Grande-Bretagne, Pays-Bas et Russie encore à l’honneur à Deauville

La Britannique Nicky Greenhill s'est encore imposée cette après-midi.
Crédit : Astrid Ringot

Dimanche 07 avril - 20h35 | Sébastien Roullier (avec communiqué)

Grande-Bretagne, Pays-Bas et Russie encore à l’honneur à Deauville

Ce dimanche, le neuvième CPEDI 3* de Deauville, organisé par l’association Handi Equi’ Compet, s’est conclu avec les Reprises Libres en musique au Pôle international du cheval Longines. L’occasion pour quelques-uns des meilleurs couples de para-dressage de présenter aux juges leur nouvelle composition, à quelques mois des championnats d’Europe Longines de Rotterdam, programmés fin août aux Pays-Bas.

Pour la septième année consécutive, la Britannique Sophie Wells s’est imposée dans l’épreuve phare du CPEDI 3* de Deauville : la reprise libre en musique du Grade V, au Pôle international du cheval Longines. Face à sept autres couples, elle a obtenu la meilleure moyenne (78,395%) avec C Fatal Attraction, son partenaire des derniers Jeux équestres mondiaux. Quelques centièmes seulement la séparent du Néerlandais Frank Hosmar et Alphaville, qui ont véritablement séduit le public! Le couple sacré champion du monde par équipes l’an passé à Tryon a présenté sa nouvelle reprise en vue des prochains championnats d’Europe Longines qui se dérouleront devant son public, fin août à Rotterdam. Il a obtenu l’excellente moyenne de 77,675%, diminuant l’écart face à sa principale rivale. Sur la troisième marche du podium, on a retrouvé, comme hier, la Russie, grâce à Natalia Martyanova et Martinus HO (73,130%).
 
Gagnante la veille de l’Individuelle sur King Edward I, la Britannique Nicky Greenhill a récidivé dans la Libre, cette fois avec sa deuxième monture Betty Boo. Pour son baptême international, la jument de dix ans a été la seule à franchir le cap des 72% (72,875%) dans cette épreuve. Elle a devancé deux Français: Camille Jaguelin et Adib El Sarakby. Vainqueur le premier jour et troisième hier, Camille Jaguelin a franchi cette fois le cap des 70% sur sa jument Wimke (70,475%). Belle progression pour Adib El Sarakby, l’un des trois Français au départ en Grade IV avec Alexia Pittier, qui monte pour la première fois du week-end sur le podium. Celui qui signe son grand retour en équipe de France a présenté son nouveau hongre Walk of Fame et obtenu 68,8%.
 
En Grade II, la Néerlandaise Nicole Den Dulk n’a pas quitté la pole position. Aujourd’hui, elle a conclu en beauté son premier CPEDI de la saison. Toujours en selle sur son fidèle Wallace, elle a obtenu 71,8%. La Britannique Susanna Hext a elle aussi terminé sur une belle note avec LJT Engaards Solitaire (71,607%), devançant son concitoyen Lee Pearson, troisième comme hier sur B. Grandeur (71,393%). Pour la deuxième journée consécutive, la Néerlandaise Anni Meijer s’est imposée en Grade III devant sa compatriote Yvette Overgoor. En selle sur Countrymill Clarc, Anni Meijer a brillamment franchi la barre des 70% (71,12%), tandis qu’Yvette a terminé avec 69,153% sur Flynn. Pour la troisième fois ce week-end, l’hymne russe a retenti dans le manège deauvillais grâce à Vladislav Pronskiy. Le cavalier de vingt-six ans a surpassé la concurrence en Grade I avec Silva Le Andro (72,453%). Le trio de tête est resté inchangé par rapport à hier, l’Irlandais Michael Murphy et la Grecque Dimitra Eleni Pantechaki se classant respectivement deux et troisième avec Rohan (69,967%) et Miss Olimpia (69,233%).
 
Accompagné depuis de nombreuses années par la région Normandie, cet événement devrait continuer à l’être, comme l’explique Malika Cherrière, conseillère régionale déléguée à la politique équine. «Ce CPEDI 3* de Deauville est important pour le territoire, la filière équine et le sport. L’équipe de France et les autres équipes nationales se déplacent sur le territoire français et c’est la Normandie qui les accueille. Chaque année la région Normandie consent un vrai effort financier pour les accompagner et faire en sorte que cet événement sportif soit l’un des plus beaux d’Europe. Et nous travaillons de manière transversale avec le département et les communes pour qu’il perdure en Normandie. »
 
Les résultats

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #107 GRANDPRIX n°107 JUIN

GRANDPRIX #107

(GRANDPRIX n°107 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter