Mardi 17 mai - 17h33 | AnneClaireL

Grand National : Julia Chevanne a trouvé un successeur à Calimucho

Pour la deuxième étape du Grand National 2011, le dressage français a posé ses valises dans la Manche à Auvers-Carentan, dans les installations d’Alain Hinard. Pour la quatrième année, les dresseurs ont fait le déplacement en nombre et vingt-deux couples ont pris le départ du Grand Prix, support du Grand National. Seule représentante de son écurie, [Julia Chevanne] remporte cette étape avec Luciano 182 et offre ainsi une nouvelle victoire à Kineton-Passier, la huitième depuis la création du circuit.


 
« On ne regrette vraiment pas d’être venu ». Pascale Robiez, responsable de l’Ecurie Kineton-Passier, est toujours aussi satisfaite de voir ses écuries monter sur le podium et s’est réjouie d’avoir assisté à la première victoire sur le circuit de Julia Chevanne avec Luciano 182. Si la cavalière est souvent montée sur la première marche avec son ancienne monture, Calimucho, Luciano s’impose pour la première fois dans le Grand National avec une moyenne de 66,723%. Grâce aux treize points de la victoire, Kineton-Passier opère une belle remontée en prenant la deuxième place du classement provisoire après les deux premières étapes (Jardy et Auvers), malgré l’absence de Rémy Issartel, partenaire d’écurie de Julia Chevanne depuis maintenant quatre ans.

 
«  Je suis vraiment contente mais en même temps un peu surprise car je ne m’attendais pas à gagner aujourd’hui », explique Julia Chevanne et d’ajouter « Luciano était très agréable à monter à part sur la dernière ligne où il y a encore des fautes, mais nous ne formons pas un vieux couple à ce niveau ». Et pourtant, dès la première concurrente, la barre des 66% avait été dépassée avec un couple en forme, Catherine Henriquet et Paradieszauber (Ecurie Derby Assurance-Equitechnic). Malgré quelques fautes, le couple obtient 66,043%, lui permettant de garder la troisième place au classement définitif du Grand Prix.

 
Vainqueur en 2010 à Auvers, Marina Caplain Saint André et Roméo étaient de sérieux prétendants à la victoire et avec un très beau travail au trot le suspense s’annonçait à son comble. Malheureusement, le galop sera un peu moins fluide avec des fautes dans les deux lignes de changements de pieds. Comme pour Kineton-Passier, Marina Caplain Saint André était la seule représentante de son écurie, Kineton-Sprenger, puisque Pierre Subileau était de son côté en stage chez Edward Gal. Avec 66,553%, le couple prend la deuxième place du classement et complète ainsi un podium 100% féminin après le podium 100% masculin de l’étape de Jardy. « Nous sommes très contents d’avoir nos deux écuries sur le podium », précise Pascale Robiez. «  Roméo a beaucoup progressé cet hiver et une grande complicité règne entre nos cavaliers ».

 
A la quatrième place, on retrouve le couple victorieux à Jardy, [Gilles Siauve] et Windsor Van’t Dashageveld (Ecurie Selles Meyer) qui obtient la note de 64,979%. Avec une bonne reprise et une jument qui manque encore d’expérience, Bernard Bosseaux prend la cinquième place avec Talent pour l’Ecurie Dc Production (64,553%). Jean-Philippe Siat prend la sixième place avec Greystoke et une moyenne de 64,468% (Ecurie Team Normandie-Cavalassur). Enfin, les septième et la huitième places reviennent respectivement  à Jean-François Lagarde avec  Marco, 63,447% (Ecurie Antares-Lou Chibaou) et Gabrielle Mathieu pour l’Ecurie Theault-Cavaloisirs avec Das Bin Ich.

 
Pour Alain Francqueville, sélectionneur national, « le niveau de cette deuxième étape était meilleure qu’à Jardy et l’on retrouve sur les trois premières marches du podium des couples qui ont fait leurs premiers pas en international il y a quinze jours à Saumur. En France, nous manquons encore d’un circuit d’hiver vraiment développé afin de bien préparer les chevaux, c’est pour cela que le niveau était meilleur ici à Auvers. Je voudrais aussi souligner la très bonne organisation de ce concours et les très bonnes installations que nous propose Alain Hinard. Tous les aspects techniques sont respectés pour un tel niveau de compétition et chaque année, les cavaliers viennent nombreux sur cette étape ».

 
L’Ecurie Kineton-Sprenger prend donc la tête du classement après les deux premières étapes et cumule déjà vingt-et-un points. Prochain rendez-vous fin août au Mans, en parallèle du Grand National de saut d’obstacles.

 
 
Elodie Muller

 
 
Résultats :

 
1- Julia Chevanne & Luciano 182 (66,723%)
2- Marina Caplain Saint André & Romeo (66,553%)
3- Catherine Henriquet & Paradieszauber  (66,043%)
4- Gilles Siauve & Windsor Van’t Dashageveld (64,979%)
5- Bernard Bosseaux & Talent (64,553%)
5- Bernadette Brune & Valeron (64,553%)
7- Jean-Philippe Siat & Greystoke (64,468%)
8- Jean-François Lagarde & Marco (63,447%)
9- Gabrielle Mathieu & Das Bin Ich (62,723%)
10- Dominique D’Esmé & Roi de Cœur (62,596%)

À lire également...

Réagissez