assez serrées certaines courbes, mais a toutefois été félicitée par Olivier Bost, le sélectionneur national des Juniors (ainsi que des Poneys, Enfants, et Jeunes Cavaliers).
 
Lors du barrage, le temps a cette fois-ci permis de déterminer le gagnant. Et le suspens a été à son comble jusqu’à la fin de l’épreuve. Le premier à s’élancer est Dylan Ringot, déjà auteur du seul double sans faute chez les Bleus dans la Coupe des nations Juniors. Avec son même cheval Tip Top des Vans, il a réussi à faire peur à ses adversaires en réalisant un temps extrêmement rapide grâce à un rythme soutenu. Plusieurs cavaliers ont essayé de réduire son temps tels que Paul Alexis Doret et Sirocco des Clas ou encore Laura Klein avec Schweps du Soutrait mais malgré un parcours fluide et sans faute, ils ne sont pas parvenus à détrôner leur compatriote. Alors ils n’étaient plus que deux à pouvoir prétendre à la victoire à sa place : Antoine Ermann, vainqueur d’une épreuve intermédiaire hier, et Kate Derwin, qui a été l’un des rares double zéro de la Coupe des nations Junior, avec son magnifique gris Ahg Whiterock Cruise Down. Celle-ci était la première des deux à tenter le tout pour le tout. Et elle a excellé et a pris trois secondes d’avance sur le précédent chronomètre à battre. Je suis tellement heureuse de venir ici à Fontainebleau, c’est une piste extraordinaire donc faire un double sans-faute hier dans la Coupe des nations puis gagner le Grand Prix est quelque chose de fantastique. Et ce, d’autant plus sur cette piste du Grand Parquet à Fontainebleau que j’apprécie énormément.” a ainsi expliqué la jeune championne à la veste verte. Antoine Ermann a bien essayé de courir après ce temps. Mais cela n’a pas suffi. “Le premier tour s’est bien déroulé, le cheval a quelque peu glissé, mais il a toujours été présent à chaque parcours durant le week-end. Au barrage, tout s’est bien passé, je suis derrière et c’est comme ça, je pense avoir perdu un peu de temps sur l’obstacle numéro un ” a analysé le jeune pilote.

Retrouvez tous les résultats ici

Retrouvez les parcours des meilleurs cavaliers ici