Bonne retraite, Minos et Pivoine !

Crédit : Scoopdyga

Jeudi 11 avril - 17h21 | Amélie Ulmer (avec communiqué)

Bonne retraite, Minos et Pivoine !

Pivoine des Touches et Minos de Pétra, deux montures bien connues des amateurs de concours complet prennent leur retraite sportive. Représentants français ces derniers années, ils étaient respectivement associés à Donatien Schauly et Pascal Leroy.

Deux chevaux stars du concours complet vont prendre leur retraite à l'orée de la saison de concours 2019 : Pivoine des Touches, qui a concouru sous la selle de Donatien Schauly, ainsi que Minos de Pétra, qui a évolué avec Pascal Leroy. Tous deux ont marqué de leur empreinte l'histoire tricolore de cette discipline.
 
Âgé de dix-neuf ans, Minos de Pétra concourait encore il y a quelques semaines, à Tartas. Malheureusement pour son cavalier et propriétaire Pascal Leroy, le joli bai a semblé donner quelques signes de lassitude dernièrement. En effet, lors du cross indoor de Bordeaux, le duo a été éliminé, puis pour leur dernier concours- à Tartas- son pilote a préféré déclarer son cheval non partant après le dressage, qui demeure son point faible. “Il a toujours une santé de fer mais il vit mal les transports alors je ne veux pas insister”, a expliqué son cavalier.“Il a toujours été difficile à monter sur le plat et à l’obstacle. Avec le temps, j’ai su composer sur les barres mais le dressage n’a jamais été notre fort. Je crois que psychologiquement je n’en ai toujours pas fait le tour !” a-t-il surenchéri. Tout cela explique donc le choix d'octroyer au généreux bai une retraite bien méritée au cœur des plaines nantaises.

“Minos avait un modèle ingrat !”, Pascal Leroy

Minos de Pétra a une histoire singulière qui ne le prédestinait pas au haut niveau. Sa naisseuse, Martine Chiavassa l'a revendue à quatre ans pour quelques sous seulement à Pascal Leroy, car elle le trouvait particulièrement délicat. Le Nantais a alors peu de temps à consacrer à ce singulier fils de Sioux de Baugy, au physique loin des canons de beauté. “Il était très grand avec une encolure et un dos courts. Il avait un modèle ingrat. Quant aux sensations que j’avais dessus, elles étaient loin d’être bonnes !”,s'est souvenu son propriétaire. Toutefois, il n'a pas fallu longtemps à ce dernier pour se rendre compte qu'il avait fait une belle affaire. Et cela s'est confirmé : à neuf ans, le hongre Selle Français a pris part au CCI 5* (ex CCI 4*) de Pau, où il s'est classé troisième. Le couple a un palmarès à faire rougir de nombreux complétistes : dix-neuf CCI 5* courus, une cinquième place à Badminton en 2014, et une médaille d'argent par équipes aux championnats d'Europe de Luhmühlen, en Allemagne (2011). “Il est connu dans le monde entier. Les sensations que j’avais avec Minos sur le cross étaient incroyables !” a conclu sous forme d'hommage son fidèle cavalier.

“Je ne voudrais pas faire le concours de trop avec Pivoine”, Donatien Schauly

Pivoine des Touches a quant à elle une histoire plus traditionnelle, bien que son potentiel n’ait pas immédiatement été décelé ! En effet, la jument Selle Français née à l'élevage des Touches, dans la commune de Xaintray, a été achetée par l’Adjudant Donatien Schauly et sa femme, Anne-Sophie. La jolie baie a alors pour vocation de permettre à Anne-Sophie de sortir en compétition Amateur ; ainsi elle est formée dans ses jeunes années par le couple, en binôme. Puis assez vite, la jeune femme s'est rendue à l'évidence. “Ce n’était pas une jument d’amateur et à l’époque je manquais d’expérience. Elle s’est toujours montrée précoce alors j’ai choisi de la laisser à Donatien”,a-t-elle détaillé. La fille de Nykias a alors suivi la voie classique en participant aux championnats du monde de six et sept ans. En 2013, le couple a obtenu la sixième place du CCI 5* de Pau où ses qualités de vitesse ont fait la différence. Puis en 2014, la jument s'est blessée, avant de revenir progressivement jusqu'à participer aux Jeux équestres mondiaux de Tryon, en 2018, où elle a permis à la France d'obtenir la médaille de bronze par équipes. “L’histoire de sa vie c’est finalement d’avoir toujours été la numéro deux car Donatien avait soit Ocarina soit Séculaire pour les grosses échéances. Elle était notamment réserviste pour les Jeux olympiques de Londres en 2012 et le championnat d’Europe en 2013. Pivoine a enfin eu son heure à Tryon et c’était vraiment génial ! Elle nous a tant donné, c’est une belle récompense pour elle”,a expliqué son ancienne cavalière.
 
Après cette magnifique performance en Caroline du Nord, les Schauly souhaitent permettre à la généreuse baie de seize ans de prendre une retraite internationale bien méritée, soit en continuant quelques concours avec Anne-Sophie en catégorie Amateur, soit en devenant poulinière, sachant que le couple a déjà pensé à Trésor Mail pour son premier poulain. “C’est difficile de prendre ce genre de décisions, mais nous avons aujourd’hui la possibilité de choisir quand s’arrête la carrière de notre jument, ce qui n’est pas le cas pour tous les chevaux. Pivoine est en pleine forme mais je la sens un peu moins tonique qu’avant alors je ne voudrais pas faire le concours de trop. Elle a couru les JEM de manière formidable, elle termine sa carrière idéalement”,a conclu confié Donatien Schauly.

À lire également...

Réagissez

  • ca - le 12/04

    C'est une belle décision. savoir s'arrêter à temps. Bravo à vous et longue et paisible retraite à votre jument.

Le mag

GRANDPRIX #105 GRANDPRIX n°105 AVRIL

GRANDPRIX #105

(GRANDPRIX n°105 AVRIL)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter