Vendredi 08 février - 22h11 | Avec communiqué

L’Agence française du commerce d'équidés affirme ses valeurs à Bordeaux

Aujourd’hui à Bordeaux, l’Agence française du commerce d'équidés (AFCE), ex-Chambre syndicale du commerce des chevaux de France (CSCCF) a présenté sa nouvelle charte d’engagement afin d’apporter plus de garanties aux acheteurs d’équidés sur un marché où les transactions se font principalement de particuliers à particuliers.

Selon l’enquête menée par l’AFCE en partenariat avec l’Observatoire économique et social du cheval (OESC) de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), près de la moitié des équidés sont achetés à des particuliers pour une utilisation de sport-loisir. Conseils pour choisir le bon cheval, informations sur son passé, respect du Code du commerce et du bien-être animal sont autant de points sur lesquels l’AFCE s’engage pour optimiser le parcours d’achat.

Avec 11 milliards d’euros générés et près de 66 000 emplois créés ou maintenus, les activités équines sont principalement représentées par le marché du cheval sport-loisir : 69% des équidés sont achetés à cet effet. L’enquête menée par l’AFCE révèle par ailleurs qu’un cheval sur deux est acheté à un particulier. Les acheteurs sont donc en majorité des particuliers qui achètent à des particuliers et qui ne sont pas nécessairement au fait des règles du marché et des pièges à éviter.

Les critères à prendre en compte pour choisir le bon cheval, les documents et les garanties qu’un vendeur doit fournir, ou encore les informations à connaître sur le passé du cheval sont autant de questions auxquelles il est primordial que les acheteurs aient des réponses claires et transparentes pour sécuriser leur parcours achat. À ce titre, l’AFCE a renouvelé sa charte d’engagement en ce sens, avec l’ambition d’accompagner les acheteurs tout au long de leur démarche, en leur apportant les conseils (gestion administrative, transactions, protocoles sanitaires, etc.), les services (stages pour mieux connaître les chevaux, aide pour les déplacements à l’international, etc.) et les garanties (vices cachés et rédhibitoires, carte d’immatriculation, etc.) nécessaires à un achat réussi.

 Elle s’est tout particulièrement engagée sur cinq points :
- Respecter l’ensemble des garanties prévues par le Code de commerce ;
- Fournir les informations disponibles sur les chevaux proposés : santé, historique, passé sportif ;
- Vérifier la compatibilité des chevaux avec les besoins exprimés : niveau et expérience du cavalier, destination du cheval, disciplines visées ;
- Évaluer les chevaux y compris leur état de santé grâce aux conseils d’un vétérinaire référent ;
- Traiter les chevaux avec professionnalisme et soin en mettant en œuvre les bonnes pratiques mentionnées dans la charte sur le bien-être animal.

L’Agence française du commerce d'équidés (AFCE), anciennement Chambre syndicale du commerce des chevaux de France (CSCCF), a par ailleurs révélé sa nouvelle identité. En lien avec la Société hippique française et l’ensemble des acteurs de la filière équestre, l’AFCE a pour objectif de devenir le partenaire de référence pour l’achat et la vente d’équidés de sport-loisir en France et à l’international. Transparence, proximité, professionnalisme et choix sont les quatre valeurs de référence que l’AFCE a choisi de mettre en avant pour incarner son savoir-faire historique et l’excellence de son expertise.
 
Le magazine GRANDPRIX reviendra sur ce sujet dans son prochain numéro.

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #105 GRANDPRIX n°105 AVRIL

GRANDPRIX #105

(GRANDPRIX n°105 AVRIL)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter