Le haras d’Éloge vandalisé, une quarantaine de chevaux lâchés dans la nature

Crédit : DR

Mardi 26 mars - 11h41 | Manon Seguin

Le haras d’Éloge vandalisé, une quarantaine de chevaux lâchés dans la nature

Dans la nuit de dimanche à lundi, le haras d’Éloge, situé au sud de Versailles à Les Loges-en-Josas, a été victime d’actes malveillants. Alors que l’établissement a été plongé dans un noir total, plusieurs malfaiteurs se sont introduits pour, d’une part, saccager les lieux et, d’autre part, s’en prendre à la cavalerie. Bilan de cette atrocité : les installations vandalisées et plusieurs chevaux blessés, dont une jument très gravement. 

Dans les Yvelines, dans la commune nommée Les Loges-en-Josas, le haras d’Éloge a été victime d’une infraction sérieuse. Aux alentours d’1h45, dans la nuit du 24 au 25 mars, un groupe d’individus s’est introduit dans la structure pour s’en prendre aux infrastructures et aux chevaux. Après avoir pris le soin de couper l’électricité, ils ont vidé le contenu de plusieurs extincteurs puis répandu du sel sur le sol. Ils ont également vidé des boîtes de médicaments avant de saccager deux silos à grains. 
 
Outre les dégâts matériels, les malfaiteurs s’en sont pris aux chevaux en ouvrant les boxes d’une quarantaine d’entre eux. Paniqués, hongres, juments et étalons se sont élancés à pleine allure dans les environs. Plusieurs d’entre eux ont été accidentés, dont Callune des Caps, une jument tombée dans la panique. Sa chute lui a valu une plaie très profonde, qui ont touché l’articulation et l’os. Une opération a été nécessaire, et afin d’aider le propriétaire Antoine à supporter les coûts, les gérants des écuries ont lancé une cagnotte en ligne qui a déjà récolté plus de 4000 euros“Une chose nous laisse le cœur lourd, Callune a subi de graves lésions qui nécessitent une opération dont les coûts sont astronomiques… Pour le reste nous nous relèverons, nous y sommes obligés de toute façon…”, ont réagi Benoit Salmon et Fanny Fruchon, à la tête des écuries. “Callune est une perle de jument qui mérite les meilleurs soins. Elle et son propriétaire Antoine n’ont rien demandé, alors pour eux j'espère que vous serez présents, l'addition nous met les genoux à terre”. 
 
Les propriétaires, absents au moment des faits, ont lancé une enquête, prise en charge par la police de Versailles. Caroline Doucerain, la maire LR des Loges-en-Josas, s’est exprimée auprès de nos confrères du Parisien: “C’est une attaque d’une grande violence qui dénote une malveillance caractérisée. J’espère que l’enquête conduira à identifier et à punir les auteurs”. Selon les modes d’actions des casseurs, il est maintenant envisagé que ces derniers connaissaient bien les lieux. 
 
Le haras d’Éloge, connu depuis de nombreuses années dans la région, organise régulièrement des concours de saut d’obstacles et offre un espace vert et agréable à de nombreux chevaux en pension. La structure a grandement remercié les personnes ayant apporté leur soutien : “Nous tenions dans un premier temps à vous remercier. Notamment, nous remercions tous nos amis venus en pleine nuit pour nous aider à soigner les chevaux. Merci d’avoir participé à une battue éreintante qui a duréde 2h à 7h du matin dans les champs. Nous ne savons pas si nous retrouverons ces malfaiteurs mais la mobilisation des vingt policiers tout au long de la nuit et l'implication démontrée par notre maire Caroline Doucerain et par Pascal Thevenot, maire de Vélizy, nous encourage à y croire”.  
 
La rédaction de GRANDPRIX adresse tout son soutien aux propriétaires des lieux, ainsi qu’au personnel, aux cavaliers et à leurs chevaux.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter