Philippe Guerdat rempile pour la quatrième Riders Masters Cup à New York

Crédit : Christophe Tanière Photographie/Longines Masters

Mardi 12 mars - 17h13 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Philippe Guerdat rempile pour la quatrième Riders Masters Cup à New York

Le Longines Masters de Hong Kong à peine terminé, les équipes d’EEM World s’activent pour la prochaine étape de la série, le Longines Masters de New York du 25 au 28 avril 2019, au NYCB LIVE Nassau Coliseum. L’évènement proposera évidemment les deux épreuves phares de la série, le Longines Speed Challenge et le Longines Grand Prix, mais aussi la quatrième édition de la Riders Masters Cup, pour laquelle Philippe Guerdat sera une fois de plus le chef d’équipe du Vieux Continent.  

Pour rappel, chacune des étapes de la Riders Masters Cup a jusqu’alors été dominée par les Européens, qui mènent donc. Un “3-0” que les Américains ont bien l’intention de modifier en leur faveur le 27 avril prochain au NYCB LIVE Nassau Coliseum de Long Island. Ils auront l’avantage de jouer à domicile devant un public tout acquis à leur cause : plus que des spectateurs, ce sont des véritables supporters qui, l’an dernier, avaient soutenu leur équipe avec beaucoup de ferveur. Avec un numéro deux mondial McLain Ward, la meilleure amazone au monde Beezie Madden et cinq cavaliers en tout dans le top 25, il est clair que pour cette quatrième manche, les médaillés d’or des Jeux équestres mondiaux de Tryon auront de sérieux arguments à opposer aux Européens.
Ces derniers gardent un atout essentiel avec eux : le chef d’équipe. Car si le Suisse Philippe Guerdat a désormais pris ses fonctions de chef d’équipe du Brésil, il garde toutefois la direction des Européens pour la Riders Masters Cup. “Il avait été question au lancement de la Riders Masters Cup que cette fonction de chef d’équipe soit « tournante » mais Christophe Ameeuw m’a demandé de conserver ce rôle et je le fais avec joie car, outre le fait que j’apprécie Christophe et ses démarches pour faire évoluer le sport, le challenge est intéressant. Le concept prend de l’ampleur, même s’il est encore jeune et demande quelques améliorations, c’est une compétition en laquelle je crois”
Et il est vrai que l’entraineur champion olympique avec la France a joué un rôle essentiel dans les trois premières victoires des Européens, tant au niveau de ses sélections que de la stratégie déployée au cours de la compétition. On l’a vu notamment à New York, l’an dernier, où, dominés au score pendant toute l’épreuve, ses cavaliers ont remporté le match sur le dernier duel où Philippe Guerdat avait aligné Harrie Smolders et son rapide Cas 2 face à McLain Ward et HH Gigi’s Girl. Le bon choix de Philippe Guerdat avait payé alors que son équipe jouait à l’extérieur ! 
 
Rendez-vous le 27 avril au Nassau Coliseum pour une quatrième manche de ce duel des continents. 
 

À lire également...

Réagissez

  • rosetta2303 - le 12/03

    La compétition réside aussi entre des deux là ! C'est un vrai bonheur de les revoir ensemble ! Oui, Mire, la fédé a besoin de lunettes et peut être même de connecter ses 2 neurones !

  • mire - le 12/03

    eh bien voilà une bonne chose...........finalement,il n' y a que la fédération qui a besoin de lunettes.........

Le mag

GRANDPRIX #106 GRANDPRIX n°106 MAI

GRANDPRIX #106

(GRANDPRIX n°106 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter