Terminé le sport pour Vagabond de la Pomme

Crédit : Scoopdyga

Jeudi 07 février - 14h23 | Lucas Tracol

Terminé le sport pour Vagabond de la Pomme

Le haras de Clarbec vient de l’annoncer, Vagabond de la Pomme ne retrouvera pas les terrains de concours. Âgé de quatorze ans, le bai par Vigo d’Arsouilles a connu de très nombreux succès sous la selle de Pénélope Leprevost, avant de passer dans les mains de Nicolas Delmotte et Félicie Bertrand l’an dernier. Il se consacrera désormais à sa carrière de reproducteur. 

 - Terminé le sport pour Vagabond de la Pomme

Pour son premier championnat, Vagabond de la Pomme avait ébloui son monde en terminant deuxième de la finale de la Coupe du monde de Las Vegas.
Crédit : Scoopdyga

On attendait de revoir Vagabond de la Pomme sous la selle de Félicie Bertrand, qui l’avait monté lors du CSI 3* d’Opglabbeek en novembre dernier. Finalement, le bai de quatorze ans ne reviendra pas en compétition et se consacrera à sa carrière d’étalon. 
 
Formé dans ses jeunes années par Luc Couteaudier et Delpine Perez, Vagabond de la Pomme a eu le parcours d’un élève modèle, gravissant les échelons avec la sérénité qui le caractérise. Acquis en 2012 par le haras de Clarbec, le puissant bai est confié à Pénélope Leprevost. En fin de saison de neuf ans, Vagabond de la Pomme prend part à son tout premier Grand Prix CSI 5*-W à Lyon avant d’enchaîner ceux de Vérone, Stuttgart et Genève. En Suisse et en Allemagne, il fait mouche en s’adjugeant les huitième et cinquième places des épreuves majeures. Encore peu chevronné au plus haut niveau, il traverse ensuite l’Atlantique pour prendre part à la finale de la Coupe du monde Longines de Las Vegas en avril 2015. Malgré la qualité de la piste et la construction des parcours critiqués par de nombreux cavaliers, l’étalon subjugue les tribunes et son entourage, permettant à sa cavalière de monter sur la deuxième marche du podium derrière Steve Guerdat et Albfüehren’s Paille de la Roque. L’année suivante, Vagabond remporte la Chasse de la finale indoor de Göteborg avant de conclure la compétition à la huitième place. Entre temps, il réalise une saison plus discrète, toutefois marquée par une troisième place au Longines Global Champions Tour de Chantilly et la quatrième dans l’étape de Rome. 

Une ascension remarquable pour un élève modèle

Une ascension remarquable pour un élève modèle - Terminé le sport pour Vagabond de la Pomme

Dans l'inoubliable Grand Prix du Saut Hermès, Vagabond de la Pomme avait impressionné son monde en 2017.
Crédit : Scoopdyga

Parmi ses plus beaux succès, Vagabond de la Pomme compte également une troisième place dans le Grand Prix CSI 5* du Longines Masters de Paris en 2016 et un double zéro dans la Coupe des nations de Rome la même année. Les passionnés se souviendront aussi de son sans-faute dans le presque impossible Grand Prix du Saut Hermès en 2017. Sous la verrière du Grand Palais, seuls trois couples avaient réussi à s’extirper du parcours initial (la vidéo en bas d'article). La Normande et le bai avaient finalement dû s’avouer vaincus par Edwina Tops-Alexander et California pour huit centièmes de seconde de retard. Cette saison-là, le duo est sélectionné pour les championnats d’Europe Longines de Göteborg, où l’étalon ne se montre pas sous son plus beau jour. La saison dernière, à la suite de la fin de collaboration entre le haras de Clarbec et Pénélope Leprevost, il avait été confié à Nicolas Delmotte, avant de retrouver les installations de Geneviève Mégret, où il était monté par Félicie Bertrand. 
 
Vagabond de la Pomme est le fruit du croisement entre le champion du monde de 2010 Vigo d’Arsouilles et l’incomparable mère Sauterelle de la Pomme, par For Pleasure. En Belgique, sa première génération de poulains a désormais dix ans, et certains d’entre eux s’illustrent déjà en épreuves de label CSI 5*, à l’image de J’Adore van her Schaeck, Jenson van’t Meulenhof, ou encore Jackson de Regor, respecitvement montés par Nicola Philippaerts, Niels Bruynseels et Abdel Saïd. Le puissant bai sera désormais disponible toute la saison en semence fraîche et congelée au haras de Clarbec. Il sera par ailleurs présenté au Salon des étalons de Saint-Lô les 23 et 24 février. 
 

Twitter