Les Allemandes mettent la pression à Romane Ohrant dans le Grand Prix du BIP

Romane Ohrant et Quabar des Monceaux, troisièmes du Grand Prix.
Crédit : PSV/Morel

Dimanche 21 avril - 18h39 | À Fontainebleau, Amélie Ulmer

Les Allemandes mettent la pression à Romane Ohrant dans le Grand Prix du BIP

La Mannschaft vient de conclure en beauté ce week-end du Bonneau International Poney en s'emparant de la première place du Grand Prix CSIOP. En effet, la cavalière Bo Chiara Groning a effectué un double sans-faute remarquable en selle sur Chessy 18. Sa compatriote Lara Tonissen a terminé à la deuxième place, juste devant la Française Romane Ohrant, qui a commis une incroyable erreur de parcours dans le barrage. 

 - Les Allemandes mettent la pression à Romane Ohrant dans le Grand Prix du BIP

L'Allemande Bo Chiara Groning a été la meilleure aujourd'hui.
Crédit : PSV/Morel

Pour conclure la dix-neuvième édition du Bonneau International Poney (BIP), le Grand Prix CSIOP a offert un spectacle attrayant malgré le peu de partants au départ, et après un Grand Prix CSIP décevant, qui n'avait permis aucun sans-faute de par sa complexité. Et tout comme dans la Coupe des nations hier, l'Allemagne a dominé son sujet puisque la première place est revenue à Bo Chiara Groning en selle sur sa bondissante Chessy 18. Une belle manière pour le sélectionneur allemand de conclure ses dix-huit ans passés à la tête de l'équipe d'Allemagne Poney. 
 
Le Grand Prix du CSIOP a débuté avec John Mcentee en selle sur My Gypsy Rose, avec qui il avait réalisé un double quatre points hier dans la Coupe des nations. Tous deux ont réalisé un joli parcours mais ont malheureusement fait tomber le dernier obstacle. Toutefois, grâce à un tracé remarquable, comme à chacune de ces prestations ce week-end, l'Irlandais a pris la septième place de l'épreuve. La Française Emma Méric, quatrième à partir, a, elle aussi, réalisé un quatre points frustrant après une faute sur l'entrée de triple n°9, très fautif tout au long du tour initial, avec sa grise Venise des Islots. Le couple s'est classé au pied du podium, à la quatrième place, alors que toutes deux ont déjà réalisé une bonne prestation durant la Coupe des nations, puisqu'elles n'ont fait tomber qu'une barre au premier tour. 
 
Toutefois, certains cavaliers ont connu durant ce premier acte du Grand Prix quelques déceptions. C'est le cas de Jeanne Hirel avec son fantastique Vedouz de Nestin qui est sorti de piste avec seize points. L'étalon s'est retenu sur l'oxer n°3, dont la couleur beige a effrayé bon nombre de chevaux, et a fauté lourdement ce qui a déstabilisé le couple pour le reste du parcours. Colombine Dupille a elle aussi éprouvé des difficultés sur ce parcours puisque son cheval Okay de Marleau s'est arrêté à deux reprises, sur la rivière non barrée, ainsi que sur l'oxer n°10, et a donc été éliminée.
 
Certains au contraire ont déçu en sortant de piste avec quatre points alors qu'il leur aurait été possible de se qualifier pour le barrage. Ilona Mezzadri est l'une des premières concernées. En effet, en selle sur une Callas Rezidal Z particulièrement bondissante, la jeune femme a fauté sur la rivière, ce qui n’a pas manqué d'agacer son coach, Éric Denarnaud. D'autant plus que la Francilienne, très attendue sur le BIP, est sortie de piste avec huit points de pénalités ce matin avec son autre cheval Ken van Orchid lors du Prix Radio Evasion, à cause de deux erreurs de foulées inhabituelle pour la championne, auteure du seul double sans-faute de l'équipe de France dans la Coupe des nations avec sa grise. Ainsi, elle a terminé à la cinquième place du Grand Prix. Une autre star française n'a pas pris part au barrage à cause du double : Pauline Sclalabre et son crack par Don Juan V*HN, Sligo de Mormal. Tous deux sont ainsi sorti de piste avec quatre points sur le n°5b et obtenu une sixième position au classement tout de même. Agathe Cros peut elle aussi regretter son mauvais contrat de foulée sur l'entrée de double n°5a car son poney Valoa de Chastelaures a semblé très en forme ce week-end, comme en témoigne sa troisième place vendredi dans une épreuve de vitesse cotée à 1,25m. 

Romane Ohrant craque après le barrage

Ainsi, seuls trois barragistes ont pu se qualifier au cours de trois parcours exemplaires de par leur fluidité : deux Allemandes, Bo Chiara Groning et Lara Tonnissen, pour une Française, Romane Ohrant. La première à s'élancer est Bo Chiara Groning avec Chessy 18, sous le regard de la cavalière de Quabar des Monceaux, soutenue par Louise Sadran, qui a effectué, avec son sublime Rominet de Bruz, un parcours à quatre points dans le Grand Prix. Le duo allemand a effectué un barrage relativement prudent doté tout de même d'un train rapide, comme ils en ont habitué les tribunes durant le week-end. Mais le couple a fait tomber le dernier obstacle de ce deuxième acte. Pour sa compatriote, Lara Tonnissen les feux sont alors au vert. Cependant la jeune championne, auteure d'une belle performance dans la Coupe des nations, avec la même jument Clarissa NRW, a flanché et est sortie de piste avec huit points. 
Le public a alors bruissé : le crack Quabar des Monceaux et Romane Ohrant sont rentrés en piste avec l'espoir de tout une audience sur les épaules. La championne française a paru fébrile dès le début du parcours en retenant beaucoup son crack dans le but d'assurer un sans-faute. Mais cette stratégie n'a pas été la bonne aujourd’hui puisque la barre de l'avant-dernier obstacle du barrage est tombée sous la déception du public, venu en nombre ce dimanche. Et chose rare à ce niveau, la cavalière s'est trompée d'obstacle alors qu'il ne lui restait plus qu'un saut ! Au lieu de sauter le vertical accolé aux tribunes, Romane Ohrant a pris l'oxer qui suivait l'obstacle n°10 du tour initial, ce qui a entrainé son élimination. La jeune femme n'a alors pas pu retenir ses larmes, et ce, jusque durant la remise des prix. Pourtant, elle a obtenu la troisième place du Grand Prix, derrière les deux Allemandes : Lara Tonnissen qui s'est classée deuxième et Bo Chiara Groning qui a réussi à remporter ce Grand Prix exigeant. “En partant pour ce Grand Prix, je ne pensais pas du tout que j'avais une chance de gagner. Je me disais après le tour initial que Quabar des Monceaux serait le cheval le plus rapide du barrage. Par conséquent remporter une telle épreuve me rend extrêmement heureuse”, s'est réjouie l'héroïne du jour.

Les résultats ici
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter