CSIO La Baule : Henk Nooren fait appel aux piliers

L'an passé, sous la conduite de Laurent Elias, les Bleus gagnaient.

Vendredi 13 mai - 11h57 | AnneClaireL

CSIO La Baule : Henk Nooren fait appel aux piliers

Huit étapes – La Baule, Rome, St Gall, Falsterbo, Aix-la-Chapelle, Hickstead, Dublin et Rotterdam – et huit nations engagées – France, Allemagne, USA, Irlande, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Belgique et Danemark. La Top League de la Coupe des nations retrouve son ancienne formule, et le début des hostilités est programmé vendredi, à l’occasion du CSIO de La Baule.

 
Contrairement à l’an passé, deux nations, et non quatre, risquent la relégation à l’issue du circuit. La pression semble moins forte, mais les équipes savent qu’avec la Coupe des nations, tout peut aller très vite. Dès ce week-end, la concentration sera maximale, et les sélections bien affutées. A l’image de la France, tenante du titre, et pour laquelle Henk Nooren a sélectionné les cinq piliers du saut d’obstacles...

« Pour cette première étape, j’ai choisi [Simon Delestre], [Kevin Staut], [Penelope Leprevost], [Michel Robert] et [Olivier Guillon]. J’ai donné ma préférence aux couples qui se montrent en forme en ce moment, mais qui ont aussi de l’expérience », a confié Henk Nooren à la rédaction de Grand Prix Replay. Récemment nommé à la tête des Bleus, le coach néerlandais aura à cœur de briller dès la première étape du circuit, et d’autant plus devant le public français. « Une première place ? C’est toujours bien, mais l’objectif sera surtout de faire une belle performance, nuance le sélectionneur. Il faut prendre en compte l’état de forme le jour J. » Pour se préparer à cette première grande échéance par équipe sous la conduite de Henk Nooren, les cavaliers se sont retrouvés à Fontainebleau pour un stage. « A l’exception de Kevin Staut et Simon Delestre qui courraient la finale de la Coupe du monde, les cavaliers se sont aussi préparés sur la Coupe des nations de Lummen, en Belgique », ajoute Henk Nooren.

 
La sélection française aura fort à faire face à des nations redoutables. L’Allemagne aligne, par exemple, Marcus Ehning, Philipp Weishaupt, Thomas Muhlbauer, Carsten Otto-Nagel et Heiko Schmidt. Du côté de la Grande-Bretagne, on retrouvera Nick Skelton, Peter Charles, David McPherson ; Robert Smith et William Funnell ; et ce sont Marc Houtzager, Vincent Voorn, Albert Zoer, Jur Vrieling et Eric van der Vleuten qui défendront les couleurs des Pays-Bas.

 
Rendez-vous vendredi à 16h20 pour la première manche de la Coupe des nations.

 
ACL

À lire également...

Réagissez