Charles Cappeau s’illustre à Fontainebleau, de belles promesses pour les Bleus

Crédit : Clara Langlois Lablatinière

Samedi 23 mars - 11h05 | À Fontainebleau, Françoise Lefort

Charles Cappeau s’illustre à Fontainebleau, de belles promesses pour les Bleus

Vendredi, la première journée du CEI de Fontainebleau a accueilli trois courses principales qui ont rassemblé 148 cavaliers : une CEI 1*, le challenge Top 7 sur une distance de 100 kilomètres et l’épreuve phare, la CEI 3*, réparties sur cinq boucles dans la forêt, avec des dénivelés de deux cent à cinq cent soixante-dix mètres.   

Quatorze nations se sont déplacées à Fontainebleau, où la France - très largement représentée - a fait jouer la Marseillaise deux fois hier. Dans la 160 kilomètres qui réunissait 31 couples, la victoire est revenue au Français Charles Cappeau, avec Altair du Liaumis, un cheval qu’il a fait naître. Le duo a conclu les boucles avec une moyenne de 18,59 km/h et 21,52km/h sur la dernière boucle. Très ému, il nous a confié combien cette victoire est importante pour lui : “J’attendais de le remonter pour voir sa forme ; qu’il soit arrivé à ce niveau est un bonheur. Tout s’est joué dans la dernière boucle. Je n’ai pas voulu le pousser dans les boucles précédentes. Il est petit, il mesure 1,47m mais il part très vite, il est comme sa mère qui a beaucoup de niaque. Je ferai avec lui la CEI 3* à Compiègne en juin prochain”.Le français Nicolas Ballarin est arrivé deuxième avec Anir de la Teulière et Louna Schuitten troisième avec Sabah du Courtisot. Quinze couples se sont classés.
 
La CEI 1* avec 86 partants, dont 46 français, a été remportée par un jeune espagnol de quinze ans, Marc Vila Sabata, avec Casino à une moyenne de 21,2 km/h et 25,49km/h sur la dernière boucle. “Je suis très heureux de mon cheval de sept ans qui a fini avec un cardiaque de quarante-huit”, a confié le cavalier en fin de course.Ce rendez-vous s’est avéré très important pour les cavaliers, car en plus d’être la première de l’année, c’est aussi comme nous l’a confié Jean-Michel Grimal, entraineur sélectionneur de l’équipe de France, “l’occasion de découvrir de nouveaux talents ou de vendre des chevaux. C’est important car il va y avoir le championnat d’Europe Seniors en août prochain à Euston Park et le championnat du monde jeunes cavaliers à Pise”.
 
Dans le challenge Top 7, inauguré l’an dernier par la FFE, vingt points sont attribués au cavalier qui arrive le premier au contrôle vétérinaire à la fin de la dernière boucle, avec une dégressivité pour les dix suivants. La gagnante de la course - et non du challenge - est la française Chloé Ferreira, quatorze ans, avec Calice de Suleiman, appartenant au Haras de Jalima, à une moyenne de 20,56 km/h et 24,38km/h sur la dernière boucle. Chloé fait de l’endurance depuis un an seulement :“c’est ma première 100 kilomètres et la seconde pour Calice. C’est un cheval exceptionnel, il a terminé avec un cardiaque de 57”. La seconde du trio français est Camille Coulomb avec Canyon de Suleiman, et la troisième, première du challenge est Clémentine Manoha, qui montait Crack la Majorie, un cheval de l’élevage familial ardéchois qu’elle a fait naître. “Il porte bien son nom, c’est un cheval très bon, avec un super cardiaque. Il a récupéré en neuf minutes ; je ferai le championnat du monde avec lui à Pise s’il n’est pas vendu d’ici là”.Seuls quinze cavaliers ont passé le vet gate final avec succès. 

Tous les résultats ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #107 GRANDPRIX n°107 JUIN

GRANDPRIX #107

(GRANDPRIX n°107 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter