Isabell Werth a trouvé plus forte qu’elle dans le Grand Prix de Genève

Tout sourire à la remise des prix, Jessica von Bredow-Werndl s'est dite ravie de sa jument.
Crédit : Scoopdyga

Jeudi 06 décembre - 19h29 | À Genève, Lucas Tracol

Isabell Werth a trouvé plus forte qu’elle dans le Grand Prix de Genève

Lorsque Isabell Werth est au départ d’une épreuve, il y a fort à parier que la reine du dressage mondial figurera en haut du classement. Toutefois cet après-midi à Genève, la double médaillée d’or des Jeux équestres mondiaux de Tryon a dû s’avouer vaincue. Avec Emilio, l’Allemande a terminé deuxième derrière sa compatriote Jessica von Bredow-Werndl associée à TSF Dalera BB. Présents au nombre de deux, les Français ont loupé la qualification pour la Libre. 

 - Isabell Werth a trouvé plus forte qu’elle dans le Grand Prix de Genève

Jessica von Bredow-Werndl et TSF Dalera BB en chemin vers la victoire dans le Grand Prix de Genève.
Crédit : Scoopdyga

Isabell Werth et Jessica von Bredow-Werndl sont compatriotes et coéquipières, mais surtout concurrentes. Si elles ont toutes deux partagé la première marche du podium par équipes aux Jeux équestres mondiaux de Tryon en septembre, les Allemandes se sont affrontées cet après-midi dans le Grand Prix du CHI de Genève. Et si l’on est davantage habitué à voir la Isabell Werth en haut du classement, c’est cette fois sa cadette qui s’est imposée. 
 
Partie en milieu d’épreuve, Isabell Werth a logiquement pris les rênes du classement sur son fidèle Emilio avec une note de 77,609% et une reprise très propre. Partie en dernière position, Jessica von Bredow-Werndl a toutefois bouleversé le classement en s’imposant sur TSF Dalera BB, qui signait son retour à la compétition depuis les Mondiaux avec 79,217%. Auteure d’une superbe prestation, l’amazone de trente-deux ans qui concourt ici pour la première fois n’a pu cacher sa joie à l’issue du tour d’honneur. “Je me sens super bien, comme quelqu’un qui vient de gagner (rires) ! Dalera a été incroyable, et je suis heureuse d’avoir pu réaliser les mêmes mouvements sur la piste que lors de la détente. J’ai toujours su qu’elle était extraordinairement bonne et j’ai pu le montrer aujourd’hui. J’espère que je pourrais continuer sur cette lancée. C’est le meilleur Grand Prix qu’elle a fait jusqu’alors(avant cela, la jument de onze ans tournait autour des 76% en Grand Prix, ndlr). Je dois dire que c’est assez sympathique de battre Isabell (rires). Elle est la reine du dressage et une idole pour tous, mais elle a aussi été mon entraineur pendant cinq ans. Terminer devant elle a une double résonnance : la battre est un honneur et cela signifie que je vais dans la bonne direction”, a livré la cavalière, tout sourire. 
 
Elle aussi présente pour la première fois sur la piste de Palexpo, l’Autrichienne Victoria Max Theurer a complété le podium avec Blind Date 25, sa jument de seize ans qui l’a menée vers les 71,391%.

Bertrand Liegard aux portes de la Libre

Bertrand Liegard aux portes de la Libre - Isabell Werth a trouvé plus forte qu’elle dans le Grand Prix de Genève

Pas qualifié pour la Libre, Bertrand Liegard et Star Wars devraient être au départ du Spécial demain en début d'après-midi.
Crédit : Scoopdyga

Deux Français étaient au départ de ce Grand Prix cet après-midi. Cinquième sur la liste de départ, Morgan Barbançon Mestre a présenté son deuxième cheval, Sir Donnerhall étant à Salzburg pour concourir lors de la Coupe du monde. Avec Bolero, encore tendre à ce niveau de compétition, l’ex représentante espagnole a réalisé une reprise jugée à 67,543%. Très satisfaite de la prestation de son bai, elle a toutefois regretté le manque de rectitude dans une ligne de changements de pied ainsi que l’ultime piaffer
À sa suite, Bertrand Liegard a déroulé une reprise propre sur son fidèle Star Wars. Cinquièmes sur cette même piste il y a deux ans lors du CDI 4*, tous deux ont cette fois dû se contenter de la neuvième place avec 68,457%. Étant donné que seuls les huit premiers ont obtenu leur ticket pour la Libre de demain soir, les Bleus devront se contenter du Spécial, dont le coup d’envoi sera donné demain à 13h. 

Les résultats ici

À lire également...

Réagissez

  • rosetta2303 - le 07/12

    Quand on est au sommet, il est difficile de descendre...Trop, c'est trop et je suis ravie de cette victoire qui me donne l'impression de respirer de l'air frais ! Quant aux français... que dire, Morgan Brabançon est "satisfaite" de ces 67.5 %...tant mieux pour elle mais à ce train là, elle n'est pas près d'atteindre 80 ! Les autres, c'est pareil, ils plafonnent sous 70 et sont contents ! Bon...Je trouve cela triste !

Le mag

GRANDPRIX #102 GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE

GRANDPRIX #102

(GRANDPRIX n°102 DÉCEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter