La Marseillaise retentit pour Pénélope Leprevost et Excalibur de la Tour Vidal

Crédit : © Scoopdyga

Dimanche 14 avril - 18h00 | Mélina Massias

La Marseillaise retentit pour Pénélope Leprevost et Excalibur de la Tour Vidal

Pénélope Leprevost a été la plus rapide des cinq cavaliers qualifiés pour le barrage du Grand Prix 3* de Lanaken. La Normande devance Niklas Betz, sur Contan 2, et Dries Dekkers, associé à D&J Havanna. 

Seulement deux double sans-faute

Le parcours de ce Grand Prix 3* a été très délicat. Seuls cinq duos sont parvenus à effacer toutes les difficultés de la manche initiale, et au cours de l’épreuve de vitesse, Pénélope Leprevost et Niklas Betz ont bouclé les deux double sans-faute de l’après-midi. Dries Dekkers, auteur d’un barrage à six points s’est classé troisième, devant Guy Williams et Cicero II et Lars Kersten sur Dobbey. Le temps imparti a privé d’accès à un second parcours raccourci autant de cavaliers qu’il y avait de barragistes. Les six centièmes de trop, d’Expensive coûtent cher au Hollandais Hendrick-Jan Schuttert. Le couple prend une sixième place. Le frère des jumeaux Philippaerts, Thibault, associé au fils de Diamant de Semilly Krapuul F font aussi partie des paires pénalisées par le chronomètre.

En dehors de Pénélope Leprevost qui a remporté ce Grand Prix avec une facilité déconcertante, les autres Tricolores ont été plus à la peine. Regis Bouguennec et Varennes du Breuil ont dû se résoudre à laisser trois barres à terre. Romain Potin et Impressario vd Heffinck ont été éliminés tandis que Paul Delforge et sa Terre du Banney ont préféré mettre fin à leur parcours avant son terme.

Premier succès d’envergure pour le gris de Pénélope Leprevost

Cocorico ! La Marseillaise a retenti pour consacrer le plus grand succès du duo Pénélope Leprévost – Excalibur de la Tour Vidal*GFE. Fils de la jument Thelma de la Tour Vidal qu’avait monté la Normande en épreuves jeunes chevaux, Excalibur de la Tour Vidal*GFE a intégré les écuries de la Française alors qu’il n’était âgé que de cinq ans. Co-propriétaire de l’impressionnant gris avec le Groupe France Elevage, Pénélope Leprevost l’a formé progressivement pour l’amener au plus haut niveau. Quatrième du Grand Prix 3* de Canteleu l’année dernière, le fils d’Ogano Sitte, né dans l’Allier, signe la première victoire de sa carrière qui s’annonce prometteuse.

Résultats complets.

À lire également...

Réagissez

  • Gandalf - le 15/04

    Élevage situé en France dirigé par un français mais qui a choisi de faire naître un cheval de sport belge aux origines belges..

  • muybien29 - le 15/04

    mais approuvé SF of course !

  • muybien29 - le 15/04

    "Cheval magnifique qui fait honneur à l'élevage Français" avec des origines 100% étrangères Ugano x Ogano !!! Cherchez l'erreur !

  • SpeedyRomy - le 15/04

    Cheval magnifique en effet mais qui fait l'honneur à l'élevage belge SBS sauf erreur ;)

  • OrientdeFrebourg - le 15/04

    Cheval magnifique qui fait honneur à l'élevage francais

  • ALBERT MUDA - le 14/04

    Après 3 très bons classements en autant de grand prix disputé en quelques semaines , cette fois , c'est une belle victoire pour Pénélope qui retrouve le chemin du succès .

Le mag

GRANDPRIX #107 GRANDPRIX n°107 JUIN

GRANDPRIX #107

(GRANDPRIX n°107 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter