Raphaël Goehrs vend Victorio des Frotards à Steve Guerdat

L'an passé, le couple s'était classé quatrième du championnat de France Pro Élite au Grand Parquet de Fontainebleau.
Crédit : PSV Morel

Lundi 08 avril - 15h43 | Sébastien Roullier

Raphaël Goehrs vend Victorio des Frotards à Steve Guerdat

On ne verra plus Raphaël Goehrs et Victorio des Frotards évoluer ensemble en CSI. Le cavalier du haras francilien de Louravi vient de vendre son excellent cheval à Steve Guerdat. Ce faisant, le Suisse confirme encore son goût prononcé pour les Selle Français!

 - Raphaël Goehrs vend Victorio des Frotards à Steve Guerdat

Crédit : Sportfot

Raphaël Goehrs ne montera plus Victorio des Frotards, qu’il valorisait en compétition depuis 2016. Le Francilien a confirmé aujourd’hui la vente de son crack à Steve Guerdat. En trois ans et demi, le couple a progressé de façon considérable, montrant un véritable potentiel pour le haut niveau. Après de belles performances à sept ans, l’alezan a accompli une très belle saison 2017, accumulant les performances à 1,40m et 1,45m. L’an passé, le couple s’est véritablement révélé en engrangeant pas moins 51.974,50 euros de gains. De fait, il a remporté un Grand Prix CSI 2* à Cagnes-sur-Mer et s’est classé notamment deuxième du Grand Prix CSI 3* de Megève et d’épreuves à 1,50m aux CSI 4* de Rouen et 3* de Montpellier, troisième du Grand Prix CSI 2* disputé en marge de la finale de la Coupe du monde Longines de Paris et quatrième du championnat de France Pro Élite.
 
Cette année, Raphaël ambitionnait de renouer avec l’équipe de France à l’occasion de CSIO 3 et 4*. La saison de Victorio a particulièrement bien commencé avec trois classements en Grands Prix CSI 3* à Vilamoura, dont une troisième place début mars, et une cinquième place dans le Grand Prix à 1,55m du CSI 3* de Montpellier. Regrettant le départ de son meilleur atout sportif, le cavalier reste lucide. “Avec Victorio, nous avons beaucoup gagné l’an passé et avons démarré l’année 2019 avec de très bons résultats. Thierry Pomel (sélectionneur national de l’équipe de France, ndlr) et avant lui Philippe Guerdat m’ont toujours encouragé et il est difficile de voir partir Victorio au moment où Thierry me propose d’aller représenter la France au CSIO 3* d’Uggerhalne, au Danemark. Mais la carrière d’un cheval est courte et Victorio mérite de passer le cap des CSI 5*. La concurrence en France est telle que je ne peux avoir accès à ces concours. Il est donc plus raisonnable de céder Victorio à un cavalier comme Steve, qui lui permettra d’exprimer tout son potentiel.
 
Né chez Julien et Christian Potier à Brie, près d’Angoulême en Charente, ce fils de Barbarian et d’une mère par l’Anglo-Arabe Prince Ig’Or a été formé à quatre et cinq ans par Hervé Miallier, puis à six ans par Henry Crepelle. Il est alors passé quelque temps par les écuries du marchand ariégeois Emmanuel Portet, avant d’être acquis par Euro Horse Society et le haras de Louravi durant l’hiver 2016.
 
À travers ce nouvel investissement, Steve Guerdat confirme sa passion pour les Selle Français. Il faut dire que cette race a déjà permis au Suisse de remporter une bonne partie de ses plus grands succès grâce à Jalisca Solier, championne d’Europe par équipes en 2009 à Windsor, Nino des Buissonnets, champion olympique en 2012 à Londres, Albführen’s Paille de la Roque, lauréate de la finale de la Coupe du monde en 2015 à Las Vegas, et plus récemment aux très prometteurs Ulysse des Forêts et Vénard de Cerisy. Il y a quelques semaines, à l’occasion du Mediterranean Equestrian Tour d’Oliva, le numéro un mondial avait déjà craqué pour Brahman Un Prince, un étalon de huit ans par Guépard de Brekka issu de l’exceptionnelle souche de Javotte D. À Oliva toujours, on avait également vu Steve associé aux jeunes SF Chelsea Gravelotte (Berlin x Lawrence), Comédie de Talma (Kannan x Contender) et Dynamix de Belhême (Snaike de Blondel x Cornet Obolensky).
 
On ne connaît pas encore ses objectifs avec Victorio, mais compte tenu des résultats et du potentiel de ce cheval, on a hâte de voir le couple évoluer en Grands Prix, et évidemment en CSI 5*.

Revivez en vidéo le magnifique parcours de Raphaël et Victorio en première manche de la finale du championnat de France Pro Élite l'an passé au Grand Parquet de Fontainebleau.