Dix-sept couples composeraient le Groupe 1 de l'équipe de France

Crédit : Scoopdyga

Mardi 15 janvier - 15h53 | Lucas Tracol (avec communiqué) MIS À JOUR À 17H43

Dix-sept couples composeraient le Groupe 1 de l'équipe de France

Le projet sportif olympique de la Fédération française d’équitation vient d’être dévoilé. En jumping, outre le remplacement de Philippe Guerdat par Thierry Pomel officialisé hier, la nomination d'Édouard Coupérie au poste d'adjoint et le retour de Henk Nooren et Barnabas Mandi, on peut noter la création de deux groupes visant à classer les couples en fonction de leurs performances, comme en dressage et en complet. En épeluchant les performances des douze derniers mois, GRANDPRIX a dressé la liste des couples qui pourraient intégrer le Groupe 1 à ce jour.

 - Dix-sept couples composeraient le Groupe 1 de l'équipe de France

L'année 2019 semble rimer avec changement pour la Fédération française d’équitation (FFE)! Après l’éviction de Philippe Guerdat du poste de sélectionneur national de jumping, officiellement remplacé depuis hier par Thierry Pomel, Serge Lecomte a dévoilé le nouveau projet sportif olympique de la France. Une nouvelle ligne de conduite avec comme visée de rendre les équipes de France plus performantes.

Nous avons beaucoup travaillé à élargir le vivier pour accéder au plus haut niveau. Pour Rio 2016, nous nous sommes concentrés, avec le succès que l’on connaît, sur l’objectif médailles. Aujourd’hui, il faut mettre en place une politique de formation vers la performance”, déclare le président de la FFE, avant de donner ses objectifs pour cette année et les saisons à venir. “En 2019, nous devons qualifier le saut d’obstacles, le dressage et le para-dressage, tout en préparant les équipes à l’échéance olympique de Tokyo 2020. Dans le même temps, il nous faut mettre en œuvre le projet 2024 pour les Jeux olympiques de Paris”. 
 
Pour ce faire, le staff fédéral en charge du saut d’obstacles a été remodelé, non seulement avec l’arrivée de Thierry Pomel comme sélectionneur national, qui sera épaulé par Édouard Couperie comme adjoint ainsi que de Henk Nooren et Barnabas Mandi en tant que formateurs. Par ailleurs, les meilleurs couples seront désormais divisés en deux groupes. “Pour une meilleure lisibilité sportive, nous mettons en place un Groupe 1 et un Groupe 2 sur la base des performances dans les compétitions de référence clairement identifiées. C’est aussi pourquoi nous ciblons les aides sur les couples qui font leurs preuves en compétition. L’objectif est clair: réussir à Tokyo 2020 et préparer Paris 2024 pour briller à domicile. La FFE renforcera son soutien aux cavaliers et propriétaires mobilisés sur le projet olympique en visant l’excellence dans tous les domaines de la performance”, a détaillé Serge Lecomte. Ainsi, les aides et primes financières seront désormais délivrées selon des critères bien précis (disponibles en détails ici et ci-contre en illustration), en fonction des groupes et des performances.

Le Groupe 1 est la référence pour les sélections des rendez-vous majeurs, notamment les championnats d’Europe et les Jeux olympiques. Le Groupe 2 permettra un suivi personnalisé des meilleurs couples en devenir et le développement du vivier Ambition 2024. Par ailleurs, la Convention JO formalisera l’engagement réciproque de la FFE avec les propriétaires de chevaux de haut niveau dans un but partagé d’ambition sportive. La signature de cette convention, qui succède à l'ancien contrat JO/JEM, conditionne l’accès d‘un couple au Groupe 1.

Dix-sept couples dans le Groupe 1

Afin de dresser un état des lieux de la situation actuelle et de déterminer les contours du Groupe 1, GRANDPRIX a épluché les résultats obtenus par les Français ces douze derniers mois. À ce jour, selon les critères établis par la FFE et sauf erreur, dix-sept couples seraient donc sélectionnables pour les rendez-vous majeurs si cavaliers et propriétaires acceptaient de signer la convention de la Fédération. Toutefois, il faut noter que même s’il remplit ces critères, Rêveur de Hurtebise*HDC, le crack olympique de Kevin Staut, ne devrait a priori plus concourir. Concernant Gain Line, vainqueur du Grand Prix CSI 5* d'Ascona l'an passé avec Pénélope Leprevost, la situation est encore floue. En effet, si la Belge Gudrun Patteet a annoncé qu’elle en reprendrait prochainement les rênes, la Normande soutient qu’elle continuera à monter l’alezan. Notons que cette composition sera mise à jour après chaque compétition de référence. Selon GRANDPRIX, feraient donc partie du Groupe 1 : 
 
- Alexis Deroubaix & Timon d’Aure 
- Jacques Helmlinger & Tonic des Mets 
- Kevin Staut & Edesa’s Cannary 
- Kevin Staut & For Joy van’t Zorgvliet*HDC 
- Kevin Staut & Rêveur de Hurtebise*HDC 
- Kevin Staut & Silver Deux de Virton*HDC 
- Mathieu Billot & Shiva d’Amaury 
- Nicolas Delmotte & Ilex VP 
- Olivier Robert & Eros 
- Olivier Robert & Vivaldi des Meneaux 
- Patrice Delaveau & Aquila*HDC 
- Pénélope Leprevost & Gain Line 
- Roger-Yves Bost & Sangria du Coty 
- Simon Delestre & Chesall Zimequest 
- Simon Delestre & Hermès Ryan des Hayettes 
- Thierry Rozier & Venezia d’Écaussinnes
- Félicie Bertrand & Sultane des Ibis
 

À lire également...

Réagissez

  • mire - le 16/01

    il faut avoir envie de mettre une jument à Silver………….pas moi !!!

  • SpeedyRomy - le 16/01

    Pour Silver il ne sera disponible qu’en congelé donc pourra reprendre les concours sans problèmes à la saison extérieure. Pour Cannary, Timon n’était-il pas un peu vert à la même période l’an dernier aussi ? L’avenir nous le dira mais si ça liste est clairement polluée pas des couples qui ne sont pas “championables” les piliers y sont

  • rosetta2303 - le 16/01

    A part que For Joy est souvent boiteux, Silver en saison de monte et Cannary encore un petit peu vert...Et Mire, ce serait une belle solution mais je crains, vu le panier de crabes qu'est la FFE, ce ne soit qu'une utopie...Hélas !

  • mire - le 16/01

    Ne serait il pas plus intelligent de recenser les cavaliers qui sont en manque de chevaux de haut niveau Je pense,à Olivier Guillon,Timothée Anciaume, les deux Alexandra Francart et Ledermann et d' autres......... et à essayer de trouver un partenariat avec certains propriétaires ! Chacun sait que la venue de personnes de la nouvelle équipe ne fait que servir le pré-carré de certains,ce n'est pas pour autant que les chevaux vont se mettre à mieux sauter !!

  • ALBERT MUDA - le 15/01

    La mannschaft a 3 cavaliers dans son groupe 1 et , nous , nous en aurions 12 !!! Dans votre liste de 17 chevaux , il y en a qui sont plus proche de la retraite que d'une éventuelle qualification pour un championnat , d'autres qui n'ont pas et qui n'auront jamais le niveau pour un grand événement . Sans compter que certains des chevaux de votre liste peuvent être vendus à tout moment ....Bonne chance , M. Pomel pour constituer une équipe performante !

  • mire - le 15/01

    nous voilà revenus à la case départ……… C' était bien la peine de limoger P.Guerdat pour en arriver là….. il doit qd même admirer les déductions de cette nouvelle équipe ! Il y a un marchand dans l' équipe, peut être trouvera t il la pépite dans son commerce !!!

  • muybien29 - le 15/01

    Et qui dans le groupe 2?

  • SpeedyRomy - le 15/01

    Ce n’est pas la liste publiée mais la FFE mais ceux que Grand Prix a identifié comme répondant aux critères sur la base des performances des 12 mois passés. Je ne doute pas qu’un rêveur ne fera évidemment pas partie de La liste définitive, les propriétaires ne s’engageant évidemment pas à le consacrer à l’EdF ! En revanche, les couples solides sont bien la ! Kevin a en effet 3 chevaux actuellement selections les (For Joy, Silver et Cannary), Alexis est indiscutable. Aquila et Sangria seront de la partie si leur santé le permet. Ilex sans être un crack s’est montré solide ces deux dernières années tout comme Eros. Une telle liste n’empêche pas de nouveaux couples d’émerger (comme Timon et Volnay l’an dernier). Qui d’autre auriez vous vu ?

  • tingting - le 15/01

    Wahou!! Cette liste est résolument tournée vers l'avenir aucun doute!! Avec un cheval retraité, deux blessés, un qui saute quand il est de bonne humeur trois clairement sur le marché deux plus en fin de carrière qu'autre chose, un dont on ne sait même pas si il est toujours sous selle française, un qui fait un bon resultat de temps en temps, attention tout le monde l'équipe de France de jumping version 2019 arrive!!!!! Ça va faire mal!!!!!

  • TOF - le 15/01

    moins d'ouverture que l'ancien sélectionneur. 25% des couples = kevin staut ! les habituels delestre, leprevost, bost, delaveau.... .Thierry Rozier ha bon ?? pas Epaillard ?

Le mag

GRANDPRIX #108 GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT

GRANDPRIX #108

(GRANDPRIX n°108 JUILLET-AOÛT)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter