Julien Épaillard plante le drapeau normand au Qatar!

Crédit : Sportfot

Samedi 02 mars - 20h09 | Sébastien Roullier

Julien Épaillard plante le drapeau normand au Qatar!

Julien Épaillard a remporté l’une des plus belles victoires de sa carrière, cet après-midi à Doha, où s’est disputée la première étape du Longines Global Champions Tour. Auteur d’un magnifique double sans-faute sur Usual Suspect d’Auge, déjà vainqueur à Paris il y a deux ans, le Normand s’est montré impérial, devançant le Britannique Ben Maher et le Belge Nicolas Philippaerts, respectivement associés à Explosion W et H&M Chilli Willi.


Julien Épaillard a empoché le plus beau pactole en concours de sa carrière de cavalier, cet après-midi au Qatar. Au mérite de sa magnifique victoire dans le Grand Prix du CSI 5* de Doha, première étape du Longines Global Champions Tour, le Normand a engrangé pas moins de 123.750 euros. Mieux qu’en juillet 2017, lorsqu’il avait gagné le LGCT du Longines Paris Eiffel Jumping. Mieux qu’en février et décembre 2017, à l’occasion de ses flamboyantes victoires en Coupe du monde à Bordeaux avec Quatrin de la Roque*LM et Londres avec Toupie de la Roque. Mieux aussi qu’en 2006, année où Icare du Manet lui avait offert le Grand Prix CSI 5* de La Corogne. On comprend d’autant mieux son émotion et son poing serré au terme du barrage d’aujourd’hui, où son double sans-faute de toute beauté a donc permis à Usual Suspect d’Auge, déjà partenaire de sa victoire parisienne, de remporter sa deuxième étape du LGCT.
 
Julien Épaillard a décidément le don de surprendre. En effet, à Doha, ce n’est pas Usual Suspect, le cheval qu’il a fait naître avec son épouse Susana au haras de la Bosquetterie, au Pré-d’Auge dans le Calvados, que le Français devait sauter le Grand Prix. Cependant, comme Virtuose Champeix, deuxième jeudi de la première manche de la Global Champions League, ressentait visiblement une petite gêne, il a finalement misé sur son alezan. “Je suis le premier surpris de cette victoire. C’est dingue! J’ai dû changer mes plans, et cela très bien fonctionné. Ce cheval est vraiment génial”, a-t-il déclaré au micro de Frederik de Backer, commentateur de GCT TV. On pouvait toutefois s’interroger sur la capacité du fils de Jarnac et d’une mère par Papillon Rouge à tenir le choc. En effet, il avait déjà sauté pas moins de quatre épreuves avant ce Grand Prix, se classant quatrième d’une Vitesse à 1,45m jeudi, puis deuxième d’une Vitesse à 1,50m et quatrième d’une épreuve à barrage à 1,55m hier, et concédant deux fautes dans la qualificative de ce midi. Un rythme de cheval de championnat, qu’il pourrait d’ailleurs devenir. De fait, sa performance du jour permettra au couple d’intégrer le nouveau groupe 1 créé par la Fédération française d’équitation.
 

Kevin Staut au douzième rang

 
Huitième à s’élancer sur un parcours sérieux, exigeant et délicat dessiné par l’Italien Uliano Vezzani, Julien Épaillard a été le premier à réussir un sans-faute, félicité par les tribunes de l’immense stade Al Shaqab, de moins en moins vides au fil des années. Seuls quatre autres couple parviennent à l’imiter. Côté français, Kevin Staut et Viking d’la Rousserie, vainqueurs de la qualificative quelques heures plus tôt, concèdent huit points, mais leur chronomètre rapide leur permet de se classer douzièmes. Annoncé au départ avec Vino d’Espinet, Roger-Yves Bost s’est finalement ravisé, tandis que Simon Delestre n’était pas parvenu à se qualifier.
 
Premier à revenir en piste pour le barrage, Julien joue pleinement le jeu, au point de ne plus laisser beaucoup de place à ses adversaires. Disponible, attentif et serein, Usual Suspect n’avait peut-être jamais aussi bien sauté. Dans la foulée, l’Italien Alberto Zorzi, qui tente pourtant d’assurer, commet une franche faute avec Contanga, finalement cinquième. Bien parti pour s’approcher du chronomètre du Français, le Néerlandais Frank Schuttert se fait piéger avec Chianti’s Champion en tournant trop court avant un haut vertical, et doit se contenter de la quatrième place. Quant au Belge Nicola Philippaerts, il ne prend pas tous les risques avec H&M Chilli Willi, vainqueur l’an passé à Chantilly, dont le clear round lui offre la troisième place. Il ne reste plus que les concurrents les plus sérieux, Ben Maher et Explosion W, victorieux en 2018 des LGCT de Madrid, Rome et… Doha. Le Britannique part tambour battant mais ne serre pas assez ses courbes, si bien qu’il en termine à quarante-quatre centièmes du héros du jour, et à la deuxième place. Du coup, Julien Épaillard, auteur d’un concours impressionnant vu le niveau de la concurrence, est le premier qualifié pour le Super Grand Prix du LGCT, qui se tiendra en décembre à Prague.
 

Kevin Staut au douzième rang - Julien Épaillard plante le drapeau normand au Qatar!


 
Le classement du Grand Prix
Le parcours du Grand Prix
 
Revoir en vidéo le parcours victorieux de Julien Épaillard et Usual Suspect d’Auge

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter