La Famille Rothenberger dresse le bilan de l’incendie qui a ravagé ses écuries

Comme une bonne partie des écuries, le manège a été complètement détruit par le feu.
Crédit : dressurstall-rothenberger.de

Vendredi 01 mars - 18h06 | Manon Seguin (avec communiqué)

La Famille Rothenberger dresse le bilan de l’incendie qui a ravagé ses écuries

À l’aube du jeudi 28 février, vers 5h45 du matin, une partie de la vie de la famille Rothenberger, cavaliers internationaux de dressage, est partie en fumée, emportant avec elle cinq de leurs chevaux. Le bilan matériel est lourd et les pertes s’élèveraient à plus d’un million d’euros. Ce matin, la famille Rothenberger est revenue sur ce tragique évènement et en a dressé le bilan.  

 - La Famille Rothenberger dresse le bilan de l’incendie qui a ravagé ses écuries

Les écuries au lendemain de l'incendie.
Crédit : dressurstall-rothenberger.de

La matinée du 28 février a été dramatique pour la famille Rothenberger et leurs chevaux. À Bad Homburg, en Allemagne, les écuries Gestut Erlenhofont été frappées de plein fouet par un triste évènement. Aux alentours de 5h30 du matin, alors que les écuries se réveillaient doucement, un quart d’heure plus tard, cinq chevaux avaient péri dans l’incident ravageant une partie des installations. “Si Sanneke n’avait pas entendu la chienne, la situation aurait été encore plus terrible pour les chevaux. Elle s’est tout de suite dirigée vers la fenêtre et en apercevant la fumée qui émanait des écuries, elle a réveillé son frère, Sönke, avant de partir secourir les chevaux sans même penser un instant à sa sécurité”, raconte la famille encore sous le choc, à travers un message publié sur son site internet. 

Malheureusement, le feu s’est développé bien trop rapidement et a atteint les chevaux installés au-devant des écuries. Parmi les cinq qui ont péri, le beau bai de vingt-quatre ans, Paso Doble, champion d’Europe Juniors avec Sanneke, Fayola, pour qui l’avenir semblait plus que prometteur avec Semmieke, l’étalon Kid Gentleman âgé de vingt-sept printemps, avec lequel Sönke a découvert les bases du saut d’obstacles, le beau brun de cinq ans, Zum Glück, découvert par Sönke et qui a inspiré ces propriétaires de par sa grande sensibilité. Le poney d’un jeune cavalier suédois, entrainé par Semmieke, la cadette de la famille, a également perdu la vie. 

La cause de l'incendie n'est toujours pas connue

La cause de l'incendie n'est toujours pas connue - La Famille Rothenberger dresse le bilan de l’incendie qui a ravagé ses écuries

Pris en charge à la clinique vétérinaire d'Hattersheim, Sankt Anton souffre de brulures au premier degré.
Crédit : dressurstall-rothenberger.de

Cosmo, le cheval prodige de la famille, a quant à lui eu la chance de son côté : “Sanneke et Nera ont eu un sixième sens, grâce à elles Cosmo s’en est sorti. Aussi sauvage qu’il puisse se comporter quand il le veut, Cosmo a suivi Sönke sans licol, mettant son nez entre ses omoplates comme pour lui donner de l’air. Sorti dans le calme des écuries, Sönke l’a emmené jusqu’aux écuries de la famille Kraus, non loin de là. Le poney Goldi a aussi montré le meilleur de lui-même en se laissant conduire par Sanni hors de l’écurie”. Certains chevaux restent dans un état critique, à l’image des juments de Sönke, Luna et Kantate, atteintes de graves brûlures. Le beau Sankt Anton, âgé de neuf ans, s’en est mieux sorti, mais tout de même touché de quelques brûlures au premier degré, qui devraient s’arranger selon l’avis des médecins. 
 
“Nos détecteurs de fumée ont fonctionné, mais bien sûr, ils n’ont pas pu ouvrir les portes des boxes. Nous ne connaissons toujours pas la cause de l’incendie et nous ne souhaitons pas empiéter sur l'enquête policière. Notre bâtiment a été détruit et notre manège intérieur a été fortement endommagé. Plus que tout, nous souhaitons remercier toutes les personnes qui nous sont venues en aide”.
 
La rapidité et le courage de la jeune Sanneke auront permis de sauver de nombreux chevaux. Elle s’en sort avec des brûlures aux cuisses et une légère intoxication à cause de la fumée. Sönke a également été touché par les flammes et la fumée, mais ses jours ne sont pas en danger. Toute la famille reste très choquée par ce terrible drame et souhaite remercier toutes les personnes qui leurs sont venues en aide dans ce moment difficile : “Merci à notre personnel de l’écurie qui, après un court bilan de santé à la clinique, est immédiatement retourné à l’écurie pour nous aider. Merci à notre famille, aux amis venus nous porter secours, aux vétérinaires d’avoir soigné nos chevaux, et enfin merci à la police et aux pompiers venus nous secourir, et qui ont pu mettre un terme à cette matinée d’horreur”. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #106 GRANDPRIX n°106 MAI

GRANDPRIX #106

(GRANDPRIX n°106 MAI)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter