Danielle Goldstein met la main sur Shanghai, Titouan Schumacher impressionne pour ses débuts sur le LGCT

Crédit : Stefano Grasso/LGCT

Samedi 04 mai - 13h23 | Lucas Tracol

Danielle Goldstein met la main sur Shanghai, Titouan Schumacher impressionne pour ses débuts sur le LGCT

Après la Marseillaise et la Brabançonne par deux fois, c’est aujourd’hui l’hymne israélien qui a résonné pour la quatrième étape du Longines Global Champions Tour, à Shanghai. Avec la géniale Lizziemary, Danielle Goldstein s’est en effet imposée devant l’Irlandais Darragh Kenny associé à Balou du Reventon ainsi que le Néerlandais Jur Vrieling sur VDL Glasgow v. Merelsnest. Pour sa toute première étape du circuit, Titouan Schumacher a impressionné en signant la meilleure performance tricolore. 

Darragh Kenny a longtemps espéré l’emporter aujourd’hui au Longines Global Champions Tour de Shanghai. Parti en tout début de barrage, le styliste irlandais a demandé le maximum à son sublime et pas moins talentueux Balou du Reventon. Avec un double zéro en 39“06, le duo avait de quoi espérer s’imposer. D’autant plus que leurs poursuivants se sont tous cassés les dents sur ce défi, à commencer par l’Italien Alberto Zorzi, qui a essuyé un refus d’Ulane de Coquerie devant le double. 
De toute façon un peu moins rapide, le Néerlandais Marc Houtzager n’a quant à lui pu empêcher une faute de Sterrehof’s Calimero sur l’ultime vertical, tout comme Niels Bruynseels juché sur Delux van T&L, son formidable fils de Toulon qui l’a mené à la cinquième place de la finale de Coupe du monde Longines, le mois dernier à Göteborg. 
Avant-dernière au départ, Danielle Goldstein n’a pas pris de risques inconsidérés en début de barrage, avant de rapidement passer les rapports sur l’excellente Lizziemary. Grâce à la grande galopade de son alezane et à un dernier tournant au cordeau, l’Israélienne reconnaissable parmi tous grâce à ses plumes dans les cheveux a arrêté le chronomètre en 37“98, soit huit centièmes de moins de Darragh Kenny, qui n’a pu cacher sa déception. Après deux Grands Prix CSI 5* remportés à Wellington l’an passé et en février dernier ainsi qu’une victoire dans l’étape du Longines Global Champions Tour d’Estoril en 2017, la cavalière sur le point de se marier et l’alezane de treize ans ont donc signé aujourd’hui leur quatrième grand succès international. Sur l’efficace VDL Glasgow v. Merelsnest, Jur Vrieling a complété le trio de tête avec neuf dixièmes d’avance sur Luciana Diniz et Camargo. 
 
Plus rapide que l’Irlandais grâce au très agile Apart, Pieter Devos aurait bien pu remporter sa deuxième étape consécutive du circuit, après avoir déjà été lauréat à Miami sur Claire Z. Avec un meilleur chronomètre que Darragh Kenny, le Belge a toutefois dû revoir ses ambitions à la baisse en raison d’une faute sur l’avant-dernier oxer. Ce même obstacle qu’a fait chuter Titouan Schumacher… 

​Titouan Schumacher et Atome Z à une très honorable place

Engagé pour la toute première fois lors d’une étape du Longines Global Champions Tour grâce à sa participation à la League pour les Hamburg Giants, Titouan Schumacher n’aura pas fait le voyage à l’autre bout du globe pour rien. Septième derrière Kevin Staut et Calevo 2 de l’épreuve qualificative pour le Grand Prix, le cavalier du haras des Brimbelles a transformé l’essai dans l’épreuve majeure du concours chinois. Pour cause, grâce à son atypique mais bondissant Atome Z, il a été le seul Tricolore à se faire une place au barrage, qui regroupait huit autres pointures. Grâce à son produit maison qu’il a formé de A à Z, le Français de vingt-cinq ans remportait d’ailleurs le Grand Prix CSI 3* de Bonheiden il y a deux semaines. Cette fois, la concurrence étant plus relevée, le duo a dû se contenter d’une honorable huitième place. Nul doute que Titouan se souviendra de son premier Global ! 
 
En ce qui concerne les autres Bleus au départ de cette épreuve, tout ne s’est pas idéalement déroulé. Pourtant sans faute dans la qualificative, Simon Delestre et Filou Carlo Zimequest ont cette fois concédé trois fautes, dont deux dans les combinaisons. Quatrième du parcours précédent avec Virtuose Champeix, Julien Épaillard avait lui choisi de miser sur Usual Suspect d’Auge pour le Grand Prix. Après une faute sur le milieu du triple, le Normand a remis en ordre son alezan sur un cercle avant de conclure son parcours en neuf points. Sur Eros, Olivier Robert a quant à lui préféré abandonner après trois barres à terre. Enfin, Kevin Staut a été écarté du barrage en raison d’une grosse faute de Calevo 2 sur l’entrée du double. 
 
Les résultats ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter