Une treizième victoire de Groupe I pour la reine Goldikova

Goldikova (à gauche) s'est imposée à Longchamp.

Mardi 24 mai - 12h18 | AnneClaireL

Une treizième victoire de Groupe I pour la reine Goldikova

A cent cinquante mètres de l'arrivée du Prix d'Ispahan, pièce maîtresse de la réunion dominicale de Longchamp, on a pu croire que la reine Goldikova (Anabaa) allait être battue dans sa tentative de remporter un treizième groupe I,  mais elle s'est défendue rageusement montrant un moral que seuls les très grands chevaux possèdent et, puisant dans ses ressources, elle a repoussé d'une encolure l'attaque de son cadet le hongre de cinq ans Cirrus des Aigles (Even Top) lui -même suivi à trois quarts de longueur par Rajsaman (Linamix).

 
Goldikova, la perle de l'écurie Wertheimer est une reine du mile, mais le programme français est tel qu'avant les très grandes épreuves qu'elle prépare en Angleterre (Quenne Anne Stakes) puis à Deauville (Prix Rothschild et Prix Jacques Le Marois), il lui faut effectuer sa rentrée dans le Prix d'Ispahan sur une distance un peu longue pour elle (1.850 mètres) à Longchamp. A six ans, "Goldi" comptait déjà une victoire dans l'Ispahan, mais elle y avait été aussi déjà battue et les observateurs se demandaient si face à des chevaux ayant déjà le bénéfice d'une ou plusieurs courses dans les jambes, elle allait se présenter dans une forme suffisante pour les devancer. En fait, ses propriétaires, les frères Wertheimer afin de mettre tous les atouts du côté de leur crack lui avaient offert un "lièvre" de qualité, Flash Dance (Zamindar) engagée pour que le train de l'épreuve soit régulier. Certes Flash Dance fit de son mieux mais elle céda un peu tôt à mi-ligne droite, laissant la sprinteuse Goldikova sans dos protecteur et donc  livrée à elle-même.
 
A deux cents mètres de l'arrivée, les menaces se précisaient, surtout celle du coriace Cirrus des Aigles mais Goldi sut donner le coup de rein salvateur, celui d'une jument qui ne voulait pas être battue ! Elle avait parcouru les 1.850 mètres en 1'51". Du grand art, celui de la championne tout d'abord, mais aussi celui de son entraîneur, Freddy Head, qui a su l'amener au mieux par le travail du matin et aussi celui de son partenaire de talent Olivier Peslier qui connait ce Pur-Sang hors pair sur le ... bout des sabots. Goldikova va donc poursuivre sa route jalonnée de succès avec en point de mire une quatrième victoire à la fin de l'automne, dans la Breeders Cup Mile aux Etats-Unis, un exploit jamais réalisé !
 
 
Jean-Noël Gontier


"Prix d'Ispahan 2011" Goldikova (IRE) O... par DIRECTVISION1

À lire également...

Réagissez