“Prime Time va très bien et reprendra la compétition à Cagnes-sur-Mer”, Alexandre Fontanelle

Crédit : Sportfot

Vendredi 15 mars - 10h31 | Propos recueillis par Amélie Ulmer (avec Lucas Tracol)

“Prime Time va très bien et reprendra la compétition à Cagnes-sur-Mer”, Alexandre Fontanelle

Champion d’Europe par équipes Jeunes Cavaliers, Alexandre Fontanelle s’est fait remarquer au plus haut niveau entre 2014 et 2015, particulièrement aux rênes de son puissant bai brun, Prime Time des Vagues, avec lequel il s’est notamment classé dans les Grands Prix CSI 5* de Madrid, La Baule, ou encore Helsinki. Un peu moins sur le devant de la scène depuis quelques mois, le cavalier de vingt-sept ans fera sa rentrée en compétitions internationales la semaine prochaine à l’occasion du French Riviera Jump Festival de Cagnes-sur-Mer. Pour GRANDPRIX-Replay.com, Alexandre Fontanelle a fait le point sur ses objectifs de saison.  

Comment s’est déroulée votre trêve hivernale et sur quoi votre préparation s’est-elle axée ?
Pendant la trêve hivernale, j'ai travaillé avec Franck Schillewaert afin de m'améliorer sur le plat notamment. J’ai décidé en début d'année de commencer ma saison avec quelques concours nationaux afin d'effectuer une reprise en douceur pour mes chevaux. J’ai ainsi fait ressauter toutes mes montures dans le but de les préparer au mieux pour les plus grosses échéances à venir.
 
Après cinq mois de pause, votre cheval de tête, Prime Time des Vagues, fera son retour à Cagnes-sur-Mer à l'occasion du French Riviera Jump Festival, qui se tient du 26 mars au 7 avril. Pouvez-vous nous dire quel est son état de forme et pourquoi avez-vous choisi ce concours pour son retour ?
Prime Time va très bien, il est en forme et saute avec aisance à la maison. Nous allons prendre part au CSI 2* à Cagnes-sur-Mer pour son retour car ce concours est particulièrement agréable et le climat y est doux ; ce qui est toujours un plus, pour les chevaux, comme pour les cavaliers ! L’objectif est de le remettre en forme sur des épreuves autour d'1,40 m, des épreuves comptant pour le classement mondial Longines, et pourquoi pas participer au Grand Prix selon sa forme.
 
À Cagnes-sur-Mer, vous amenez également Quaprice de l’Etivant, Callas de Champloue Z et Urtbreaker de Lara. Qu’attendez-vous d’eux?
J’espère surtout que les chevaux arriveront à bien se livrer sur les épreuves. L’un de mes objectifs est de valoriser Urtbreaker qui est actuellement à la vente. Par conséquent, je l’emmène au CSI 2* de Cagnes-sur-Mer afin qu’il puisse se faire remarquer. Quant à Quaprice, mon autre cheval de tête, il va sauter les épreuves comptant pour le classement mondial la première semaine, puis j'aviserai par la suite selon sa condition physique.
 
Avec Prime Time des Vagues, l’objectif est-il de revenir dans les CSI 5*?
Prime Time s’est blessé à deux reprises ce qui l’a contraint à arrêter les compétitions quelques temps. Après plusieurs mois d’arrêt, cela n’a pas été évident de le remettre dans le rythme des concours. Avec lui, je ne souhaite plus participer à de grosses échéances puisqu'il a tout de même seize ans cette année, mais j'aimerais simplement faire un peu de CSI 2* et 3*, selon sa forme. Il s'agit en réalité de sa dernière année de concours. Mon autre cheval de tête, Quaprice, a beaucoup de potentiel mais pas autant que Prime Time. Il est plus à l’aise sur de grandes pistes en CSI 3* et 4*.
 
En ce moment vous avez plusieurs jeunes chevaux comme Callas des Ivernons Z, Belisima de la Bresse ou Captain Colombo 2, quels espoirs fondez-vous en eux?
Ce sont des jeunes chevaux de qualité et j’espère que l'un d'eux pourra prendre la relève de Prime Time. Je ne saurais toutefois dire lequel a le plus de potentiel ! Je crois en tous mes jeunes ; je pense que chacun d'eux a un petit quelque chose qui peut faire de lui un bon, voire un très bon cheval ; il faudra encore patienter quelque temps avant de pouvoir le confirmer en piste. Cependant, je suis lucide, l'équitation est un sport qui coute cher et j'aurai besoin de vendre certains d'entre eux pour pouvoir réussir dans ma discipline.
 
À moyen ou long terme, intégrer l'un des Groupes de l'équipe de France de saut d'obstacles que vous avez connu en tant que Jeune Cavalier est-il quelque chose que vous envisagez ? Que pensez-vous d’ailleurs de leur mise en place ? 
Comme pour tout cavalier, le but est d’intégrer un jour l'équipe de France Sénior. J’ai actuellement plusieurs chevaux qui m'appartiennent mais à terme je devrais les vendre pour pouvoir vivre de mon sport tout simplement. Pour autant, j'aimerai un jour porter la veste bleue, mais cela ne se fera pas tout de suite !
Je pense que la création des groupes est une bonne chose, positive pour notre discipline. Toutefois en ce qui me concerne, je n’ai pas de chevaux susceptibles de rentrer dans l’un de ces groupes, pour l’instant.
 
Que peut-on vous souhaiter pour cette saison ?
L'idéal pour moi serait que mes chevaux d'expérience arrivent à obtenir de bons résultats dans des CSI tels que celui de Cagnes-sur-Mer, mais également que mes jeunes chevaux parviennent à gravir les échelons et deviennent capables de remplacer mes chevaux de tête à terme. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #104 GRANDPRIX n°104 MARS

GRANDPRIX #104

(GRANDPRIX n°104 MARS)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter