Samuel Parot vient à bout d'un très (trop ?) difficile Grand Prix à Wellington

Avec seule une barre à terre au terme des deux parcours, Samuel Parot a été le meilleur hier à Wellington.
Crédit : Sportfot

Lundi 04 mars - 11h25 | Lucas Tracol (avec communiqué)

Samuel Parot vient à bout d'un très (trop ?) difficile Grand Prix à Wellington

Un Grand Prix extrêmement relevé s'est tenu hier à Wellington en Floride. Avec deux barragistes seulement et aucun double zéro, la victoire est finalement revenue au Chilien Samuel Parot sur Atlantis. 

 - Samuel Parot vient à bout d'un très (trop ?) difficile Grand Prix à Wellington

Eve Jobs et Venue d'Fées des Hazalles ont réalisé leur meilleure performance commune.
Crédit : Sportfot

À Wellington, la huitième semaine du Winter Equestrian Festival s’est conclue avec l’hymne chilien. Samuel Parot s’est en effet imposé hier dans le Grand Prix CSIO 4*, rendez-vous lors duquel seuls deux couples ont réussi le sans-faute lors d'un tour initial très relevé. Pour l’occasion, le Sud-Américain avait misé sur Atlantis, un fils d’Andiamo de seize ans qui remportait là son septième Grand Prix. 

Seule autre partante à avoir réalisé un parcours parfait, Eve Jobs a pris la deuxième place après avoir concédé sept points au barrage, contre quatre contre son seul adversaire. L’Américaine était en selle sur Venue d’Fées des Hazalles, la pétillante alezane par President, formée par la Belge Fabienne Daigneux. “Il [Samuel Parot] est toujours très rapide […] Je savais qu’il y avait très peu de chances que j'aille plus vite que lui, donc j’ai tenté de laisser toutes les barres sur leurs taquets. Malheureusement, j’ai fait tomber la dernière. J’ai poussé un peu trop fort”, a analysé la fille du co-créateur de la multinationale Apple. “J’ai aujourd’hui signé mon meilleur résultat. C’est très excitant pour moi et toute mon équipe. Ma famille était ici aujourd’hui, ce qui était très sympa”, a-t-elle poursuivi. 

Avec le parcours à quatre points le plus rapide, le Colombien Juan Manuel Gallego a complété le trio de tête sur Coulash van de Broy Z. Une chose est sûre, le chef de piste américain Steve Stephens avait mis la barre très (trop) haut pour ce Grand Prix. Pour cause, de nombreux cadors se sont cassé les dents, à l’image de Beezie Madden, pénalisée par huit points sur Coach. Associé à Une de l’Othain, la jument de son élève Jennifer Gates, Harrie Smolders a quant à lui comptabilisé un point supplémentaire. Le vice-champion du monde Martin Fuchs a de son côté concédé douze points avec Chica B Z, pourtant septième du Grand Prix CSI 5* la semaine précédente. Deux couples ont été éliminés tandis que dix autres ont préféré prématurément mettre un terme à leur parcours. Parmi eux, les pourtant si solides McLain Ward et Clinta, de retour en vue de la finale de la Coupe du monde Longines de Göteborg

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter