Pas facile de commencer l'équitation après 20 ans !

Crédit : © Scoopdyga

Vendredi 08 mars - 16h28 | Maxence Magnin

Pas facile de commencer l'équitation après 20 ans !

Si la plupart des cavaliers commencent à monter à cheval dès le plus jeune âge et jusqu'à 10-12 ans, d'autres se font mordre par cette passion bien plus tardivement. Conjoint ou parent de cavaliers, ou même encore indépendant, il n'y a pas d'âge pour commencer l'équitation. Toutefois, les obstacles rencontrés sur le chemin de l'apprentissage sont plus nombreux. En voici quelques-uns. 

Trouver l'équilibre. Il s'agit de la première chose la plus difficile pour tout cavalier lorsqu'il se hisse sur un cheval la première fois. Pour les plus jeunes, cela devient plus instinctif rapidement mais pour les plus vieux, trouver ses repères en selle n'est pas forcément chose facile. Les sens sont moins développés et le feeling tout autant donc. 
Avoir la bonne position. Il va de soi qu'une bonne position arrive rarement seule lors de l'apprentissage du cavalier. Si celle-ci peut mettre des années à arriver pour un enfant, imaginez le travail pour un adulte, qui a le réflexe de se crisper qui plus est pour se mettre en sécurité. Il n'est donc pas facile de trouver une position à cheval lorsque le sentiment qu'un cavalier doit ressentir n'est pas encore là, ou pas tout à fait exacte.
Accompagner le cheval. L'assiette est une des premières choses que nos moniteurs nous apprennent à posséder pour ressentir un maximum de choses à cheval. Toutefois, elle ne vient pas toute seule et il faut apprendre à accompagner sa monture aux trois allures ou sur le saut, par exemple. Voilà donc une tache difficile, notamment pour le trot en levé, épreuve la plus compliquée pour tout cavalier en formation. 
Se découvrir de nouveaux muscles. Évidemment, cette nouvelle activité pour les adultes débutants fait fonctionner des parties du corps qui n'étaient pas sollicitées avant. De quoi engendrer de belles courbatures les lendemains de leçon sur des muscles dont on ignorait encore l'existence trois jours avant. Un bon moyen de vanter les mérites de cette activité, qui est bel et bien un sport. 

 - Pas facile de commencer l'équitation après 20 ans !

Crédit : © Scoopdyga

Découvrir la brosse magique et l'étrille américaine trop tard. Si les enfants se donnent la combine entre eux dès le départ grâce aux copains qui les ont amené aux écuries, certains adultent ignorent les bons tuyaux. Ils brossent donc leur monture avec le bouchon ou l'étrille classique et passent donc un long moment à brosser, sans connaître les véritables outils qui changent la vie.
Tomber dès un petit écart ou une ruade. Il n'est déjà pas facile de rester en selle pour un cavalier confirmé lorsqu'il y a du mouvement, alors imaginez la situation pour un adulte débutant. Avec l'équilibre naturel en moins, il est alors très difficile de rester en selle alors que le sable vous attend chaudement (ou pas).
Monter le cheval "boute-en-train" pour apprendre en toute sécurité. Mais pas en toutes sensations. Oui, il est sûr que le "boute-en-train" des écuries est une valeur sûre pour apprendre à monter à cheval et se faire la main. C'est le genre de poney ou cheval qui pardonne toutes les erreurs de débutants et ne les fait pas payer, malgré son gros manque d'énergie. Un as, finalement. 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #111 GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE

GRANDPRIX #111

(GRANDPRIX n°111 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter