Madrid couronne Daniel Deusser et Tobago Z

Tobago Z et Daniel Deusser
Crédit : Lukasz Kowalski/FEI

Dimanche 25 novembre - 15h49 | Marc Verrier

Madrid couronne Daniel Deusser et Tobago Z

A l’issue d’un barrage à dix, Daniel Deusser, victorieux pour la deuxième fois de la saison, s’impose avec Tobago Z devant Steve Guerdat et Ulysse des Forêts. Les Français sont presque bredouilles.  

Pas de Français au barrage

C’est Guillaume Foutrier qui avait le redoutable honneur d’ouvrir ce Longines Grand Prix Coupe du monde de Madrid. Valdocco des Caps (Number One d’Iso) déroulait un très bon parcours et semblait très à l’aise jusqu’à l’entrée du double dix. Semblant manquer un peu d’impulsion, il faisait une faute de postérieurs sur le deuxième plan de l’oxer, avant de finir son parcours sans autre pénalité.

Après sept cavaliers, on pouvait penser qu’il y aurait un barrage fleuve, puisque trois couples étaient qualifiés pour le barrage et un autre pénalisés d’un point de temps. Mais les apparences peuvent être trompeuses, puisqu’à mi-parcours, on n’en comptait qu’un de plus, pour dix qualifiés au final, deux couples étant privés de barrage pour un point de temps.

Passant en deuxième partie d’épreuve, le quatre autres couples français n’auront pas spécialement démérité, mais sans connaître la réussite pour en qualifier un au barrage.
Julien Epaillard et Usual Suspect d’Auge (Jarnac) fautent sur le premier obstacle puis sur le milieu du triple numéro quatre, avant de terminer impeccablement leur parcours.
Simon Delestre et Hermes Ryan (Hugo Gesmeray) font une faute d’antérieurs sur l’over cinq dont ils se sont un peu trop approchés. Une faute également pour Olivier Robert et Eros (Querlybet Hero), sur l’entrée du triple, mais un bon parcours agrémenté d’un chrono rapide, qui leur vaut la treizième place et les quatre points qui vont avec.
Kevin Staut lançait Viking d’la Rousserie (Quaprice Boimargot*Quincy) dans son premier Grand Prix Coupe du monde. L’alezan faute d’entrée puis déroule un parcours où il a été loin d’être ridicule. Il fautera une nouvelle fois sur le sept puis terminera bien son parcours.
 

Deusser gagne et se qualifie

C’est la Suédoise Irma Karlsson qui ouvrait le barrage avec un bon sans-faute, loin d’être lent, d’Ida van de Bisschop (Kashmir van Schuttershof). Si Uno de la Roque est régulier à haut niveau, le fils de Numero Uno n’est pas le plus maniable du plateau et le Belge François Mathy jr doit se contenter de rester à une grosse seconde de la Suédoise.

Wilm Vermeir/Iq van het Steentje (Toulon) sortent avec deux fautes, tout comme Eric Van der Vleuten avec Zigali PS (Kigali).
L’Allemand Daniel Deusser serrait les virages avec un Tobago Z (Tangelo vd Zuuthoeve) tonique et bondissant pour améliorer le chrono de référence de près d’une seconde et demie.

Niels Bruynseels tente sa chance avec Delux van T&L, qui ne commet aucune faute, mais le cheval se déporte dans le virage pour aborder le double, perdant un temps précieux.
Pieter Devos et Claire Z (Clearway) fautent sur l’avant-dernier, alors qu’Henrik von Eckermann ne peut empêcher une faute sur le trois de Toveks Mary Lou (Montendro).

Steve Guerdat va jouer la victoire avec la jument Selle Français Ulysse des Forêts (Col Canto), mais il leur manquera quatre dixièmes. Cela leur vaudra une deuxième place, puisque le Suédois, champion d’Europe en titre, Peder Fredricson, enregistre un refus de Christian K (Namelus R) sur le numéro trois, avant de boucler un tour de travail avec beaucoup de temps dépassé.

En s’imposant, Daniel Deusser, déjà vainqueur à Vérone avec Calisto Blue, atteint quarante points et s’assure quasiment son billet pour la finale, alors que la deuxième place de Steve Guerdat lui permet de consolider son leadership au classement. Pieter Devos ajoute dix points à son compteur, qui lui offrent la qualification et la deuxième place du classement. Avec quatre points supplémentaires, Olivier Robert atteint la barre des vingt points, soit environ la moitié de l’objectif à atteindre pour prétendre à une place en finale.
 
Résultats complets, CLIQUER ICI
 

À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #109 GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE

GRANDPRIX #109

(GRANDPRIX n°109 SEPTEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter