Classement mondial Longines : il n'y aura aucun Français en finale du Top Ten

Le Néerlandais Harrie Smolders met haut la barre du classement mondial.
Crédit : Scoopdyga

Mardi 06 novembre - 18h10 | Léa Dall'Aglio

Classement mondial Longines : il n'y aura aucun Français en finale du Top Ten

Le classement mondial Longines de novembre vient d'être publié, permettant à l'International jumping riders club, organisateur du Top Ten qui se déroulera, vendredi 7 décembre, lors du CHI de Genève, d'annoncer la liste des cavaliers qui participeront, vendredi 7 décembre, au Top Ten. Treizième ce mois-ci et premier Français, Kevin Staut, qui avait remporté l'épreuve l'an dernier avec Rêveur de Hurtebise*HDC, a peu de chances d'être repêché.

Il était le seul Français l'an dernier dans la dix-septième édition du Top Ten de Genève, où il s'était imposé avec Rêveur de Hurtebise*HDC. Cette année, Kevin Staut, premier tricolore et treizième au classement mondial Longines du mois de novembre, qui vient d'être publié, se retrouve deuxième remplaçant et n'a ainsi que peu de chances de participer à la prestigieuse épreuve suisse... à l'inverse du Belge Niels Bruynseels, qui a été annoncé sur la page Facebook du concours. Onzième au classement, il bénéficie de l'absence de l'Américaine Beezie Madden, neuvième devant le Canadien Eric Lamaze, qui perd une place. 

Harrie Smolders conserve son trône

On observe par ailleurs peu de changements dans les dix premiers cavaliers mondiaux. Le Néerlandais Harrie Smolders conserve la tête pour le septième mois consécutif, ainsi que ses dauphins, le Suisse Steve Guerdat et le Suédois Henrik Von Eckermann, qui s'étaient installés sur le podium le mois dernier. L'Allemand Marcus Ehning, quatrième, gagne une place au détriment de l'Américain McLain Ward, tandis que le Suédois Peder Fredricson imite ce scénario, dérobant la sixième place du Germanique Daniel Deusser. Enfin, le Suisse Martin Fuchs, vainqueur du Grand Prix Coupe du monde d'Equita Longines, le week-end dernier, dont les résultats ont été pris en compte, gagne deux rangs et pointe à la huitième place.

Peu de mouvement également dans le top 20 : l'Italien Lorenzo de Luca, deuxième à Lyon, gagne une place. Quinzième, il déloge le Français Simon Delestre, qui pointe à la dix-septième place, derrière le Belge Pieter Devos. L'Américain Kent Farrington et le Britannique Ben Maher reculent tous deux d'une place (douzième et quatorzième). Seul autre Français dans le top 50, Julien Epaillard, quarante-quatrième, chute de deux rangs. A noter, la montée d'Emeric George, cent cinquante-troisième, qui a gagné soixante-douze places après sa victoire dans le CSI4*-W de Rabat, mi-octobre.

Le classement complet ici.

À lire également...

Réagissez

  • bob bob - le 07/11

    Le CSO prend doucement mais surement le chemin de la Formule 1 : Soit tu es bon et par chance tu as un mécène, soit Papa/Maman/Conjoint est riche (même pas besoin d'avoir le niveau). On peut remercier Jan Tops et sa Global champions league qui illustre bien cette tendance... Bizarrement ce phénomène n'existe pas en Concours complet, on ne peut pas tricher sur un cross (surtout pas avec de l'argent !).

  • muybien29 - le 07/11

    Amen Gandalf ! Tellement d'inculture de certains !

  • Gandalf - le 07/11

    Bah oui enlevons encore un peu de primes aux éleveurs!!!! Ils sont déjà bien assez riches!!! Non mais sans rire comme ça quand ils auront tous mis la clé sous la porte il n'y aura même plus de chevaux à garder... et je doute fort que l'argent des modèles et allures suffisent à garder ne serait ce qu'un crack vu les tarifs actuels.. et je ne crois pas non plus que se soit la fédé qui finance les modèles et allures..

  • mire - le 07/11

    mon message a été coupé at allures pour les deux ans et trois ans ,il faudrait mieux que la fédération aide les propriétaires à garder leurs chevaux et si ttes ces selections étaient probantes ,il y aurait plus de bons chevaux Il faudrait aussi revoir l' enseignement , il y aurait des pépites (cavaliers) de 18 ans……….

  • mire - le 07/11

    ce qui m' attriste, c' est tout cet argent consacré aux modèle

  • OrientdeFrebourg - le 07/11

    Et j'ai peur que ce ne soit que la première année d'une triste série. Je me souviens d'une finale pas si lointaine avec 4 francais....

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter