''Ce fut un honneur de vous accompagner pendant six ans'', Philippe Guerdat

Philippe Guerdat entouré de ses cavaliers de l'équipe de France.
Crédit : Jessica Rodrigues

Mardi 18 décembre - 10h21 | Yeelen Ravier

''Ce fut un honneur de vous accompagner pendant six ans'', Philippe Guerdat

Hier soir, une quarantaine de cavaliers de l'équipe de France s'est réunie dans le 1er arrondissement de Paris et a organisé une soirée d'au revoir à Philippe Guerdat, dont le départ de son poste de sélectionneur des Bleus n'a toujours pas été officialisé par la Fédération française d'équitation. 

Hier soir, quasiment personne ne manquait à l'appel lancé par plusieurs membres de l'équipe de France pour remercier Philippe Guerdat une dernière fois. C'est dans un restaurant situé dans le 1er arrondissement de Paris que s'est retrouvée plus d'une quarantaine de cavaliers de l'équipe de France, eux-mêmes venus des quatre coins de l'Hexagone, afin de dire au revoir à leur ancien sélectionneur. Si la Fédération française d'équitation n'a toujours pas officialisé le départ du Suisse, l'ancien chef de file des Bleus a tenu un émouvant, bienveillant et sincère -à son image!- discours d'au revoir (voir la vidéo ci-dessous). "En prenant mes fonctions il y a six ans, j’avais dit, lors de ma première intérview accordée à Grand Prix Magazine, "l’équipe de France, ce n’est pas quatre ou cinq, mais trente cavaliers", a notamment déclaré le Suisse. "Ce soir, vous êtes plus de trente, donc je pense que j’ai réussi mon pari. Ce fut pour moi un honneur, et c’est quelque chose que je ressens en moi, de vous accompagner pendant ces six années. Merci, je vous aime très fort."

Pour rappel, il y a quasiment un mois, GrandPrix-Replay.com avait annoncé que la Fédération française d'équitation songeait à démettre Philippe Guerdat de ses fonctions de sélectionneur national. Si l'on ne connaît toujours pas, pour l'heure, le nom de son successeur, il ne fait plus de doute que le Suisse ne sera plus en charge de l'équipe de France dès 2019.
 

À lire également...

Réagissez

  • OrientdeFrebourg - le 18/12

    Et il essaie même de laisser la place propre pour son successeur! La grande classe! Nous vous regretterons et jalousons déjà l'équipe que vous allez rejoindre.... Mr Lecomte vous êtes un tout petit monsieur

  • weltmeyer - le 18/12

    Un grand sélectionneur qui sort par la petite porte, mais encensé par les 30 cavaliers de l'Edf. On ressent au travers des bruits seconds une ambiance joviale, joyeuse mais emplie de respect pour leur chef. Mais par contre, à 2 mn du discours, on apprend que le véto n'aurait pas été payé ???? !!!!! MERCI POUR TOUT MONSIEUR et Bons Vents dans votre prochaine vie. Le prochain sélectionneur aura du mal à avoir un tel aura, vu le temps que la FFE met à annoncer le remplaçant ( PB de personnalité, Pb de diplôme ou validation de la DTN et du ministère)

  • Jean Claude Dusse - le 18/12

    Le moscato show, célèbre émission diffusée à la radio (du même groupe qui nous permet de pouvoir encore regarder les sports équestres à la télé) décerne toutes les semaines la pompe à vélo pour la personnalité qui a fait la plus grosse ânerie. Bravo monsieur Lecomte, vous avez été brillamment élu, et pour les dix prochaines années. Honte à vous de nous priver d’un si grand sélectionneur, et d’un si grand Homme. Merci pour tout monsieur Guerdat !

  • SpeedyRomy - le 18/12

    Fidèle à lui même jusqu’au bout ! Un grand permis les grands. Le silence de la FFE est d’un ridicule grandissant. Bon courage à la nouvelle équipe pour gagner en crédibilité avec ce bordel. Heureusement que M. Guerdat souligne l’importance de tourner la page pour les cavaliers aussi. Ça c’est l’esprit sportif

  • mire - le 18/12

    Noir et Blanc, normal ,la France est en deuil qq part Delon le nom , on dira merci à Monsieur Lecomte et Madame Dubourg Ne pas avoir nommé le successeur, quelle honte ...ou personne ne se sent avoir les épaules pour succéder à Philippe Guerdat

  • arabebarbe - le 18/12

    Beaucoup d'émotion en voyant ces belles photos en NB... Mais la dignité de Philippe Guerdat, le soutien de toutes et tous - cavaliers, propriétaires, amateurs - à son égard, le sourire de toutes et tous malgré tout, sont une véritable claque destinée à la FFE, qui ne mérite que ça !

Le mag

GRANDPRIX #107 GRANDPRIX n°107 JUIN

GRANDPRIX #107

(GRANDPRIX n°107 JUIN)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter