Pieter Devos et Nicola Philippaerts signent un doublé belge à Doha

Crédit : Al Shaqab

Samedi 09 mars - 20h35 | Yeelen Ravier

Pieter Devos et Nicola Philippaerts signent un doublé belge à Doha

Après la Marseillaise la semaine dernière en l'honneur de Julien Epaillard, c'est aujourd'hui la Brabançonne qui a retenti dans le luxueux stade équestre d'Al Shaqab, au Qatar. Pieter Devos s'est en effet imposé dans le Grand Prix 5* de Doha avec Espoir, devançant son compatriote Nicola Philippaerts avec H&M Chilli Willi et l'Italien Emanuele Gaudiano sur Chalou.

 - Pieter Devos et Nicola Philippaerts signent un doublé belge à Doha

Crédit : Al Shaqab

Après la France la semaine dernière grâce à la belle victoire de Julien Epaillard et Usual Suspect d'Auge dans la première étape du Longines Global Champions Tour de la saison, c'est aujourd'hui la Belgique qui a brillé à Doha, au Qatar. Au terme de deux manches intransigeantes puis d'un rapide barrage à trois, c'est Pieter Devos qui a raflé le trophée du Grand Prix 5* du CHI qatari. Lancé sur Espoir, son fidèle hongre de quinze ans, le Belge a bouclé deux manches parfaites puis un troisième tour tout en vitesse. Serrant ses courbes et profitant de la grande amplitude de son alezan, le pilote, ayant en plus le privilège de s'élancer en ultime position, a conclu l'épreuve phare avec un sans-faute bouclé en 42"18. Il a ainsi grillé la priorité à son coéquipier Nicola Philippaerts, ouvreur et alors en tête du barrage. Ce dernier, juché sur H&M Chilli Willi, a franchi la ligne d'arrivée sans aucune faute en 44"42. Son chronomètre, qui fut finalement bien rabaissé, semblait pourtant être déjà difficilement dépassable.

Ce joli tir groupé des Diables Rouges montre une nouvelle fois toute leur réussite dans les épreuves individuelles. Pieter Devos, Nicola et Olivier Philippaerts, Niels Bruynseels ou encore Jos Verlooy, les noms de cavaliers belges réguliers en CSI 5* ne manquent pas! Classés et vainqueurs d'un paquet de Grands Prix à haut niveau, les Belges semblent pourtant avoir du mal, et ce depuis quelques années déjà, à concrétiser leur bonne forme dans les grandes échéances collectives. Gageons pour eux que les prochains championnats d'Europe à Rotterdam, pour lesquels H&M Chilli Willi et Espoir sont évidemment des potentiels candidats, parviennent à renverser la tendance. D'autant qu'ils devront y décrocher leur qualification pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, tout comme la France, la Grande-Bretagne ou l'Italie.

À cause d'une faute en fin de parcours, l'Italien Emanuele Gaudiano a dû se résigner à se satisfaire de la dernière marche du podium avec le généreux Chalou. C'est une cinquième place méritée mais un poil rageante pour le Kaiser Ludger Beerbaum et son talentueux Cool Feeling. Le duo a signé deux magnifiques parcours mais a concédé un petit point de temps en deuxième manche, lui coutant un ticket pour le barrage... Pas de barre à terre non plus mais -encore!- des points de temps au compteur pour Athina Onassis. La Grecque a déroulé deux partitions parfaites avec l'exemplaire MHS Going Global, terminant sixième. 

Kevin Staut meilleur Français

S'ils ont enchaîné les classements la semaine passée lors de la première étape du Longines Global Champions Tour et ces derniers jours lors du CHI, les Français ont connu moins de réussite aujourd'hui dans le Grand Prix de Doha. Roger-Yves Bost a lui vécu le pire scénario, chutant malheureusement de son Vino d'Espinet sur un oxer en sortie de combinaison. Plus de peur que de mal semble-t-il pour le duo, encore en formation au plus haut niveau. Accompagné du qualiteux Virtuose Champeix, Julien Epaillard a lui accusé douze points de pénalité après un saut périlleux sur l'avant-dernier vertical. Tandis que Simon Delestre n'a pas davantage réussi, écopant de neuf points avec le prometteur Filou Carlo Zimequest, Kevin Staut a su remonter le drapeau tricolore en terminant septième de l'épreuve. Aux rênes du bon Viking d'la Rousserie, qu'il cherche d'ailleurs à fidéliser dans son piquet de chevaux, le pilier des Bleus a bouclé une magnifique première manche avant d'écoper, en seconde, de quatre points sur un oxer en sortie de double. 
Contre-performance pour le numéro un mondial Steve Guerdat, qui a préféré en rester là après un refus de son atypique Hannah sur un vertical en début de parcours. Associés depuis quelques semaines, Denis Lynch et Hector van d'Abdijhoeve ont eux été éliminés.
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #104 GRANDPRIX n°104 MARS

GRANDPRIX #104

(GRANDPRIX n°104 MARS)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter