Lars Nieberg met un terme à sa carrière internationale

Lars Nieberg en selle sur Leonie W à La Baule.
Crédit : Scoopdyga

Mercredi 21 novembre - 16h47 | Lucas Tracol

Lars Nieberg met un terme à sa carrière internationale

Absent des terrains de compétition depuis septembre, Lars Nieberg ne devrait plus enfiler ses bottes pour concourir à l’international. Aujourd’hui âgé de cinquante-cinq ans, l’Allemand a en effet annoncé sa retraite internationale.

 - Lars Nieberg met un terme à sa carrière internationale

En selle sur Loro Piana Esprit RFH, Lars Nieberg a conquis l'or par équipes aux Jeux de 1996 ainsi qu'aux Mondiaux de 1998.
Crédit : Scoopdyga

Lars Nieberg ne servira plus l’équipe d’Allemagne et a dit au revoir aux compétitions internationales. À cinquante-cinq ans, l’Allemand a raccroché les bottes, et ne montera plus qu’occasionnellement dans le but de préparer des chevaux et sans ambition sportive. “Cela été un cheminement progressif”, a précisé le cavalier, avant de regretter : “sans propriétaire, il est assez difficile de rester à la surface et il faut vendre des chevaux pour continuer d’avancer”. En septembre, Lars Nieberg avait dû se séparer de Foster 39, parti pour l’Américaine Alessandra Volpi. Avec le fils de For Edition, le pilote germanique avait atteint la deuxième place des Grand Prix CSI 4* de Salzburg en décembre 2017, et CSI 3* d’Eindhoven quelques mois avant. En août, le duo se plaçait quatrième du Grand Prix CSI 4* de Münster. 

Lars Nieberg passe donc le relai à ses deux fils, Max et Gerrit, déjà très investis dans le monde du cheval. “Je suis fier d’avoir amené mes deux fils dans ce sport. Max gère très bien la partie commerce, il est même meilleur que moi. Gerrit est meilleur cavalier. Je crois en réalité que le fait que je ne monte plus va leur faciliter la vie”, a-t-il plaisanté. Il regrette toutefois le manque d’accessibilité du haut niveau, désormais bien plus réservé aux grandes fortunes qu’à ses débuts. “Il y a beaucoup plus d’argent dans le sport aujourd’hui, et vraiment plus de personnes fortunées montent à cheval. Pour les gens issus de foyers modestes, il est difficile de se faire une place”, a-t-il argumenté. 

Quatre médailles d'or, dont deux olympiques

Quatre médailles d'or, dont deux olympiques - Lars Nieberg met un terme à sa carrière internationale

Ici aux côtés d'Otto Becker, Marcus Ehning et Ludger Beerbaum, Lars Nieberg a atteint le sommet de l'olympe aux Jeux de Sydney.
Crédit : Scoopdyga

Médaillé d’or à quatre reprises avec la Mannschaft, Lars Nieberg laisse derrière lui une carrière couronnée de succès. En 1996, il avait atteint le sommet de l’olympe avec le crackissime For Pleasure et aux côtés d’Ulrich Kirchoff sur Jus de Pomme, Ludger Beerbaum avec Ratina Z ainsi que Franke Sloothaak associé à Joly. L’année suivante aux Européens de Göteborg, le couple avait là encore participé à la médaille d’or germanique. En 1998, c’est avec Loro Piana Esprit RFH que Lars Nieberg était monté sur la première marche du podium à l’occasion des Jeux équestres mondiaux de Rome. Une place qu’il occupera également aux Jeux olympiques de Sydney en 2000, cette fois avec Esprit FRH. Le duo avait partagé cette première marche avec Otto Becker sur Cento, Ludger Beerbaum avec Goldfever, ainsi que Marcus Ehning, qui avait entre temps récupéré For Pleasure. 
Sur treize participations, le titre dans la finale de la Coupe du monde a échappé de peu à Lars Nieberg par deux fois. En 1995 et en 1998, il avait en effet dû se contenter de la deuxième place, respectivement sur For Pleasure et Loro Piana Esprit FRH.

À lire également...

Réagissez

  • muybien29 - le 21/11

    Un grand cavalier qui quitte la scène internationale ! Encore bravo Monsieur pour votre carrière !

Le mag

GRANDPRIX #110 GRANDPRIX n°110 OCTOBRE

GRANDPRIX #110

(GRANDPRIX n°110 OCTOBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Twitter