Djagger Semilly et Caligano Jorthonne se distinguent à Equita Longines

Caligano Jorthonne et Tony Hanquinquant.
Crédit : PSV Morel

Samedi 03 novembre - 20h22 | À Lyon, Sébastien Roullier

Djagger Semilly et Caligano Jorthonne se distinguent à Equita Longines

Djagger Semilly et Caligano Jorthonne ont remporté les finales indoor des chevaux de cinq et six ans, ce soir à Eurexpo, dans le cadre d’Equita Longines. Programmées le samedi soir sur la piste internationale du salon du cheval de Lyon et jugées pour la première fois par de trois grands cavaliers, ces épreuves ont permis une belle mise en valeur des produits de l’élevage tricolore.

 - Djagger Semilly et Caligano Jorthonne se distinguent à Equita Longines

Caligano Jorthonne et Olivier Martin.
Crédit : PSV Morel

Jusqu’à 2017, les finales indoor des chevaux de saut d’obstacles de quatre, cinq et six ans se déroulaient en deux manches, le mercredi et le jeudi sur la piste internationale d’Equita Longines, le salon du cheval de Lyon. Cette année, les deux classes d’âge les plus élevées ont eu droit à une troisième manche réservée aux six meilleurs sujets, où les scores ont été remis à zéro. Et celle-ci a été programmée ce samedi soir, leur donnant l’opportunité de s’illustrer devant des tribunes bien garnies. Là, ils ont non seulement été éprouvés sur un parcours de onze obstacles, mais aussi jugés par trois grands cavaliers : le Belge Niels Bruynseels et les Français Kevin Staut et Hervé Godignon. Une formule très plaisante, même si l’on aurait bien aimé qu’un micro permette à ces trois jurés de choix de livrer directement au public leurs impressions et leurs notes.
 
Chez les cinq ans, premiers à entrer en piste, la victoire est revenue à Djagger Semilly, un plaisant fils de Diamant de Semilly et La Mare par Apache d’Adriers. Ce hongre né dans la Manche chez Richard Levallois était présenté par Olivier Martin. Le podium a été complété par Darco de Padoue (Mylord Carthago et Mélie de Padoue par Espoir Brécéen) et Dalhousie du Mesnil (Vigo Cécé et Quovadis du Mesnil par Jarnac), montés respectivement par Simon Delestre et Jérémy Le Roy. Du côté des six ans, le titre a récompensé Caligano Jorthonne, un fils plutôt compétitif de Safari d’Auge et Gigi du Favril par Béryl de la Lande. Ce hongre né dans l’Eure chez Louis de Jorna a été très bien monté par Tony Hanquinquant. Évoluant sous les selles de Gwénaël Garo et Éric Lelièvre, Carbone du Cyan (Diamant de Semilly et Cartoon Carlay par Caretano) et Crazy Girl des Lotus (Tinka’s Boy et Pampa de la Violle par Élan de la Cour) ont terminé deux et troisième de ce championnat.
 
À l’arrivée, Hervé Godignon a particulièrement apprécié cette initiative conjointe de la Société hippique française et des équipes de GL events Equestrian Sport : “Pour moi, c’est à la fois une belle expérience et une belle vitrine pour notre élevage. Il n’y a que du positif à retenir. Pour les jeunes chevaux, c’est très éducatif dans le sens où les changements d’environnement et les voyages leur permettent de mûrir. C’est autant de temps gagné pour leur avenir sportif. D’une manière générale, j’ai beaucoup aimé les chevaux que j’ai vus. Déjà, seuls les meilleurs sont sélectionnés pour Lyon. Et là, ils n’étaient plus que six, donc nous avons vraiment vu le meilleur du meilleur. C’est pourquoi nous leur avons donné des notes assez hautes et proches les unes des autres. Les cavaliers ont plutôt fait preuve d’une belle équitation. Bref, c’était plaisant et encourageant. Si j’en avais les moyens, j’aurais bien mis une pièce sur une paire de chevaux que j’ai vus!”
 
La satisfaction est grande également du côté d’Yves Chauvin, président de la SHF. “Je suis très content. Nous avons vu deux lots très homogènes, qui se sont exprimés de belle manière devant un jury assez exceptionnel. Je suis ravi de pouvoir mettre en valeur ces chevaux ainsi que le travail de leurs éleveurs, propriétaires et cavaliers. C’est très positif. Il en fut de même pour la session que nous avons organisée hier avec Isabell Werth et quatre jeunes chevaux de dressage. Je crois que cette initiative a été énormément appréciée. Il n’est pas si simple d’obtenir la présence d’une telle cavalière, et elle a donné beaucoup de son temps pour faire travailler chevaux et cavaliers. C’était passionnant. D’ailleurs, il y avait une jument de quatre ans complètement hors norme! Avec notre association régionale, nous organisons aussi les Equita Ventes, qui se poursuivent jusqu’à demain, avec un lot assez séduisant. Nous travaillons de longue date avec les équipes de Sylvie Robert, et sommes heureux d’avoir pu renforcer notre partenariat cette année.”
 
Le classement de la finale des cinq ans
Le classement de la finale des six ans

 - Djagger Semilly et Caligano Jorthonne se distinguent à Equita Longines


À lire également...

Réagissez

Le mag

GRANDPRIX #101 GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE

GRANDPRIX #101

(GRANDPRIX n°101 NOVEMBRE)

S'abonner à GRANDPRIXAcheter GRANDPRIXProgramme Avantages

Instagram

Twitter